CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juil. 2015

CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

Série de Permis de construire non conformes, colère des habitants

CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis 2012, une série de permis de construire non conformes au PLU et autres réglements inquiètent les habitants de la commune de Vigneux sur Seine en Essonne. Ici carte de Vigneux 

A commencer par le site du lieu-dit de la Pierre à Mousseau et du Parc boisé du Château de Rouvres. Un permis de construire de 552 logements en site enclavé, inondable et sensible, Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique. Déposé en juillet 2013, l'Architecte des Bâtiments de France donne un avis défavorable "le projet détruit l'environnement du port et du site", il est alors refusé. Un recours gracieux est déposé par le bénéficiaire FRANCE PIERRE 2 (Antonio De Sousa) affirmant qu'il avait remédié à cet avis défavorable or l'architecte n'a pas été reconsulté. En juillet 2014, le permis est accordé suite à ce recours or un arrêté retrait en octobre 2014 apparait dans le dossier mentionnant que l'avis n'avait toujours pas été levé. Finalement, le permis est retiré, faute d'irrégularités et d'étude d'impact environnementale au cas par cas non effectuée. Les habitants en appel au ministère de l'environnement.

Sur le Parc boisé du Château de Rouvres, même histoire, même promoteur, même architecte qui essaye d'intimider les habitants. Les habitants portent aujourd'hui des recours, ainsi qu'une association environnementale qui connait les stratégies de FRANCE PIERRE 2 pour sauver ce parc boisé. Les arbres remarquables inscrits au PLU ne survivront pas. Quelques irrégularités dans le permis de construire, le promoteur FRANCE PIERRE 2 échappe à l'étude d'impact, la surface plancher étant de 9 987 m2 inférieure aux 10 000 m2 seuil pour cette étude.

Les habitants sont confrontés aussi à la suppression de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, un bâtiment labellisé "Patrimoine du XXème siècle". Que fait le ministère de la culture ? Une œuvre de Paul Chemetov remplacée par un immeuble de 20 mètres de haut sans caractère architecturale et paysager. Même promoteur FRANCE PIERRE 2.

Les Briques Rouges et le foyer des vieux sont aussi menacés, le marché couvert devra être remplacés par un supermarché, les commerces de proximité sont en sursis.

Avenue Henri Barbusse, des maisons anciennes sont condamnées par un permis de construire dont la hauteur de 20 mètres n'est pas conforme avec le PLU qui exige dans cette zone une hauteur de 13 mètres et de 7 mètres. Un projet SCCV RESIDENCE VIGNEUX SUR SEINE dirigée par PIERREVAL PARTNERS. Sur cette avenue, nous pouvons constater toute une série d'immeubles qui ne sont pas conformes et sans charme, ni qualité architecturale, ni urbaine.

La Magnanerie détruite 15 jours après un courrier de la DRAC demandant au maire de l'inscrire en bâtiment remarquable, patrimoine de Vigneux. Un projet FRANCE PIERRE 2, un chantier aujourd'hui arrêté.

La Papeterie 440 logements en zone polluée, projet non officiel FRANCE PIERRE 2.

Les tours de la Croix Blanche, symbole de Vigneux et aimées des habitants sont détruites pour fabriquer des centres non adaptés.

Etc. d'autres permis de construire cachés par la municipalité que les habitants découvriront trop tard...

Ces  permis de construire ne sont que la partie visible, les aides sociales sont aussi menacées. La municipalité prend des décisions suivant le département, des décisions qui vont à l'encontre des habitants qui bénéficient de ces aides sociales. Suppression, baisse des droits, des subventions ou à l'inverse clientélisme.

La commune de Vigneux sur Seine, dite sortie du fleuve, a un très fort potentiel, mais malheureusement, elle a aussi hérité d’une municipalité sans vision, sans envergure, sans culture, sans ... rien. Des soupçons de corruption soulevés par Médiapart, des rumeurs de procès, un réseau politique proche de Dupont-Aignan lui-même proche de certains membres du FN selon certains médias voir « Essonne : Dupont-Aignan – Olivier sur Draveil ancien conseiller régional FN ». Une ville en sursis. Les habitants se mobilisent mais une ville au prise depuis 2001 avec un groupe de politiques aux agissements "étranges", peut-elle s'en sortir ? Des tracts de la municipalité pleins de données erronées qui s'avèrent par la suite mensongers, des manipulations, des intimidations etc. de la diffamation.

Beaucoup de communes sont dans ce cas, oui, mais pour éviter que les habitants se démobilisent, ne faut-il pas arrêter de dire cela. Ce n'est pas normal, c'est cela qui est important. Protéger les populations et leur territoire, les aider à ne pas couler.

 http://acvigneux.blogspot.fr/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — International
Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan