Notre-Dame : De quoi leur émotion est-elle le nom?

Zemmour a donc "raison": la France est catholique ou n'est pas. La laïcité? Un cache-sexe, un cache-misère....Un voile de l’État, de l’État catholique, l’État chrétien.

Sauf pour quelques imbéciles, en réalité, il n'y a pas de trêve de politique. Une cathédrale qui brûle, c'est un sujet politique de la plus haute importance. Bien plus important que la fin du parti socialiste par exemple.

Victor Hugo, génie romantique, lorsqu'il écrivait ses belles pages sur la Cathédrale Notre-Dame, ne faisait pas qu'un travail d'artiste, il était dans la performance politique, la construction mythologique et mystique de la France, voire du monde. Construction qui a grandement servi l'imaginaire bourgeois et  socialiste. Mais enfin, laissons ce bon génie en paix, et intéressons à ses petits agents de presse postmodernes qui, malheureusement pour eux, et heureusement pour lui, n'ont rien de romantique, rien d'authentique.

 

Caesar dominus et supra grammaticam

"Cette cathédrale, nous la rebâtirons tous ensemble" a lancé le président de la République, tout content, de pouvoir enfin rassembler le pays sur un objectif commun: la Cathédrale. Ite missa est. Escroquerie, messieurs, dames! Poudre de Perlimpinpin à n'en plus finir.

La cathédrale, ce n'est pas un lieu anodin, un lieu neutre... C'est un lieu de culte, certes paganisé par les bienheureux touristes du monde entier. Tous ensemble pour rebâtir la Cathédrale, vraiment?

En ma qualité d'athée, la disparition "naturelle" des Cathédrales, des Mosquées, des Synagogues, des Pagodes, des Temples ne me pose aucun problème...L'humanité ne sera pas à ses premières grandes pertes (Bibliothèque d'Alexandrie, Dinosaures, Mausolées, Aborigènes,etc,).

Macron, incapable de repenser un autre type de société, une économie qui obéit à d'autres types de vérité ou de "réalités", nous a proposé hier, très facilement et naturellement d'unir nos forces, nos talents, nos énergies, nos argents pour rebâtir la Cathédrale. N'est-ce par Hugo qui disait que "l'art pour l'art peut être beau, mais l'art pour le progrès est plus beau encore".

L'art pour le progrès...

Tous ensemble pour rebâtir la Cathédrale...Et Macron, tout seul, accompagné de ses hauts fonctionnaires, pour transformer, privatiser la France.

Ce qu'il faut rebâtir, tous ensemble, c'est l'humanité. Une humanité malade. Totalement déréglée. Donald Trump trouve insoutenable les images en feu de la cathédrale, mais  ce brave type ne verse aucune larme des larmes sur la destruction de l'Irak, de l'Afghanistan... Il commande des bombardement sur la Syrie. Quant à l'impie et destructeur Sarkozy qui tweet: "La France est touchée dans sa chair, dans son coeur, dans son identité, dans son histoire. Je veux partager ma peine avec les catholiques et avec tous les Français pour qui Notre Dame est un symbole. Que chacun se mobilise d'ores et déjà pour aider à la reconstruction."

Et la non-reconstruction de Libye par l'OTAN? Nul ne s'en émeut. Belle preuve d'humanité.

Derrière l'incident malheureux de la Cathédrale Notre Drame, au-delà des danses et discours macabres, on peut surtout lire, sentir l'inévitable descente aux enfers.

Cela dit, pourquoi ne pas annoncer, dès ce soir, et avant Pâques, en pleine semaine sainte, trois jours de deuil national..

Et la gauche?Elle participe activement à ce grand spectacle du capital au nom de la nation. Indigne!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.