Justice pour Pinar Selek

 

Pinar Selek est une sociologue féministe Turque, oeuvrant pour la paix, cherchant depuis son enfance à imaginer "comment il [est] possible de mener une vie libre, heureuse et morale". En 1998, elle est faussement accusée d'avoir posé une bombe dans un marché d'Istanbul.
Arrêtée, torturée, elle refusera de livrer l'identité des kurdes interviewé-e-s dans le cadre de ses recherches. Depuis 14 ans, Pinar Selek se bat pour que justice lui soit rendue.
Elle vit en exil à Strasbourg.

Pour lire sa plaidoirie de 2006:
http://www.pinarselek.fr/?page=presse

Pour agir:
http://www.pinarselek.fr/?page=agir

La lire en français:
Pinar Selek, Loin de chez moi… mais jusqu'où?, Editions iXe, 2012.

Monsieur Abdullah Gül,
Président de la Turquie
cumhurbaskanligi@tccb.gov.tr

Monsieur Recep Tayyip Erdogan
Premier ministre
bimer@basbakanlik.gov.tr

Monsieur Sadullah Ergin
Ministre de la Justice
info@adalet.gov.tr


Justice pour Pinar Selek

Lettre ouverte


Oui, Pinar Selek est une femme, féministe engagée dans les luttes pour la paix, la dénonciation de tous les rapports de domination,
Et vous la craignez.

Oui, Pinar Selek est innocente des crimes dont vous l’accusez,
Et vous le savez.

 Trois fois acquittée à l’unanimité par la 12ème Cour pénale d’Istanbul, ce nouveau procès se tient en violation de vos propres règles internes et des normes internationales.

Il est établi que sa mise en cause judiciaire est une manipulation politique. Par ces 14 longues années de procès, par la menace renouvelée d’une peine de prison à perpétuité, vous la combattez, tenter de la faire taire, de la « neutraliser ».

 Le pays que vous dirigez est aussi celui de Pinar Selek, celui où elle sème plus de justice, d’humanité, de beauté. Elle a le droit d’y vivre et d’y lutter.

 Au nom de l’Etat turc, en vos noms, le ministère public requiert une peine de prison à perpétuité. Etes-vous certains d’assumer ses réquisitions face au peuple turc, face à celles et ceux qui dans le monde soutiennent Pinar Selek, face à l’histoire ?

 Le 13 décembre 2012, il vous est donné la possibilité de libérer Pinar Selek des accusations mensongères proférées à son encontre, de lui présenter des excuses au nom de l’Etat turc, de l’indemniser des préjudices subis.

Nous vous regardons, sommes solidaires de Pinar Selek et serons une mémoire collective du choix que vous ferez.

 

Paris, le 5 décembre 2012
Catherine Le Magueresse
Juriste, ex-présidente de l’AVFT

 


 

 

Justice for Pinar Selek

Open letter

Yes, Pinar Selek is a woman, a feminist engaged in fighting for peace, in denouncing all forms of domination,
And you are afraid of her.

 Yes, Pinar Selek is innocent of the crimes you accuse her of,
And you know it.

 She was unanimously acquitted three times by the 12th penal court of Istanbul; this new trial is being held in violation of your own national rules and international norms.

It is obvious that her indictment is a political manipulation. By those 14 long years of trial, by the threat of life imprisonment, you are fighting her, trying to gag her, to neutralize her.

The country you are head of is also Pinar Selek’s, where she sows justice, humanity and beauty. She has the right to live and fight there.

In the name of the Turkish State, in your names, the public prosecutor is calling for life imprisonment. Are you certain to take on those summons in front of the people of Turkey, of those in the world who stand up for Pinar Selek, in front of history?

December 13th 2012, you are offered the chance to free Pinar Selek from the false accusations made against her, to apologise in the name of the Turkish State and to compensate her.

We are watching you, in solidarity with Pinar Selek and we will be the collective memory of the choice you make.

Paris, decembre 5th 2012
Catherine Le Magueresse
Juriste, ex-présidente de l’AVFT

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.