CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 sept. 2015

CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

Protection du Patrimoine Architectural et Naturel

CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La CPAM est toujours en activité, visitez là aux heures d'ouverture du lundi au vendredi

***************

Le patrimoine du XXe siècle, une histoire d’avenir


Le 18 juin 2015, un permis de démolir a été apposé sur la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Vigneux-sur-Seine au profit de la SAS FRANCE PIERRE 2, promoteur immobilier. Ce bâtiment conçu en 1972 par Paul Chemetov - AUA, fait partie de l’ensemble dit des Briques Rouges, Labellisé Patrimoine du XXe siècle en 2008 et inscrit au Patrimoine Culturel d’Ile de France en 2012.


En plus de ses qualités propres, (la CPAM) se distingue par une fresque murale en céramique de Paul Foujino (1925-1982) dont une partie de l’oeuvre vient d’être acceptée par le musée d’Art moderne de la Ville de Paris.1


La reconnaissance patrimoniale ne suffisant pas à assurer la protection de ce bâtiment, Paul Chemetov, compte tenu de l’urgence a engagé une procédure en référé pour qu’il soit fait interdiction à la SAS FRANCE PIERRE 2 de démolir le bâtiment de la CPAM.


Dans cette action pour préserver le patrimoine du XXe siècle l’architecte Paul Chemetov est soutenu par de nombreuses personnalités du monde de la culture, de l’architecture, du patrimoine, et de la recherche. Cette menace de démolition met à nouveau en cause, la protection du patrimoine architectural du XXème siècle.


Le projet de démolition de la CPAM de Vigneux-sur-Seine m’indigne. Il traite avec désinvolture et mépris une oeuvre majeure de Paul Chemetov-AUA à laquelle le Ministère de la Culture a accordé le prestigieux label de « Patrimoine du XXe siècle (…). C’est donc avec force que je me range aux côtés de tous ceux qui protestent contre cette décision qui fait véritablement honte à la France.2


Le 28 août 2015 s’est tenue au Tribunal de grande instance de Paris l’audience de référé, suivie de l’ordonnance de référé rendue le 8 septembre dernier qui a fait droit à la demande de Paul Chemetov, le juge faisant interdiction à la société FRANCE PIERRE 2 de procéder à la démolition de l’immeuble de la CPAM jusqu’à ce qu’une décision définitive soit rendue par le juge du fond.


Il a par ailleurs renvoyé les parties devant le Tribunal au fond pour une audience fixée au 4 novembre prochain. Aujourd’hui la CPAM est encore en activité, chaque jour plusieurs dizaines d’usagers bénéficient de ce service de proximité.
Alors que la loi sur la liberté de création, architecture et patrimoine est en discussion à l’Assemblée Nationale, cette suspension provisoire, au lendemain des journées du patrimoine, nous encourage à découvrir et à protéger l’architecture du XXe siècle.


1 Le Moniteur.fr, Publié le 06/07/15 à 11h21
2 Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture et de la Communication, mail du 04/08/2015
Le 21 septembre 2015

AUA PAUL CHEMETOV

Actualités Architectures de cartes postaleshttp://archipostcard.blogspot.fr/

********************

Le Parc boisé du domaine du Chateau de Rouvres

Le défrichement sans autorisation des deux parcelles AM515 et AM516 (11 286 m2) est terminé selon le promoteur France Pierre 2 qui s'obstine à ne pas voir qu'il a détruit un parc en zone naturelle (rapport de présentation approuvé) déclassé sur le plan de zonage lors de l'élaboration du Plan local d'Urbanisme en septembre 2012. L'état d'avancement des recours contentieux : la mairie de Vigneux sur Seine a deux mois pour répondre.

Actualités sur le Blog des habitants de Vigneuxhttp://acvigneux.blogspot.fr/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Iran : l’hymne à la révolte qui galvanise la jeunesse
À l’heure où les affrontements se font de plus en plus violents, comme à l’université Sharif de Téhéran et qu’une autre jeune fille a été battue à mort, la chanson « Pour », qui raconte simplement les désirs de liberté des manifestants, a recueilli plus de 40 millions de vues en deux jours.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Moyen-Orient
« Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion »
Pour le philosophe Anoush Ganjipour, les manifestations en Iran exigent que le pouvoir des mollahs abandonne sa mainmise sur l’espace public. Une telle revendication d’une sécularisation, moderne, procède des injustices commises par la République islamique.
par Antoine Perraud
Journal — Extrême droite
« Le RN veut se distinguer du FN, mais il garde le même fond xénophobe »
Le parti lepéniste s’en tient à un colloque à l’Assemblée nationale pour fêter ses 50 ans. Un anniversaire qui sied mal à la dédiabolisation affichée, quand bien même, rappelle l’historienne Valérie Igounet, ses fondamentaux restent inchangés : « immigration, insécurité, priorité nationale ».
par Christophe Gueugneau
Journal — Livres
Dans les bibliothèques de Marseille, le patrimoine est « en grand danger »
Marsactu a consulté le rapport provisoire de l’Inspection générale de la culture, du sport et de la recherche sur les bibliothèques de la cité phocéenne. Celui-ci revient sur la faiblesse de l’offre, le mal-être des agents et souligne la situation de « grand danger » de certains fonds patrimoniaux.
par Benoît Gilles (Marsactu)

La sélection du Club

Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André
Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada
Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano