Affaire Obono : retour de Zemmour sur Cnews, TV extrémiste, que fait le CSA ?

Ce lundi 31/08/2020 c’était la rentrée de l’émission dans laquelle sévit Zemmour sur la chaîne info Cnews. Il est indéniable que sur ce média la parole extrémiste s’exprime depuis pas mal de temps sans le principe du contradictoire. M. Zemmour a été interrogé sur l’affaire de la publication par la revue Valeurs Actuelles d’un roman impliquant le personnage de la députée Mme Obono..

Ce lundi 31/08/2020 c’était la rentrée de l’émission en soirée dans laquelle sévit Zemmour sur la chaîne info Cnews. Il est indéniable que sur ce média la parole extrémiste s’exprime depuis pas mal de temps sans le principe du contradictoire 

M. Zemmour a été interrogé sur l’affaire de la publication par la revue Valeurs Actuelles, financée par un homme d’affaire libanais impliqué dans le commerce des armes, d’un roman impliquant le personnage de la députée Mme Obono représentée par des dessins en esclave enchaînée. Le récit et les croquis qui l’accompagnent ont été jugés comme offensants voir racistes par pratiquement l’unanimité de la classe politique. Mais pas pour le chroniqueur controversé plusieurs fois condamné par la justice pour ses propos haineux. Toujours dans la provocation il a regretté que VA se soit excusé car pour lui c’était la liberté d’expression et qu’il n’y avait rien de choquant. Étalant sa culture il a rappelé aux téléspectateurs qu’il existait une série américaine dont le sujet était de ramener dans le passé des personnes qui revivaient ainsi une période de l’histoire. 

Auparavant, il avait été questionné sur le différent actuel entre la Grèce et la Turquie concernant la mer Egée et l’implication de la France. Très habile pour jeter de l’huile sur le feu, Zemmour s’est lancé dans un nouveau dérapage. Il a affirmé qu’il était convaincu que le président turc Erdogan pouvait compter sur les citoyens d’origine turque ou les maghrébins et que ceux-ci agiraient comme pression jusqu’à fomenter des troubles. Ces derniers sont par conséquent considérés par Zemmour comme une cinquième colonne. Quand on connaît la gravité d’une telle accusation dans l’histoire il y a de quoi s’inquiéter. Toutefois M. Zemmour n’a pas encore demander leur enfermement dans un stade. 

Enfin, quelques temps après, lors de l’émission qui suivait  intitulée « l’heure des pros » mais qualifiée par Télérama « d’heure des prouts », son responsable M. Pascal Praud a repassé avec un sourire malicieux un extrait de l’intervention de Zemmour une heure avant. Le passage choisi intentionnellement avait été exprimé par Zemmour en même temps que ce qui est rapporté plus haut. Il concernait les auteurs des violences de cet été. M. Zemmour affirmait qu’à 99,9% c’était des africains ou des maghrébins mais qu’on ne disait pas leurs noms. (Ce qui est faux). Contrairement au violeur récidiviste de Nantes qui avait violé et tué une jeune fille de 15 ans avant de mettre le feu à son appartement pour effacer les traces du meurtre. Aussitôt le journaliste de droite, invité permanent de Praud sur ce plateau TV de Cnews,  M. Rioufol, dont certains disent qu’il porte bien son nom, en rajoutât une couche mettant en cause le vivre ensemble et l’existence de deux sociétés qui se feraient face. Lesquelles ?

Le tout comme d’habitude sans la présence de contradicteurs dans les deux émissions. 


* PS : ce matin 1/9/2020 à 9h20 sur Cnews dans la même émission de Pascal Praud, contrarié par une déclaration du ministre de la justice dénonçant le discours populiste qu’il qualifie de « gaffe ? », ce dernier a rediffusé le même extrait de Zemmour sur les violences. Mais cette fois-ci sur le plateau une invitée a osé exprimer son désaccord notamment sur le 99,9%, réponse de Praud soutenu par la journaliste de VA Charlotte d’Ornellas présente au débat: « vous êtes dans le déni ». L’animateur névrosé a repassé aussi l’extrait de Zemmour sur l’affaire Obono évoqué ci-dessus. Le contenu de ce genre d’émission de Cnews qui propage des thèses extrémistes est plus en plus grave. 

*PS 2 : ce soir 1/9/2020 après 20h sur Cnews dans la même émission de Pascal Praud le sujet choisi porte sur l’islam suite à la parution d’un nouveau sondage et comme d’habitude sans la présence de contradicteurs. En effet, l’animateur est entouré d’invités dont le journaliste de droite Rioufol connu pour ses thèses extrémistes sans la présence d’un seul représentant musulman pour porter la controverse ou un droit de réponse. Il faut reconnaître que les soi disant « représentants » communautaires musulmans sont toujours les mêmes anciens depuis de trop nombreuses années incompétents et incapables à réagir à toutes ces attaques quotidiennes sur cette chaîne tv Cnews et autres médias extrémistes comme Valeurs Actuelles ou Causeur. Praud a aussi de nouveau diffusé un extrait d’une intervention précédente de Zemmour s’en prenant cette fois au nouveau ministre de la justice qui avait récusé le terme « ensauvagement » et dénoncé les discours populistes.   

Pour terminer voici ci-dessous un article pour rappeler une procédure judiciaire en cours contre Zemmour dont les propos et les provocations ne cessent d’être incompatibles avec les valeurs de la République. 

-Procès Zemmour: les associations antiracistes demandent une sévérité exemplaire

https://www.mediapart.fr/journal/france/020720/proces-zemmour-les-associations-antiracistes-demandent-une-severite-exemplaire?onglet=full

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.