Cham Baya
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 oct. 2021

Poèmes sanglants pour tyran censeur

Le tyran se sent mal. Personne ne peut plus le sentir. Il sent bien que c’est la fin. Alors il appelle son bouffon. Pour bouffer avec lui. Mais son souffre-douleur est encore au lit à compter ses pieds. Merde, j’en avais bien deux ! L’autre est resté chez la femme de qui vous savez. Et voilà qu’elle le prend tendrement. Puis elle le prend en grippe. Et court tout dire enfin et en vers à son mari.

Cham Baya
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Sans gâterie


Toute sa vie
et même celles des autres 
s’est montré inflexible 
Dur avec les durs 
dur avec les doux 
dur avec les mous 
Et toujours sur la brèche 
et jamais en faute 
jamais !
Couché avec les poules les bottes aux pieds
et sans gâterie s’il vous plaît !
Sans sucrerie 
Sans nounours 
Sans grasse matinée 
oh non 
pas une en soixante balais ! 
Et bien sûr sans alcool 
et pardi sans coco
sans gouzi-gouzi
sans fête du travail
sans vacances
Trois jours à Noël !
Et forcément sans amitié douteuse
Non 
sans amitié du tout 
Du tempérament oui !
encore du tempérament 
toujours du tempérament 
de l’ordre voilà 
de la règle de la poigne du contrôle de l’ascendant 
de l’emprise oui !
de l’autorité 
du pouvoir 
de la supériorité en toute chose !
Bref 
une existence en acier trempé 
Et maintenant que la vie l’a quitté
c’est bien le meilleur qui nous reste 
Une statue en bronze de dix-huit mètres de haut
celle du Tyran Bien Aimé
dressé raide sur les étriers de son canasson le plus long
la tête plantée dans les étoiles 
et pointant du doigt l’infini du terrain vague
où ces salauds d’insurgés 
achèvent de tailler en petits dés
les derniers blocs de marbre 
du grand pénitencier


Tout le monde est sûr


Monsieur Wolf est absolument certain que M. Lamb s’est
garé sur son parking le Jeudi 1er Mai 2007 à 15h26.
Quand bien même ce dernier, alors âgé de trois ans
et demi, n’avait pas de voiture à moteur !

La majorité des experts survivants sont parfaitement sûrs
de leurs calculs, parce que y’en a marre à la fin !

La multinationale de distribution d’eau bénite est tout à fait
certaine de dépolluer la nappe phréatique que sa filiale
d’enfouissement de déchets va malencontreusement devoir saloper !

Le poseur de bombe sur le marché, après avoir réfléchi
longuement est convaincu que tout se passera bien !

La majorité silencieuse sait qu’elle sera clairement entendue !
Seul l’idiot du village doute qu’on le prenne jamais, 
ne serait-ce que le temps d’un sourire, au sérieux.


Pont-levis


Ne m'appelez plus poésie zoo
gardiens du verbe
beaux endimanchés
Ce truc là fait rougir les enfants
et bailler les éléphants

Allez lâchez reflex 
plumes immaculées 
ce soir c'est moi qui visite !

Encre d'abysse
fugue entre les notes
qui me chasse 
qui me garde ?

Je pétille aux fontaines
dévore les murs gris
bouffe les grigris
et brûle des Eden de vos yeux

Marée d'horizon
portée d'optique
je bondis aux premières lucarnes
aux barreaux des berceaux
mais si la cage ne s'écroule
je hurle et griffe à l'air libre
dernier coup de semonce
dernier cri de détresse
et sève hilare des possibles 

J'ai un mammouth sous les moufles
un lynx dans l'arc-boute
je déchire
je dévoile
faux soleils devant ma porte
et natures mortes de la parlote
Les écrase à coups de pattes
pattes de sel
pattes de coins perdus
troisième patte de canard
dévore chromos
arrache vieilles croûtes
souffle nappes de mariés
Savane sur vos plates-bandes
Seigneurs Seigneuses
et je passe sous vos forteresses volantes
et vos noirs tains de givre
j'y passe et j'y repasse
grands enfants
vous voler le rasoir
j'y passe au galop vieux mouflets
vous allumer le reflet
j'y cours
et j'y meurs
pont-levis
vous changer la vie

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André