Conseil d'État : la fermeture éclair !

Libertés, LIBERTÉ chérie, vous allez nous manquer encore plus

PASP

GIPASP

EASP

Ces 3 ASPirateurs de données concernant les "riens"  -les derniers à être fabriqués en France- viennent de voir leurs performances boostées par la macronie. Avec la bénédiction du Conseil d'État.

Et ça n'a pas l'air d'émouvoir les foules. Pas sur Mdpt en tout cas. Pas faute d'avoir cherché. Avec le moteur dit "de recherche". Et à part un modeste billet de blog : rien. RIEN !

 

emoticone-fermee-la-fermeture-eclair-d-isolement-de-bouche-116719822

 

Ça va sans doute venir, mais ca ne parait pas un sujet prioritaire. À tort.

Car il s'agit là -tout simplement- de notre liberté d'expression et de bien d'autres libertés. Qui, mises ensemble, font Notre LIBERTÉ ! Ce n'est pas rien, non ?

Mais bon, booofff ... Amusons-nous Folleville, parlons d'autre chose. Détournons nos regards inquisiteurs de gaulois réfractaires. Tiens, par exemple, causons du Covid et du sempiternel chaos de sa gestion par l'Exécutif. Voila t-y pas un sujet qu'il est intéressant ! Toujours le même merdier, d'accord, mais qu'est-ce que c'est passionnant ! Rien à dire : sans Covid notre vie serait bien morne. J'en arriverais à être d'accord avec X. Bertrand qui pourtant est très très loin d'être ma tasse de thé : mais qu'est-ce qu'ils nous cachent encore à ce sujet, au sommet de l'État ? Et notamment rapport à ces vaccinations dont on parle par ci et qui reculent par là. Ppffff ... À peine arrivés ppffff .... déjà envolés, les vaccins. Ils sont où ? Ils pourrissent dans des congélos à Rungis à -24 degrés ?

 

Enfin bref, revenons à nos ASPirateurs nouvelle génération et bien français : ils sont devenus surpuissants "par décrets". Si ! Comme quoi, parfois, les décrets ont une efficacité non dissimulée. Mais rassurez-vous braves gens, ils n'ont pas pour vocation d'aspirer nos opinions en tous genres si nous sommes des riens gentils. Non non. Mais seulement si nous sommes des riens méchants. C'est P'tit Quinquin (vous savez, la p'tite quéquette frétillante en faveur du logement social) qui l'a dit. Et gros cochon qui s'en dédit !

Alors là, ça va saigner dans les fichiers de la Place Beauvau, leurs algorithmes vont turbiner grave, les téraoctets vont exploser à vouloir stocker toutes les opinions des riens râleurs par nature que nous sommes, avec la jactance tous azimuts qui nous caractérise. Surtout quand on a 1 ou 2 verres d'jaja dans l'pif.

Y-a un hic(oups, ce sont les verres de quiravi, désolé !), pourtant. Que son pote Didier von Berghof  -qui a une culture aussi chamarrée que ses six costumes d'apparat, (payés par qui d'ailleurs ?)-  aurait pu avoir la bienséance de lui signaler. Ben vouiii ... Car pour savoir si on fait partie des non-enfichables, c.a.d. de la bienheureuse catégorie des riens gentils, comment qu'ils vont faire dans leur bunker ? Il va bien falloir qu'ils consultent d'abord leurs fichiers ASP. Et s'ils sont pleins de renseignements, ces fichiers, c'est que ce sont des riens de la catégorie des méchants. Et s'il n'y a aucun renseignement, c'est qu'il va falloir vérifier, écouter, noter, filmer, espionner avant de décider s'ils sont vraiment des riens gentils, non ? Donc, y-a un problème. P'tit Quinquin nous raconte des salades. Ou ne sait même pas ce qu'il raconte à propos de choses auxquelles il ne connait de toute façon rien du tout. Je pencherais pour un cumul des deux options.

 

 

Résumons : ils persistent et signent. Ils nous prennent de plus en plus pour des cons.

 

Qu'on se le dise !!

Au moins jusqu'en avril/mai 2022.

 

P.s. : ça va mal finir, j'sens qu'ça va mal finir c't'aventure macronienne. Bon, j'vais être fiché, sûr !, mais j'trouve que ça va vraiment mal finir. Va falloir que j'mette des roulettes à mon déambulateur, moi j'vous l'dis !! Ah mais non, j'perds la boule. Parc'que l'temps qu'la vaccination soit prévue dans mon EPHAD, j's'rai parti ad patres.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.