Que n'a-t-il vécu que pour cette infamie ?

Naufrage d'une haine assassine

Nous avons tué ses espoirs de gloire présidentielle, nous, les Riens. C'était écrit, peut-être. C'est acté, sûr ! Et il n'a pas pour nous les yeux de Chimène, loin s'en faut.

Son pensum télévisé d'hier soir, sans panache aucun, sans même le lyrisme de moulin à vent dont il était coutumier, signe la fin de son règne stérile. Foin de superbe, le naufrage médiocre de la nano-planète qui se rêvait jupitérienne, vient mettre une fin lamentable à une odyssée encore moins glorieuse que celle d'un capitaine de pédalo bien connu.

 

Il n'a pas compris que la haine envers le peuple est LA plus mauvaise des stratégies pour en tirer sa gratitude. Si tant est qu'à son niveau de responsabilité cela ait pu être un de ses buts majeurs. Ce qui dénoterait un misérabilisme de ce qu'il faut bien maintenant considérer comme celui d'un "petit".

Car pour haïr les français, il est assez doué. Convaincant d'ailleurs, puisque cons comme il nous considère, nous nous en sommes tout de même aperçus. 

Quant à la Fraaannnce qu'il considère encore comme entité majeure de ses frustrations, celle des Invalides, du Panthéon, de Colombey-les-deux-églises, auxquels on pourrait ajouter le Puy du Fou, le cimetière de L'Ile-d'Yeu, les autres Invalides (ceux qui ne se remettent pas d'avoir croisé des forces de police), et j'en passe ... il ne la hait pas, non. Il parvient -lui- à la résumer par quelques clichés s'estompant entre ces deux extrêmes pourtant séparés par un gigantesque gouffre. Il est capable d'une telle synthèse contre-nature. Car c'est un intellectuel, lui, un penseur, un visionnaire, ne l'oublions pas ! LUI ! Lui il ne met pas de la bidoche en barquettes chez GAD, lui.

 

Dans sa sphère, c'est tout ce qui lui reste !!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.