Le "ni ni" de l'UMP: le courage par les nuls

Rendez vous, nous sommes cernés ... par les c..s !

 

 


Je vais faire court : qu'est-ce qu'ils sont c..s !
Plus c..s y-a pas.


Les bas-du-front de l'UMP refusent officiellement  -après une réunion à noms d'oiseaux-  de choisir le Front républicain contre le Front National en faisant front commun avec les socialistes. 
En conséquence, le Front National va piquer des voix sur tous les fronts.

Que de fronts, mais que de fronts ... 


Donc, pour l'UMP, dans le Doubs, abstiens toi !! Hi, hi ...
Pour être honnête, quelques-uns avaient, avant cette réunion (dont la bande son va être déposée à l'INA vu son caractère mémorable), fait savoir que "eux" voteraient "pour" le candidat socialiste s'ils étaient inscrits dans cette circonscription. Pour faire barrage au FN.
Ou vote "blanc", ce qui revient à promouvoir le FN. Ben ouiiii, "blanc", ce n'est ni noir, ni jaune, ni etc. ni etc.



Ça doit être difficile, dites donc, de bronzer rue de Vaugirard. 
Pourquoi ?
Ouiiiii, pourquoi ??


Et ben parce que !
Parce que si les c....rds  de l'UMP volent, on ne doit pas y voir souvent le soleil.


Oui, je sais, c'est facile, tout le monde la connaît, celle-là.






Le président kakou de l'UMP ne peut même pas faire en sorte 

que son parti lave son linge sale en famille ... et en silence

ump.JPG

"" You put on de waterr. 

You wash it, you wash it. 
You rincceeee you rinnnnccce you rinnnccce. 
Tree time ! 
You smell, hhhmmmmmmmm. 
It smeelll like a flowa. "" (*)

Ou comment faire "plouf" dans un verre d'eau.

Et s'y noyer ...


 



Enfin bref (je vous l'ai dit que ça serait "bref") !

A l'UMP la stupidité est toujours de rigueur. Et cela confirme que ce parti est bien de droite-droite.

Et je n'en rajouterai pas. 

Ah ! Si, tout de même, j'ajoute que je n'ai pas envie (mon grand coeur sans doute) d'accabler encore plus J-F. Copé.
Mis en examen hier pour son dévouement à son remplaçant à une époque où il n'était pas encore remplacé (Copé, pas le remplaçant).
Qui, lui (le remplaçant, pas Copé), croyait que de devenir président (avec un petit "p", ce président là) de l'UMP serait la voie royale pour un retour triomphal au Palais de l'Élysée (actuellement occupé par son remplaçant ... au remplaçant de Copé)

Faut suivre, hein ?!

Et qui assume (Copé) avec tant d'abnégation vis à vis des membres de son parti, les excès de frais de campagne de son remplaçant et les pénalités subséquentes ... Pour l'instant.

Oui, je dis "pour l'instant", car vu la tournure des événements, il n'est pas sûr que Carlito tienne le coup dans le parcours-du-combattant épuisant auquel il est astreint depuis qu'il a été élu président de l'UMP. 
Un re-gros malaise vagal fatal n'est pas impossible, s'il s'obstinait. Or, Carlita veille. D'où, le "pour l'instant".



Hi, hi ... je plaisante, je galèje, c'est dans ma nature, je ... je ... 
Je m'en fous totalement, en fait !








* Transcription partielle d'un célèbre sketch d'Élie Kakou, "La lessive Plouf". Trouvée sur internet.

 

 

http://fuliginox.blogspot.fr/2015/02/le-ni-ni-de-lump-le-courage-par-les-nuls.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.