Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 juil. 2012

Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

Obésité, surpoids… recherche de miracles!

Contre toute attente, les chasseurs-cueilleurs de Tanzanie ne dépensent globalement pas plus de calories que les occidentaux. Cette conclusion à laquelle est parvenue une équipe d'anthropologues dirigée par Herman Pontzer, du New York Consortium in Evolutionary Primatology, peut surprendre et immédiatement certains remettent en question l’opprobre sur la sédentarité.

Catherine Grangeard
psychanalyste, auteure "Comprendre l'obésité" Ed Albin Michel 2012
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Contre toute attente, les chasseurs-cueilleurs de Tanzanie ne dépensent globalement pas plus de calories que les occidentaux. Cette conclusion à laquelle est parvenue une équipe d'anthropologues dirigée par Herman Pontzer, du New York Consortium in Evolutionary Primatology, peut surprendre et immédiatement certains remettent en question l’opprobre sur la sédentarité.

On pourrait s’étonner des sursauts de l’Histoire dans les solutions apportées au poids en excès. On pourrait en constatant les mouvements de balancier, se demander à quel sein se vouer ?

« Bouger plus, manger moins ». Vérité un jour, jusqu’au moment où la contre-étude arrive et la remet en question…

Les sacros saints « 5 fruits, 5 légumes » eux aussi ont leurs effets pervers, nous a-t-on appris récemment.

Bref, si tout ceci continue, on va arriver comme en politique au « NI-Ni », ou son autre version « Blanc bonnet, bonnet blanc »… Jamais le mot « régime » avec sa double acceptation politique et alimentaire n’aura aussi bien porté le double sens, avouons.

On pourrait peut-être en profiter pour creuser la question. Lorsque l’on recherche des réponses simples à des problèmes complexes, autrement dit des remèdes miracles, il parait moins surprenant d’aller d’engouements en engouements et aussi de désillusions en désillusions…

L’erreur n’est pas dans la solution, elle est dans la manière de poser le problème. Toute expérimentation dépend de ses hypothèses. Après, ça suit son cours.

Je pense que si l’on recherche une solution par la recette, on ne peut pas en trouver, durablement.

Alors, si on a un problème, où faut-il chercher, me direz-vous. Eh bien, je propose d’aller vers le pourquoi avant d’aller vers le comment. Avant les conséquences, les causes…

Certains bougent trop peu, certains mangent en trop grande quantité, ou trop mal, etc… Et pourquoi tout cela ? Il y a les causes sociales, socio-culturelles et celles qui tiennent à chaque personne. Nous pourrions trouver alors d’autres manières de résoudre les problèmes. Certains boivent pour oublier, c’est bien connu. D’autres se réfugient dans l’assiette, c’est vrai aussi. Pour ceux-là, il serait judicieux de moins s’occuper du comment remédier aux conséquences qui se mesurent sur la balance et s’attarder à ce qui crée tant de chagrin. Là, pas de solutions rapides et miraculeuses. Enfin, moi je n’en connais pas.

De même ici en quelques lignes, je ne peux pas vous dire toute la complexité de la démarche. Mais juste vous en informer et pour ceux que cela intéresse, 210 pages vous donneront un meilleur aperçu ! "Comprendre l'obésité" Albin Michel

C’est une autre façon de décrypter les problèmes !

 Dernier jour de juillet, Catheirne Grangeard

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart