Cham Baya
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 sept. 2021

Cham Baya
Abonné·e de Mediapart

Soignants : enfin des armes fatales pour résister au chantage !

Voici les éléments juridiques pour résister TOUT DE SUITE au chantage à la perte d’emploi, versus l’empoisonnement aux bidules ARNm toxiques. Par le Dr Amine Umlil, pharmacologue et également excellent juriste.

Cham Baya
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est le début de la fin, par sources, rivières et fleuves humains réunis qui dévalent de partout. Ne lâchons rien !
Contrôle des soignants : urgence n°1, en finir avec ce coup d'Etat juridique fomenté par une organisation criminelle de mous du bulbe et futurs pensionnaires de la Santé.
Pas le temps aujourd’hui de développer longuement la présentation, mais le Dr Amine Umlil, pharmacologue et juriste, que des millions de personnes connaissent désormais, vous dit tout avec simplicité dans la vidéo à suivre. Et vous allez voir que c'est un dur à cuire brillant qui fait preuve ici d’une extrême précision quant aux failles juridiques et médicales totales de l’obligation vaccinale pour les soignants
Et consécutivement, du passe prétendument sanitaire.
48h avant le début effectif des folles mesures de l’Etat, le Dr Amine Umlil a déposé une procédure en référé au tribunal administratif contre l’obligation vaccinale pour les professionnels de santé salariés. A sa surprise, cette procédure n’a pas été audiencée, au motif qu’il n’y avait pas urgence ! Malgré le fait que l’obligation de vaccination sous peine de suspension d’exercice et de rémunération commençait deux jours plus tard !

Une avocate, Me Protat a déposé quant à elle une requête semblable auprès du tribunal d’instance de Paris qui n’a pas été suivie d’effet. Elle n’a pas obtenu gain de cause mais reste confiante sur l’appel.

Quels sont les deux premiers points majeurs et absolument incontournables juridiquement, que soulève le Dr Umlil ?
Le décret d’application concernant l’obligation vaccinale n’a à ce jour pas été publié.
Or il doit l’être après avis de la Haute autorité de santé (HAS), c’est la loi.
De plus, dans son avis du 20 juillet 2021, le Conseil d'Etat n’a pas retenu l’obligation vaccinale des soignants ! Vous avez bien lu, oui. Les instances consultatives n’ayant pas été saisies alors que la loi l’impose.

Cette vidéo DONT L’INTERÊT EST ABSOLUMENT MAJEUR restera j’en suis sûr comme un élément déterminant dans le renversement de la politique de chantage et de terreur que tentent de mettre en place les auteurs de ce coup d’Etat crétin et criminel.

Amine Umlil développe par ailleurs les points suivants.
Il a juridiquement (c’est une norme) Intérêt à agir, en tant que praticien hospitalier.
Il dénonce des atteintes graves et manifestement illégales à plusieurs libertés fondamentales.
Il expose également la caractérisation de préjudices gravissimes nommés Voie de fait.
Il pointe l’absence de connaissance à ce jour des instituts de veille sanitaire, l’ANSM en l’occurrence, quant à la demande totalement obligatoire de renouvellement annuel de l’AMM par les fabricants des vaccins en question. 
Il pointe l'absence de garantie du respect du secret professionnel médical et de la protection des données de chaque patient, qu’il soit professionnel ou non.
De même, l’absence de certification valide de tests diagnostics, non totalement fiables, et non dénués de risque pour la santé

Sur la partie confidentialité des informations de santé, le Dr Umlil rappelle que le statut vaccinal n’a pas à être mentionné et que seule la mention « apte » ou « pas apte » doit être utilisée, pour garantir le secret médical.

Il y a enfin, dans cette liste d’éléments que le Docteur Umlil développe avec une précision chirurgicale, des éléments qui montrent, compte tenu d’une connaissance scientifique en évolution, aujourd’hui reconnue par le Conseil Scientifique lui même, à savoir que ces vaccins ne fonctionnent pas en termes de baisse de charge virale et de contagiosité (oui, on est bien dans une énième expérience de Milgram chez les décérébrés) et que le seul cadre qui a permis au Conseil Constitutionnel de trahir à peu près toutes les juridictions majeures et l’esprit des lois de la république française, sans parler de la juridiction européenne qui la chapeaute sur certains points, ce cadre oui, a donc bien explosé !
Personnellement, je ne donne pas cher des juristes ou des juridictions qui aujourd’hui se vautreraient une fois de plus devant cette bande de Dalton de bureau.
Lucky Luke

Amine Umlil  « Le droit est du côté des soignants »
https://www.lelibrepenseur.org/amine-umlil-malgre-les-obstacles-le-droit-est-du-cote-des-soignants/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi