Charles Kabango
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

222 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 oct. 2020

Zemmour, coqueluche française.

Zemmour est un quinteux, mais avant tout une espèce de "mineur". Qu'on laisse tousser ce vrai mineur non isolé de la pensée. Pourquoi l'étouffer? Allons, belle France!

Charles Kabango
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 1.Mineur lui-même

De tous les "mineurs" que compte la France, Zemmour est celui sur lequel il ne faudrait surtout pas effectuer un test osseux. Un simple test humain suffit  pour cette "bête"de scène médiatique. Relève t-il de la catégorie "mineur" humain ou mineur animal  ?

S'il s'agit d'un "mineur" animal,  qu'on le foute dans un zoo ou dans un cirque. Qu'on le lâche dans la nature, l'on verra si l'éructeur nous reviendra sain et sauf. 

N'oublions pas, pour nous autres humains,  que l'extrême cohabitation entre l'homme et l'animal peut fait surgir des épidémies. Vaut mieux donc savoir, avant qu'il ne soit trop tard, si le Zemmour est le nom véritable d'un insecte, d'un pangolin ou pas.

  1. Les réacs du Réac

Il y a le réac Zemmour. Puis il y a la ligue des indignés de la parole de Zemmour: ce sont des réactionnaires du Réac. Sans Zemmour,  que seraient ces belles âmes qui s'obligent à réagir aux propos d'un "mineur" qui n'a guère inventé, en France, l’oppression des étrangers.  Que Zemmour existe ou non, la réalité est ce qu'elle est....Et elle nécessite une transformation.

Jusqu'à preuve du contraire, Zemmour n'a aucun pouvoir. Même face à une femme voilée du 93 ou un "mineur isolé", ce dernier ne peut rien décider.  Personne en France ne compte sur Zemmour pour trouver du travail, pour trouver un logement, pour avoir des papiers, pour inventer un vaccin contre le covid-19 ou la bêtise humaine, pour inventer une nouvelle manière d'exister à échelle de l'humanité. 

Alors, prière de ramener Zemmour  à sa stricte réalité et ses tristes mimiques. Bien que ce dernier pète plus au haut que son...Peut-il oser aller se mettre devant un autre "mineur", comme lui, et lui dire droit dans les yeux, qu'il n'est qu'un "violeur", "menteur", par conséquent de retourner d'où il vient ? 

N'a t-on pas vu cet agresseur médiatique tracer sa route, la peur dans le ventre, avec son sac de courses? Il se faisait alors, à son tour, agresser par un autre "mineur" interdit d'antenne.  Pourquoi n'a t-il pas osé lever la voix? Pourquoi n'a t-il pas affronter cet autre "mineur"? Oh, l'agresseur médiatique a plutôt bénéficié d'un large soutien médiatico-politique. Le Chef de l'Etat a même appelé le mineur agresseur médiatique pour le consoler. Dans les Animaux malades de la Peste, Jean de La Fontaine a tout dit: 

Selon que vous serez puissant ou misérable / Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. "Mineur" puissant donc, mais "mineur" avant tout.

Ce qu'il y a de plus effrayant, ce ne sont pas les propos de Zemmour. Ils sont vieux comme le monde. Ils n'impressionnent pas les gens de la vraie vie, mais les gens de la scène merdiatique. Ce qu'il y a de plus effrayant, c'est la quantité de gens impressionnants qui se pressent sur la table de ce "mineur", pour se montrer à ses côtés et faire mine de débattre avec lui. Sous le prétexte d'être attaché au débat d'idées. A la diversité d'opinions. Terrible voile, non pas islamique, mais démocratique. 

Ces gens nous disent qu'ils vont affronter Zemmour...Qu'il vaut mieux! Car, nous sommes en "démocratie". Ils nous font passer le Mineur National pour un Débatteur fondamental. Or, Zemmour ne débat pas. Il détient la vérité du passé, du présent et du futur. Le mal de la France , c'est l'immigration. Et la guérison de la France , consiste à dire l'unique VERITE aux Français: l'immigration assassine la France. Les inégalités entre Etrangers et Français sur le territoire national ont explosé. 1% des subsahariens et 2% des maghrébins détiennent 80% des richesses. Quels envahisseurs! Autrefois en France, il n'y avait ni voleurs, ni violeurs, ni guerres civiles, ni fraudes....et avec l'immigration, nous voici plongés dans la fin de l'irréprochable civilisation occidentale et de la concorde nationale.

Y - a t-il matière à débat ici? Non. RI-DI-CU-LE.

3.La justice 

Que juge t-on au juste lorsqu'on juge le "mineur" Zemmour? L'humain ou l'animal? La bête médiatique ou le probable insecte sauvage? Pis, à quoi bon traîner ce genre de type dans un tribunal d'une République qui persiste à se mentir à elle-même? Que valent les condamnations à répétition de Zemmour? Pas grand chose. La preuve, il persiste et signe. Et, contrairement aux autres justiciables, monsieur Zemmour, lui, peut disserter à loisir sur les juges, les avocats, les ministres, le Président. Il peut commenter ses peines. Il peut lancer ses propres sentences. Il peut se rendre justice. 

A l'égard de Zemmour, je n'attends pas Justice de la République. Tout comme on ne saurait attendre, dans les affaires Sarkozy, Fillon et j'en passe, une justice digne de ce nom.

Si la justice veut se donner du travail. Du bon travail. Qu'elle commence à s'attaquer aux préfectures qui refusent de régulariser les travailleurs sans-papiers, etc. Autrement dit, ce qu'il faudrait, c'est un procès de la République. Mais ce procès ne peut avoir lieu dans un tribunal. Quant au Zemmour, il ne mérite ni notre indignation, ni notre opposition. Qu'il tousse et s'étouffe...and RIP!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg

La sélection du Club

Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre