Fièvre Jaune

La mobilisation en baisse des Gilets jaunes est-elle le signe de la fin du mouvement ou simplement une parenthèse avant un rebond ?

La mobilisation des « Gilets Jaunes » (GJ) faiblit, et désormais les manifestations semblent surtout le fait de groupes d’excités où se mêlent casseurs, voyous et groupuscules extrémistes.

Ce reflux est compréhensible après plusieurs semaines de protestations et d’actions. La lassitude, l’approche des fêtes, les contraintes financières, l’engrenage des débordements et la présence de dispositifs policiers de plus en plus dissuasifs, et enfin les annonces d’Emmanuel Macron sur le pouvoir d’achat, se conjuguent pour inciter les GJ à déserter les ronds points et les pavés.

Mais le gouvernement aurait tort de penser qu’il suffira de la « grande concertation nationale » et des mesures promises pour que tout « rentre dans l’ordre » comme il l’espère.

la suite c'est sur NEOTOPIA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.