Le voile est un string comme un autre.

Si le voile dégrade la femme, le string l'honore t-il? Certes, la face n'est pas le cul....mais ils ont tous deux un point commun : ils peuvent lâcher de la merde.

Le voile, nous disent-ils, serait le symbole de la soumission de la femme. Et ça, ce n'est pas acceptable pour la République, qui plus est, laïque. Mais le Rassemblement National (et ses avatars), de quoi est-il le symbole? Du fascisme. Est-ce acceptable pour la République, qui plus est fraternelle?

Naguère, la France n'a guère eu besoin du voile, d'un symbole pour soumettre les femmes. En 1804, elle avait la loi, le code civil français, dit code Napoléon.  En 1810, la  France catholique reconnaissait comme obligation le "devoir conjugal". Autrement dit, impossible de parler de viol entre époux. Le code Napoléon consacrait :

- l'interdiction de travailler sans l'accord du mari

- l'interdiction d’accès aux lycées et aux universités

- interdiction de voyager à l’étranger sans autorisation

exclusion totale des droits politiques 

- interdiction de signer un contrat, de gérer ses biens, etc.

Ce n'est que très récemment, dans ce pays de fiers catholiques, de fiers laïques, que l'Etat a cessé, et encore, de soumettre les femmes.

Aujourd'hui, en France, certains élus et ministres voudraient revenir au code Napoléon appliqué aux seules femmes musulmanes.  C'est du racisme. De la discrimination. Mais un racisme qui passe pour normal, pour républicain.

"Doit-on se réjouir du port du voile dans la société? Non, sinon j'abandonnerais ma conception de l'égalité entre les hommes et les femmes" s'était interrogé monsieur Blanquer, ministre de l'Education nationale. C'est exactement ce genre de question que l’islamiste de Riyad se pose: "Doit-on se réjouir de voir les joues des fesses dans nos rues? Non, sinon j'abandonne mon royaume wahha-bite." Pour qui se prend donc Blanquer? On se fout de ses réjouissances. Il faut signaler à monsieur le ministre qu'il est temps qu’il abandonne sa conception de l'égalité entre les hommes et les femmes, plus intéressant encore, qu'il abandonne son ministère. Car, une femme voilée qui va chercher son fils à la sortie de l'école, c'est bien la preuve irréfutable que son histoire de voile ne l'empêche pas de "communier" avec la République. Si elle était dans une espèce de radicalisme, pourquoi enverrait-elle son fils sur les bancs de la République?  Blanquer souhaite interdire aux femmes voilées l'accès aux écoles....c'est lui le symbole de la soumission. Tout comme cet élu-voyou du RN qui voudrait exclure une femme de ses droits civiques et politiques, sous le prétexte ridicule, qu'elle porte un voile....Et lui, porte-il une culotte propre? Que symbolise t-elle?

La laïcité repose sur trois principes : la liberté de conscience, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions. C'est assez clair pour tout le monde. On n'a pas besoin des Finkielkrau et compagnie pour nous expliquer ce qu'est la France, ce qu'est la laïcité.

Une femme qui porte le voile, c'est comme une femme qui porte le string. Les raisons qui poussent à mettre un voile sont aussi diverses et intimes que celles qui poussent à mettre un string. Et si on veut libérer les femmes qui portent le voile malgré elles, qu'on n’oublie pas celles qui portent le string ou qui sont sans culottes malgré elles...Il n'y a pas que des « musulmans » qui imposent le voile à leurs femmes (et le string en prime, car ne l’oublions pas, l’un n’empêche pas l’autre!). On peut trouver de fins laïcs qui imposent string bleu et talons hauts à leurs « républicaines ».

Mais enfin, foutons donc leur la paix! 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.