Célestine
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

1 Éditions

Billet de blog 6 juin 2017

Célestine
Abonné·e de Mediapart

Un jour un insoumis : Mohamed Abidi

Dans ma France insoumise et dans notre communauté de la 8ème circonscription législative de Paris, sur un panel de plus de 300 inscrits dans nos groupes d'appui, il y a une majorité de jeunes trentenaires. Certains sont juste sortis de leurs rêves d'adolescent pour se plonger dans le militantisme politique avec ardeur, comme ce jeune homme dont Christiane nous parle : Mohamed Abidi, 29 ans.

Célestine
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans ma France insoumise et dans notre communauté de la 8ème circonscription législative de Paris, sur un panel de plus de 300 inscrits dans nos groupes d'appui, il y a une majorité de jeunes trentenaires. Certains sont juste sortis de leurs rêves d'adolescent pour se plonger dans le militantisme politique avec ardeur, comme ce jeune homme dont Christiane nous parle : Mohamed Abidi, 29 ans.

Mohamed c'est un livre ouvert. Il est animé d'une candeur désarmante, croit-on car il écoute comme un enfant qui découvre le monde,  mais on le sait opiniâtre et très désireux de vérifier la véracité des paroles des uns et des autres. Ce n'est pas la peine de tenter de l'endoctriner car, comme Saint-Thomas dit-on, il doit constater pour être convaincu. Et dès qu'il a confirmation que c'est le bon chemin, il le prend sans barguiner, avec son sourire si chaleureux : bon, on y va!

Mohamed ABIDI

29 ans.

Je soutiens la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon et Clément Bony parce que c’est un mouvement ouvert à la discussion démocratique horizontale avec trois piliers : la refonte des institutions, l’éco socialisme et la redistribution des richesses.

Célibataire, Mohamed est né à PARIS, dans le 18ème .  Il vit en couple avec son amie. Titulaire d’un BEP d’optique, il exerce son métier pendant 5 ans, en entreprise avant d’ouvrir, en 2013, une boutique d’optique indépendante, dans le 12ème dont il est tombé amoureux et où il vit. Il a aujourd’hui développé son entreprise et ouvert, dans le cadre d’un entreprenariat collaboratif, deux autres boutiques à Paris.

Sympathisant du Front de Gauche en 2012, il rejoint les Insoumis en janvier 2017. Ce qui m’a décidé, ce sont les discours politiques de Mélenchon. Avant, je rêvais de devenir milliardaire ! Il a planté une graine dans mon cerveau. C’est lui qui a été le déclencheur. Il m’a fait changer, il m’a façonné sur le plan Intellectuel.

Toujours amoureux de la liberté, Mohamed ne court plus après l’argent et s’intéresse  à l’Histoire de la Gauche. Mélenchon fait confiance à la jeunesse. C’est la clé !

Selon moi, la mesure la plus importante du programme L’Avenir en Commun, c’est la 6ème République (*): réécrire une constitution fonde une révolution sans violence, démocratique et républicaine.

(*) CHANGER DE RÉPUBLIQUE,

pour faire Place au peuple                                                                                                       

Mathieu Dupas et Charlotte Girard

Propos recueillis par Christiane Gayerie pour le site de campagne de Clément Bony, candidat dans la 8ème circonscription législative de Paris

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal