La banalisation du Mal sur l'axe Guadeloupe-Hexagone: Réponse à J.F. Niort et ses soutiens.

L'affaire Jean-François Niort qui ne cesse de grossir, soulève bien des controverses à l'heure où le MEMORIAL–ACTe vient d'être inauguré le 8 mai dernier par François Hollande. Ce maître de conférences de l'Université Antilles Guyaneen Histoire du droit a publié en février 2015 Le Code Noir – Idées reçues sur un texte symbolique, qui restreint le caractère déshumanisant du Code Noir et démontre que la réification de l'homme noir y est « largement limitée ». L'ensemble du travail de Jean-François Niorts'emploie aussi à disqualifier l’œuvre fondatrice du Professeur Sala-Molins portant sur le Code Noir, qu'il évalue plus toxique que le Code Noir lui-même. La perversion négationniste de ses analyses, pointée par R.A. Plumelle-Uribe, comme celle d'un de ses principaux soutiens, est ici analyséesous l'angle de la psychologiepour montrer comment leurs jeux de posturene sont pas sans alimenter une névrose collective dans notre société post-esclavagiste.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.