Griveaux - Pavlenski- de Taddeo: plan à trois.

Ont été convoqués, pour tenter de sauver l'honneur de l'enfant Griveaux: russologue en carton, journaliste de pacotille, ex actrice porno néo-féministe , député de la France Insoumise dit de l'opposition, Ministre d'Etat, avocat célèbre mais tout en purée, démocrate, etc...

"Benjamin Griveaux n'est pas coupable, c'est une victime" a martelé l'Insoumis Eric Coquerel sur France Inter, ce 15 février 2020.

Quelle insoumission!  On balance 24 000 amendements à l'Assemblée Nationale sur la réforme des retraites qui finiront sans aucun doute à la poubelle, et on vient  pleurnicher sur le cas Griveaux? Peut-on confondre les misères de la démocratie française et les malheurs de Griveaux?

Qu'est-ce que Eric Coquerel cherche à prouver, à démontrer?  Le gouvernement de Macron ne représente t-il pas le danger le plus lourd et affreux qui pèse sur la démocratie française? Certes, pour Macron, c’est Poutine ou la Russie la menace...

Que valent les "performances", les "excès", "les atteintes à la vie privée" d'un Piotr Pavlenski à côté des "performances", des "excès", des "atteintes à la vie privée" d'un Macron, d'un Hollande ou d'un Sarkozy? Absolument rien. Piotr Pavlenski, artiste sans art (talent) à son arc, est prodigieusement insignifiant.  

Rappelons que, dans le projet de la loi de finances 2020, pour lutter contre la fraude fiscale, le gouvernement prévoit d' « autoriser l'administration à collecter en masse » des informations publiées sur les réseaux sociaux et les sites marchands. Il va de soi qu'une telle initiative ne s'attaque nullement au problème de l'évasion fiscale (100 milliards d'euros par an). Rappelons que Sarkozy a saccagé sans état d’âme la Libye, en suivant les conseils bien avisés du philosophe LVMH ou BHL. Rappelons que, sous  son règne, Hollande a commandé en douce une dizaine de meurtres ciblés. L’atteinte  à la vie privée peut donc aller très loin...

L’intrusion de l'Etat dans nos petites vies ne connait aucune limite. Aucune morale. Au nom de quoi?  De quel intérêt général? 

Piotr Plavenski, sa copine, et leur intellectuel Juan Branco: simples cas sociaux. Si Griveaux est une "victime", ces trois esprits viraux le sont également. Mais Griveaux n’est nullement une "victime". Il n’est pas non plus « coupable ». Même sa femme, je me permets, gagnerait à l'épargner de sa rage. 

Griveaux est moins à plaindre que les milliers de gens, femmes en particulier, impuissants, qui découvrent un beau matin qu’elles sont actrices porno parce qu’un plan cul, un ex, un client... a publié  une vidéo qu’il avait enregistré (parfois en cachette ) durant leurs ébats. Il suffit de faire un tour sur les sites porno dit amateurs. Les victimes se ramassent à la pelle. Et les conséquences pour ces femmes anonymes sont sans appel. Elles n'ont derrière elles aucun ministre de l’Intérieur pour les soutenir. 

La France découvre t-elle la face de la pornographie 2.0 avec l’acteur et réalisateur  Griveaux ou son producteur Piotr?  Ce serait drolatique! 

Griveaux est également trop banal pour être un coupable. Il manque d’épaules pour les « crimes » qu’on voudrait lui imputer.

Se masturber, se filmer en train de manger, d’acheter une paire de basket, de faire dodo....voilà les fonctions premières de nos smartphones.

L’une des figures des Gilets Jaune, Jacqueline Moreau, s’est fait connaître grâce  à une  vidéo de Facebook où elle poussait un coup de gueule dans sa cuisine.

Rappelons que,  Mélenchon, Insoumis en chef,  nous a fait assister à une perquisition dans son beau domicile grâce à son smartphone, grâce aux réseaux sociaux.

Griveaux n’est donc même pas coupable de s’être filmé. Dans notre société actuelle, c’est une banalité quotidienne que de se filmer, que de filmer un jeune qui se fait poignarder, un sdf qui agonise, un concert auquel on assiste ....

Griveaux est outrageusement banal. L’affaire qui porte son nom, comme du reste, sa candidature à la Mairie de Paris, est sans intérêt. Sans morale! Sans politique! On ne peut tirer aucune leçon. 

Quel est le point commun entre ce Benjamin Griveaux et ce Piotr Pavlenski? C’est Alexandra de Taddeo.

Son parcours « amoureux » est politiquement intéressant. C’est une Marcheuse. Je ne dis pas qu’elle est péripatéticienne ....attention...elle est simplement, comme Griveaux, En Marche. Et lorsqu’on marche, on tombe sur n’importe quoi: mégots de cigarette, canettes de bière, cailloux, Piotr....

De Griveaux à Piotr, le chemin est court.

Tandis que Griveaux déversait chez la bonne dame son trop plein d’énergie, compulsivement...Pavlenski, lui, se sert de la même bonne dame pour ses ambitions révolutionnaires ou de purification.

Le corps de cette dame est objet de tous les trafics. Une offrande pour ces messieurs! 

Griveaux jouit en premier. Deux ans plus tard,  Pavlenski l’artiste, lui, souhaite recueillir le fameux  sperme de son devancier dans le con de son amoureuse. Voilà le tableau ! 
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.