Rémi FRAISSE : l'exécutif au créneau, le mort dans l'âme

Faire barrage à une retenue : "Danger de mort !"

 


barrage%2Bsivens.PNG





S'il ne s'agissait de la mort d'un homme, c'en serait risible de lire ou écouter les déclarations successives de Cazeneuve, Valls puis Hollande ..., puis re-Valls ... et sans doute re-les-autres ... et de bien d'autres au "pouvoir"(sic).

Un véritable coeur des vierges !!

Et ce procureur qui ne semble pas pressé de confier l'affaire à un juge d'instruction. Il prend son temps et contribue ainsi à la montée d'une violence imprévisible dans le pays tout entier.
On se croirait revenu au temps où la droite (mais nous y sommes toujours, n'est-ce pas ?) utilisait CRS et pelotons de Gendarmerie pour "contenir" les trublions de la République, pour un oui pour un non.

C'est étonnant cette soudaine intransigeance d'un pouvoir qui ne cesse de faire marche arrière depuis plus de deux ans. Un pouvoir qui, de bonnets rouges en routiers, d'agriculteurs en taxis n'a eu de cesse que cessent des débordements effectifs ou prévisibles.

Manque d'autorité vis à vis de certains, autoritarisme pour d'autres : où est la cohérence ?

Ne cherchez pas : il n'y en a pas, il n'y en a jamais eu depuis mai 2012. 
Et par lassitude, par déception profonde on s'y était presque habitué ...

Mais voilà : il vient d'y avoir mort d'homme. 
Par explosif !
Et aucune utilisation de substance de ce genre n'a été relevée par quiconque à l'encontre des manifestants, écolos, babs, anarchistes, casseurs de la manif anti-barrage de Sivens.

Ironie dans l'histoire : ce barrage (qui en fait est une retenue) est jugé maintenant par des experts totalement inapproprié pour le but initialement recherché.

Alors, que l'exécutif mette un peu de retenue dans la retenue serait la moindre des choses. 

Ouiiii, nous sommes dans un état de droit comme dit le Président, ouiii ..... 
Mais ce n'est pas parce qu'une chose est faite légalement qu'elle est pertinente. 
Loin s'en faut !

Les réalisations inutiles, dans notre beau pays, sont pléthore et certaines émissions TV en montrent régulièrement des images atterrantes.

Que Madame Duflot ait tenu des propos sévères à l'égard de notre coeur des vierges n'est pas aussi inacceptable que veulent bien nous le faire croire le Premier Ministre et son Ministre de l'Intérieur.

Elle a mis le doigt où ça fait mal. 

Elle a eu raison !!

Qui se sent morveux, qu'il se m.....

En tout cas, la preuve est faite que la compassion d'État est à géométrie très variable. 
Mais rien de bien surprenant de la part de gouvernants qui dès le premier jour de leur arrivée ont égaré la boussole du bon sens, de l'équité, du respect de la parole donnée, etc., etc.



Consulter l'article original sur :http://fuliginox.blogspot.fr/2014/10/remi-fraisse-lexecutif-au-creneau-la.html


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.