Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2015

Viande, conflits d'intérêts, fantasmes ?

Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

S’empoisonner en mangeant de la viande ? Quand ce type de phrases était prononcé, en principe, haussements d’épaules, yeux au ciel, sourire narquois… Facile à disqualifier en mouchant la personne de fantasme ou d’hystérie. Qualifier d’orthorexie et sous-entendre une autre pathologie….

Que de simples personnes s’octroient une compétence alors que les experts diplômés, dûment nommés ne pipent mot, se taisent, avec dédain… Voilà qui est mis à mal. La Une du Monde daté de ce jour, 27 octobre 2015, n’y va pas par 4 chemins : les viandes rouges classées cancérigènes. Les produits carnés transformés sont encore plus catastrophiques… L’agence de l’OMS à l’origine de ce scandale porte sur 800 études et confirme les conclusions de l’Institut National du cancer (juin).

Précision, je ne suis pas végétarienne. Je ne défends aucune idéologie. Je n’ai donc aucun conflit d’intérêt à déclarer.

En tant que « lanceuse d’alerte » je fais circuler tout de suite cette info. En ajoutant quelques commentaires, rapides. La domination -et la morgue qui l’accompagne- peut toujours se retourner, et je dirai que ça va faire plaisir à plus d’un-es.

Coupler les savoirs des gens avec l’érudition d’autres, ça coupe l’herbe sous les pieds des populistes. Et c’est aussi essentiel à souligner.

Ici, ça montre en l’occurrence que lorsque les conflits d’intérêts ne sont pas aux commandes, les gens et les experts se rejoignent. Lorsque la corruption - puisque c’est aussi le nom du conflit d’intérêts- est évincée, les résultats divergent. Ainsi, le sens commun ne s’oppose plus au savoir.

J’étais une psychanalyste engagée.

Parce que le champ de l’obésité montre que les publicités donnent envie de consommer, c’est même pour cela qu’elles coûtent si cher aux entreprises. Parce que l’industrie agroalimentaire truffe ses produits de sucre, de sel, de colorants, de trucs et autres qui font pas que du bien et qui rendent addicts. Parce que des experts se vendent aux plus offrants. Parce que des médecins abandonnent leur titre pour devenir expert en nutrition parce que la rentabilité du marché leur fait tourner la tête. Parce qu’édicter des normes, c’est distinguer le normal et le pathologique sans s’intéresser à l’individualité. Parce qu’il ne s’agit  que de rééduquer un comportement sans comprendre sa raison d’être, son sens. Parce que la souffrance psychique ne sait plus à quelle branche se rattraper et fait se jeter sur une carte bleue pour y remédier, sur tous les sites minceur venus. Qui plus est si un médecin /expert en nutrition y figure. Parce que….

Je suis devenue une « clinicienne politique ».

On y reviendra bientôt.

Merci à cette UNE ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat