La remise en cause de l'AME ou la barbarie à visage humain...

Dans le cadre du débat parlementaire sur l’immigration qui débutera ce lundi 7 octobre, Emmanuel Macron, s’est prononcé en faveur d’une « évaluation » de l’Aide médicale d’Etat pour lutter contre certains « excès ».

La remise en cause, sous quelque forme que ce soit, de l'Aide Médicale d'Etat, destinée aux étrangers irréguliers (dépourvus de titre de séjour) dans un pays comme la France relève d'un crime contre l'humanité et d'une violation de la déontologie médicale. Il n'y a qu'à lire la première et la huitième phrase du Serment de Genève adopté par l'Assemblée générale de l' Association médicale  à Genève en septembre 1948:

- Je prends l'engagement solennel de consacrer ma vie au service de l'humanité. 

- Je ne permettrai pas que que des considérations de religion, de nation, de race, de parti ou de classe sociale (a fortiori des "papiers") viennent s'interposer entre mon devoir et mon patient...

Inutile de rappeler quelques strophes de de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

L'ordre des médecins doit donc prendre ses responsabilités "politiques". Le cas échéant, elle devra se conformer non plus au serment d'Hippocrate mais aux exigences (capitalistiques) de Macron. 

Certains racistes et autres criminels en puissance, pour justifier leur sale besogne (suppression de l'AME pour les uns.."évaluation" pour les autres) avancent souvent l'argument du français lambda qui, lui-même n'arrive pas à se soigner.  Ils opposent, vielle ficelle, le précaire citoyen français au misérable immigré dont on oublie souvent de rappeler qu'il est un travailleur. 

Bien! Si l'AME est  si profitable et si enviable, qu'on permette donc aux autres français ayant des difficultés de bénéficier de cette aide. Qu'on ne donne pas l'impression que les étrangers en France font la loi et jouissent d'une quelconque faveur. Que les français eux mêmes fassent donc l'expérience de l'AME telle quelle.

Le président des riches, le bourreau des immigrés

En 2018, 311.310 personnes en situation irrégulière (parmi lesquels un bon nombre de travailleurs) ont bénéficié de cette couverture médicale gratuite et les dépenses pour financer cette couverture s'élevaient à 889,7 millions d’euros. Le déficit public en France a atteint en 2019 -123,1 milliards d'euros. On pourrait donc exterminer tous les sans papiers de France, le problème du déficit resterait entièrement et profondément posé.

Lorsque Macron est arrivé au pouvoir, il a fait vite de supprimer l'Impôt sur la fortune. Un impôt qui rapportait environ cinq milliards d’euros par an. De quoi supporter les dépenses de l'AME, même dans un contexte où l'immigration refuserait de tarir ou de "grand remplacement".  

"Excès" de soins chez les misérables, "injuste" impôt pour les riches...Avec Macron le bourgeois, les riches sont en état de grande souffrance, de grande injustice à l'heure du capitalisme. Avec Le Pen, ce sont les français, ces seuls gens qui constituent à eux seuls l'humanité.

Rappelons que, l'évasion fiscale, c'est 100 milliards d'euros, chaque année pour la France. Et les étrangers en situation irrégulière, dans cette histoire, n'y sont pour rien. 

Pendant que les godillots macroniens vont encore s'échiner à étrangler le cou des travailleurs sans papiers, les Balkany, les Le Pen, bref les nationalistes et autres n'hésiteront pas à planquer ("légalement") leurs fortunes. Pendant ce temps, les députés font voter des lois d'une extrême complicité utiles aux seuls avocats véreux.

Zemmour, comme le laisse entendre l'historien Noirel, a sans doute le venin dans la plume....mais Macron lui, c'est un serpent. Ce n'est pas Jupiter, mais Python. A quoi bon clouer le bec de Zemmour, si c'est pour s'abandonner aux réformes infernales de Macron? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.