« L’immigration a mis le feu aux poudres en Europe » H.Clinton

De Donald Trump ou d'Hillary Clinton, qui est le plus dangereux? Donald Trump n'a t-il pas paradoxalement sauvé l'Amérique d'une méchante sorcière? Hillary Clinton n'a t-elle pas rendu inévitable la catastrophe Donald Trump?

Dans une interview accordé au Guardian, qu'a gentiment relayé le quotidien Le Monde, la démocrate Hillary Clinton qui avait pourtant annoncé son retrait de la vie politique, a déclaré: "Je pense que l’Europe doit maîtriser l’immigration, car c’est cela qui a mis le feu aux poudres". 

Il y a quelques semaines, Emmanuel Macron rassurait un vieux combattant sur le sort qu'il fallait réserver aux sans papiers. Quelques semaines plutôt, le député inutile Olivier Faure confirmait à la radio le propos d'une compatriote qui lui avait confié avoir le sentiment de vivre en France, une colonisation en l'envers. Et si on remonte encore un peu le temps, on pourra même retrouver Djordje Kuzmanovic, tête dure de la France Insoumise,  qui demandait à la gauche de rompre avec ce qu'il appelait la "bonne conscience". L'orateur Insoumis faisait également savoir qu'en matière d'immigration,  il fallait arriver à un "assèchement" des flux migratoires. Je ne sais pas comment il procédera notre Insoumis.

Assèchement, le terme est plus précis et radical que celui d'Hillary Clinton qui parle de  maîtriser. Le fait qu'il y ait des sans papiers, des étrangers disposant d'un titre de séjour régulier, des refugiés, des demandeurs d'asile... est l'expression même de la maîtrise de l'immigration

Et si dans le monde, il y a un continent qui ne maîtrise pas l'immigration, et notamment les réfugiés, c'est l'Afrique sub-saharienne. Là-bas, tout est contrôlé, dirigé, pensé, encadré par les organisations internationales, les ONG, l'Union Européenne. Les Etats africains frappés par le phénomène de réfugiés sont incapables de gérer eux-même ce problème, de produire des statistiques, de statuer sur la question des déplacés pour cause de guerre. L'exemple le plus frappant étant sans doute, en ce moment la RDC.  Lorsqu'Hillary Clinton parle donc de maîtriser l'immigration, elle veut surtout dire qu'il faut encore un peu plus criminaliser les immigrés. Il faut mettre un terme à l'immigration.....car c'est elle qui a "mis le feu aux poudres".

Le Feu au poudre

L'immigration est responsable des malheurs européens actuels. C'est à cause de l'immigration que les masses populaires s’appauvrissent. C'est à cause de l'immigration qu'il n'y a pas de travail pour tout le monde. C'est à cause de l'immigration que l'UE a imposé ses politiques d'austérité. C'est à cause de l'immigration qu'il y a des inégalités, des injustices. C'est à cause de l'immigration qu'il y a une défiance des citoyens vis à vis du politique. C'est à cause de l'immigration qu'il y a la le dérèglement climatique. C'est à cause de l'immigration que le monde, donc l'Europe va mal. Oui, pour Clinton, l'immigration a mis le feu aux poudres.

Si l'immigration ...a mis le feu aux poudres. "Les immigrés", "les étrangers", "le prolétariat nomade", "les étudiants extra européens" sont donc des pyromanes. Des gens qui n'aiment pas l'Europe, qu'il faut éteindre. Car, si on n'éteint pas le feu, tout ira en fumée. Clinton préconise donc d'éteindre les immigrés. Tout comme Donald Trump préconisait à son armée de tirer sur les migrants.

 

« Nous ne pouvons pas continuer à offrir refuge et assistance »

"Nous", qui est ce nous? Madame Clinton est-elle européenne ou américaine? Les intérêts des européens seraient donc strictement alignés aux intérêts américains? 

D'accord, madame Clinton, "nous ne pouvons pas continuer à offrir refuge et assistance". Pouvons nous continuer de vivre dans un monde ou 80 têtes possédnt autant que 3 milliards d'individus? Que préconisez-vous donc pour ces trois milliards de gens qui ne possèdent rien? La mort ou l'oubli?

Il est vrai l'Europe ne peut pas continuer à offrir refuge et assistance, car il est grand temps que l'Europe, l'Amérique avec change de monde. Changer de monde: sortir du capitalisme, inventer un ordre juste et égalitaire.

Or, si vous ne voulez ni changer de monde, ni offrir refuge et assistance à des pauvres malheureux, vous êtes donc des criminels avec qui on ne saurait avoir la moindre discussion d'avenir sérieuse.

Pour madame Clinton, la cause du Brexit n'est autre que l'immigration. Mais voyons! Ce ne sont pas les immigrés qui ont voté le Brexit. Par ailleurs,  la Grande-Bretagne ne faisait nullement partie de Schengen. Brexit ou pas Brexit, la question de l'immigration dans ce pays reste posée. Ne se pose pas en Angleterre la problématique des dublinés par exemple qu'on retrouve en Italie, en Grèce, en Espagne, en France. Quel est donc la responsabilité des immigrés en GB dans l'appauvrissement des classes populaires?

Madame Hillary Clinton a perdu la tête. Elle explique que "l'arrivée massive des "migrants" a favorisé" l'élection de Trump. Le mal au service service du mal. Si l'immigration a favorisé l'élection de Trump, la moindre des choses serait un peu de reconnaissance de la part de Trump envers ceux et celles qui auraient favorisé son élection. Or, c'est l'inverse. Pourquoi Madame Clinton n'a pas soutenu le projet de son adversaire lors des élections américaines lorsque celui annonçait la construction d'un mur à la frontière USA/Mexique?

Que les malheurs des classes populaires ou classes moyennes occidentales soient mis sur le dos d'innocents et inoffensifs immigrés, voilà la nouvelle tendance des démocraties occidentales.  C'est inquiétant. Car ce que tout cela raconte, c'est qu'on est là en présence de nouvelles formes de racisme, d'apartheid, de colonisation, de division....dans quel but? Mieux régner! Mieux exploiter! Mieux piller! Mieux aider! Mieux surveiller! Mieux exclure! Mieux catégoriser! Mieux clôturer! Mieux renier! Mieux tuer! 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.