CRID
Collectif d'organisations de solidarité internationale et de mobilisation citoyenne
Abonné·e de Mediapart

20 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 févr. 2019

CRID
Collectif d'organisations de solidarité internationale et de mobilisation citoyenne
Abonné·e de Mediapart

Pour un débat sur l'avenir solidaire de nos sociétés!

Les mobilisations dites « des Gilets Jaunes » ont mis en lumière la violence d’une mondialisation néolibérale avec ses précarisations et ses inégalités, effets qui préoccupent depuis longtemps nombre des citoyennes et citoyens et que dénoncent au quotidien syndicats et associations.

CRID
Collectif d'organisations de solidarité internationale et de mobilisation citoyenne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mouvement de la jeunesse se développe depuis des semaines partout en Europe, pour que des décisions effectives permettent de préserver les équilibres fondamentaux sur la planète. Il est une autre face essentielle de la mobilisation de la société.

Ces actions montrent l’aspiration à ce que justice sociale et « fin du mois », d’une part, enjeux climatiques et « fin du monde », d’autre part, trouvent les réponses cohérentes qui s'imposent. Nos organisations savent combien cette aspiration est partagée ici et ailleurs.

De la table familiale aux débats organisés, ce qui se discute nous concerne toutes et tous, tant ce qui est en jeu est fondamental pour notre société. Malheureusement, les questions telles qu’elles ont été formulées par le « Grand débat » ne correspondent pas à celles qu’il faut traiter.

En permanence, il est demandé de « proposer » en réponse à des questions très contestables. Il est demandé de « choisir » comme si nos attentes, nos besoins, étaient en compétition avec les attentes, les besoins, du voisin.

Inversement, la question de la juste répartition des richesses est considérée comme hors-jeu. Et, alors que le Conseil constitutionnel a accordé une valeur constitutionnelle au principe de "fraternité", les questions n’abordent pas les différentes solidarités à mettre au cœur des politiques publiques.

Notre boussole dans les débats actuels, à nous associations de solidarité internationale, c’est ce qui vient de nos actions pour l’intérêt général, pour les communs, pour les droits effectifs de toutes et tous. Nous savons qu’il n’y a qu’un monde, que les droits y sont d’autant mieux assurés ici qu’ils progressent là-bas.

Face aux valeurs de compétition, de repli sur des identités qui excluent, d'individualisme magnifié, qui ne répondent nulle part aux enjeux sociaux, aux questions de pauvreté, de dérèglement climatique, de migrations et de démocratie, nous savons ne trouver de solutions que dans une perspective globale et solidaire.

La solidarité est au centre de ce qui permet de « faire société », c’est à dire de répondre en permanence aux déséquilibres qui se traduisent aussi par l’urgence humanitaire, l’urgence sociale, la défense des droits civils et politiques…

Les inégalités, la pauvreté, les précarités au Sud sont encore souvent inscrites dans l’histoire avec la colonisation et la traite négrière. Elles se vivent au présent avec dette, racisme, accaparement des terres et des ressources naturelles, injustice climatique.

L’action de solidarité internationale repose largement sur l’engagement de citoyens et citoyennes en France qui expriment ainsi leur sentiment d’appartenance à un seul monde.

C’est ce même sentiment qui fait que ces mêmes citoyens et citoyennes sont souvent engagé·es pour les politiques de solidarité en France, au service d’une société qui doit veiller à ce que personne ne soit laissé de côté.

Nous espérons que le débat qui se mène aujourd’hui dans notre pays permettra de ramener au centre des politiques publiques et de l’économie ce qui fait le meilleur d’une société : un accès effectif aux droits pour toutes et tous, une démocratie qui ne peut convaincre que lorsqu’elle associe jusqu’aux personnes les plus précaires, la solidarité comme principe d’organisation, des politiques réellement mises en œuvre pour que la Terre soit durablement habitable pour toute l’humanité.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Kohler : le secrétaire général de l’Élysée est mis en examen
Le bras droit du chef de l’Etat a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d’influence », pour avoir caché ses liens familiaux avec le groupe de transport MSC et être intervenu à de multiples reprises en sa faveur. L’Élysée a mis tout en œuvre pour enterrer le dossier.
par Martine Orange
Journal
Guerre en Ukraine : des Français collaborent avec la « justice » de Poutine
Depuis le lancement de l’invasion de l’Ukraine, plusieurs militants français d’extrême droite fabriquent des preuves de crimes de guerre ukrainiens pour un faux tribunal russe.
par Elie Guckert
Journal — Afrique
Burkina Faso : récit d’un putsch sur fond de rejet de la France
Huit mois après avoir pris le pouvoir par la force, le lieutenant-colonel Damiba a été déchu à son tour. Les « néo-putschistes » et des activistes l’ont présenté comme le suppôt de la France afin de mobiliser la jeunesse. Sans cela, ils ne seraient peut-être jamais arrivés à leurs fins.
par Rémi Carayol
Journal
Comment l’exportation de lait et de viande « bas de gamme » démultiplie la catastrophe écologique
Dans un rapport publié mardi 4 octobre, Greenpeace, Oxfam et Réseau Action Climat analysent les conséquences de l’élevage français destiné au marché international. Un désastre environnemental et une concurrence déloyale pour les pays importateurs.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost