Charles Kabango
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

223 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2021

Charles Kabango
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

La "France" a dit son dernier mot

« Rejeter vos illusions et préparez-vous à la lutte. Cultivez vos illusions et préparer vous à capituler.» Mao, in Lettre de rupture avec le Guomindang (les nationalistes), 24 septembre 1927.

Charles Kabango
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La France n’est plus une puissance mondiale. Constat banal, pouvant crever les yeux, tant il s’impose avec ironie cruelle depuis dix, quinze, voire vingt ans.

Néanmoins, elle demeure une puissance touristique, donc culinaire. Et, parmi les nombreuses spécialités du terroir, comptons désormais le rat-goût-de-Zemmour aux épices, la Zemmoule aux noix d’Ornellas, Salade d’Eric aux pois chiche, Ecrasé de pomme de Zemmour à la cibou(d)lepen …Voilà les nouveaux plats de résistance que la vielle nouvelle France propose à ses citoyens, au monde, pour se sauver du péril supérieur qu’est l’immigration.

 Goûtons un peu du Cioran: « Le phénomène de la décadence est inséparable de la gastronomie. »

Encore du spectacle !

Les « démocraties occidentales » sont malades d’elles-mêmes.  Elles produisent à rythme continu ou discontinu, régulier ou irrégulier, comme nulle part à ailleurs, des dirigeants fascistoïdes. Il est possible que ce soit là leur noyau dur. Leur système nerveux.

A entendre les jérémiades de ces néo-"croisés", de ces défenseurs de la « civilisation occidentale », on a l’impression qu’ils oublient que ce monde est le produit de leur « génie ». De leur « fantasme ». De leur « volonté », leur « volonté de puissance ». 

Caricature de 1885 titrée « Découpage de l’Afrique à la conférence de Berlin - À chacun sa part, si l'on est bien sage." Journal L'Illustration. (Wikipédia)• © Getty

Ces férus d'Histoire qui nous parlent de Clovis, de Martel... ne notent jamais, entre autres choses, l'année 1885. Date à laquelle s'est tenue la conférence de Berlin. Donc le partage du monde. Pis encore de l'Afrique. Ceci compte pour du beurre. Mais, il suffit que quelques prolétaires africains errent sur les saintes terres occidentale, et c'est la fin du monde. Que dis-je, la fin de leur intouchable, immortelle civilisation. Or, prenons le cas de cette France et de sa précieuse langue. Si la langue française est "menacée", "subalternisée", "ringardisée", concurrencée y compris sur son propre territoire, ce n'est point à cause d'une quelconque langue africaine mais de l'anglo-américain.

Le "Francophone" que je suis est très bien placé pour le savoir. Les "immigrés", dans leur extraordinaire diversité, ne partagent bien souvent ni la même langue, ni les mêmes us et coutumes. Y compris les fameux immigrés arabo-musulmans. Eux aussi sont à l'image des propres Français: ondoyant et divers. C'est le Français Montaigne qui affirmait: "L'homme est un sujet merveilleusement divers et ondoyant, sur lequel il est très mal aisé d'y asseoir jugement assuré". Mais, il est évident que lorsqu'on parle de certaines catégories de gens, les "immigrés" pour ne pas les nommer, on ne parle vraiment d' "Hommes", des "Femmes", d' "Enfants", on parle de "Choses", d'"Objets", de "rebuts", de "Sous-Hommes", de "Sous-Femmes", de "Sous-Enfants"...De gens qui n'ont pas vraiment le droit d'exister, de se battre pour exister.

Et pour cette catégorie infra humaine, située en deçà l'Humanité, privée de droits élémentaires, la Gauche oppose aux fascistes sesbasses  pensées humanitaires. Osons dire ceci: l'humanitaire nourrit le fascisme. Ruquier-Nauleau n'ont-ils pas gavés le Zemmour? L'humanitaire n'est pas un rempart contre le fascisme. Sur cette question de l'immigration, postures mises à part, la Gauche n'est pas mieux que l'extrême-droite.

Qu'il est drôle d'entendre un François Hollande sur le cas du Zemmour.

Tout comme il est drôle de voir un débat Mélenchon-Zemmour. On eût dit un concours d’Éloquence. De postures. Une querelle du "Bon" et du "Méchant".

L’immigration : quand on n’a plus d’imagination.

Les guerres civiles en France remontent très loin. Elles constituent  ou elles ont constitué la France. Citons simplement, pour les amoureux de la France congelée en Blanc-Catholique-Prénom-Français-Et-Que-sais-je,  la guerre civile des Francs en 715 et  la guerre civile entre les fils de Louis le Pieux en 830.

Quand certains prophètes, pointant du doigt l'immigration,  nous annoncent une guerre civile, ils croient par là dévoiler une vérité étrangère et éclatante. Ils croient que la guerre civile (ou les guerres) qui viendrait ne s'inscrit pas dans la longue histoire des guerres que ce pays connaît. Font-ils semblant d'oublier que la "France" se débrouille très bien toute seule? Nul besoin d'un immigré dans le cortège pour que les policiers éborgnent des "gilets jaunes" ou qu'un "gilet jaune" se déchaine sur un flic. Nul besoin d'un groupuscule d'immigrés islamistes pour foutre le bazar dans le 16e arrondissement de Paris. La guerre civile, les guerres civiles sont pour ainsi le destin français.

Ce sujet de l'immigration revient sans cesse, élections après élections, avec plus de force que la veille, parce que la France n'a plus d'imagination. Il ne lui reste plus que  de vieux "réflexes". 

Politiquement, elle a dit son dernier mot. Fin mot de "l'Histoire".

 Prolétaires de tous les pays, unissez-vous!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement