Chem Assayag
Nombreuses activités d'écriture, photo...
Abonné·e de Mediapart

89 Billets

1 Éditions

Billet de blog 21 mars 2020

Fable (économique) du coronavirus.

Comment éviter la crise économique qui vient..et si un faux monnayeur nous aidait.

Chem Assayag
Nombreuses activités d'écriture, photo...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Imaginons un faux-monnayeur absolument génial. Il a trouvé le moyen de fabriquer des billets rigoureusement identiques aux billets officiels en circulation. Ce faux-monnayeur n'est absolument pas intéressé par l'appât du gain mais par le bien commun. Il se met donc à distribuer à toutes les personnes impactées par l'épidémie de Coronavirus des billets de banques: les commerçants qui ont dû fermer et ne peuvent plus vendre leurs produits, les artisans contraints au chômage, les salles de spectacle à l'arrêt...Bien entendu il en distribue aussi très largement aux hôpitaux pour acheter masques, gel, tests, ventilateurs... Personne n'est lésé, personne ne s'en rend vraiment compte.
Remplaçons faux-monnayeur par État. L’État pourrait rigoureusement faire la même chose: créer de la monnaie mais sans aucune contrepartie. Cette monnaie serait bien créée ex nihilo, se matérialisant par un chiffre sur les comptes en banques des particuliers, des entreprises ou des organismes publics. Il n'y aurait pas de creusement de déficit (on n'emprunte rien) puisque cette monnaie existe parce que l’État le veut et que par convention tout le monde l'accepte.
Ah, va-t-on me dire mais l'inflation ? Mais quelle inflation alors qu'on ne fait que compenser ce que les agents économiques ne vont pas gagner pendant cette période, et une relance classique créerait aussi de l'inflation!

Mais les principes économiques ? Je dis quels principes économiques puisqu'ils reposent sur des conventions sociales (note: notre faux-monnayeur n'est pas très différent des mineurs de crypto-monnaie par exemple...). Mais voyons...toucher de l'argent comme ça ? Et bien oui dans des circonstances exceptionnelles c'est normal...


Je vois déjà des doctes tribunes nous expliquant que l'économie ne tiendra pas comme ça, et donc qu'il faudra bien relâcher les contraintes sanitaires..L'économie tiendra si on a décidé qu'elle tienne. Et gardons bien en tête cela: sauf à appliquer ce type de mesure et en restant dans le paradigme économique classique la récession qui menace fera bien PLUS de dégâts (y compris avec des morts) que le Covid-19.

http://neotopia2017.blogspot.com/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Diplomatie
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Elle convoitait la présidence de l’Assemblée depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu