Cherif Lounès
Éducation nationale
Abonné·e de Mediapart

36 Billets

1 Éditions

Billet de blog 6 oct. 2021

Cnews : Praud et Morandini parlent plus d’islam que du rapport Sauvé

Ceux qui ont regardé ce mardi 5 octobre 2021 l’émission de Praud, qualifiée « d’heure des prouts » par un journaliste de Télérama, suivie par celle de Morandini ont dû être effarés de voir et entendre comment on s’en prend impunément à l’islam et aux citoyens « musulmans » absents du débat, mal représentés, sans défense ni droit de réponse.

Cherif Lounès
Éducation nationale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ceux qui ont regardé ce mardi 5 octobre 2021 l’émission de Praud, qualifiée « d’heure des prouts » par un journaliste de Télérama, suivie par celle de Morandini ont dû être effarés de voir et entendre comment parlant des idées de Zemmour sur l’immigration et l’islam on s’en prend impunément aux citoyens « musulmans » absents du débat, mal représentés, sans défense ni droit de réponse. Par contre, très peu sur l’événement majeur de l’actualité le rapport Sauvé sur la pédophilie des prêtres qui accable énormément l’Eglise. 
Commençons par l’émission Praud qui se deroule matin et soir sans compter les rediffusions et les podcasts. L’ancien médiocre animateur sportif, très contesté par le milieu du foot, est passé en très peu de temps après les élections régionales de pro-RN, dont il invitait en permanence ses représentants, à pro-Zemmour. Il a pris pour habitude de consacrer la majeure partie de son émission à ce descendant d’immigrés maghrébins potentiel candidat toujours hésitant à se présenter à la présidentielle. Soit l’ancien polémiste de Cnews a peur, soit il sait pertinemment qu’il n’en a pas les qualités mais il est encouragé avec force par la fachosphère médiatico-politique et toute une chaîne de sites extrémistes identitaires et suprémacistes sur internet. En face rares sont les femmes et hommes politiques qui remettent fermement à sa place Zemmour face aux dérives pétainistes et islamophobes qu’il professe. On peut citer Martine Aubry à Lille qui lui a lancé sans détour 
« Mais va te faire… » à l’encontre de Zemmour qui pour l’élue socialiste est « le symptôme du délitement de notre société ». De son côté le centriste Bayrou a évoqué dernièrement sur LCI interrogé par Ruth Elkrief les « poisons » de Zemmour avec lequel il faut, toujours selon le président du MoDem, être « intraitable ».
M. Praud que d’aucuns traitent de « fourbe » et de « faux cul » notamment par celui qui était son ancien invité régulier l’avocat Collard, ou « d’hypocrite » qui n’assumerait pas son discours populiste. Son affirmation durant cette même émission : « Je  ne suis pas d’accord avec Zemmour » illustre bien cette hypocrisie alors même qu’il fait en permanence l’apologie des idées du polémiste néo-réac. Il suffit pour s’en convaincre de voir les dernières émissions de « l’heure des pros » et encore celle de ce mardi matin. Ça serait tellement comique si les choses n’étaient pas aussi graves !
Rien que le titre de l’émission suffit à prouver le contraire : « Zemmour tout le monde en parle. ».
Sur le plateau, seul et isolé, Joffrin ose apporter timidement la controverse et demande à Praud de cessez de parler de Zemmour. Il en subit en retour les foudres du présentateur qui souligne « l’impact de Zemmour » qui « remue des idées ». En vérité, le CSA devrait décompter le temps de parole de ce chantre télévisuel de Zemmour et l’autorité de régulation devrait exiger le même temps d’antenne aux autres candidats à l’élection présidentielle. Praud a le don de désavantager ceux qui dérangent son candidat comme il faisait auparavant pour RN. Pratiquement seul parti politique invité à de multiples reprises sur le plateau Tv de Cnews. Notamment en la personne de M. Ménard le maire de Béziers soutient inconditionnel de Mme Le Pen au point que certains se demandaient s’il n’avait pas un bureau de « mairie annexe » à Cnews aux côtés de Praud. 
Dans ses diatribes, l’animateur de Cnews, la télé privée du riche Bolloré, est soutenu par Mlle Charlotte d’Ornellas une journaliste de VA cette revue raciste qui vient d’être condamnée pour « injure publique en fonction de son origine » suite aux caricatures représentant la députée Mme Obono en esclave noire, nue et enchaînée. Praud et son acolyte féminine, qui s’affiche en « pratiquante catholique », reprennent à leur compte les positions de l’hypothétique candidat de l’extrême droite qui confond volontairement immigration et l’islam. On parle de « menaces islamistes sur la civilisation »,  « d’influences musulmanes » et j’en passe et des meilleures. Or, s’il y a eu influence de l’islam elle l’a été durant plusieurs siècles à partir du Moyen Âge quand la brillante civilisation arabo-musulmane instruisait l’Europe dans les domaines de la médecine, de la pharmacopée, de la philosophie, de l’astronomie, de l’architecture, et des sciences tels ces mots arabes que nous utilisons encore aujourd’hui comme chimie, chiffres, algèbre ou algorithmes qui sont la base de l’actuelle intelligence artificielle. Cet immense apport arabo-musulman a permis le développement de la 1ère faculté de médecine de Montpellier et l’université de Paris dont les enseignements se pratiquaient en arabe basés sur les ouvrages d’hommes de sciences musulmans comme entre autres Avicenne et Averroès traduits aussi en latin. C’est même ainsi qu’est né le quartier latin de Paris quand se développait l’enseignement d’Abélard, d’Albert Legrand ou Saint Thomas d’Aquin formés à l’école des philosophes musulmans. Va-t-on à cause de son passé de culture musulmane raser ce quartier de La Sorbonne très fréquenté par les étudiants ?
Si on écoutait Zemmour et ses soutiens, Praud et ses amis on va bientôt aussi supprimer les plus de 500 mots arabes que nous a légués la civilisation de l’islam et que nous prononçons quotidiennement. Rappelons aussi que Napoleon dont se réfère de manière obsessionnelle Zemmour avait dit à Sainte Hélène : « La plus belle des religions c’est l’islam ». Et aussi, Zemmour pour dire qu’il serait persécuté se compare à Voltaire sans savoir que pour le philosophe des Lumières « l’islam est une religion tolérante ». 
Dans ce débat déséquilibré, comme toujours, Praud va jusqu’à s’attaquer ouvertement à la candidate de la primaire des écologistes Mme Sandrine Rousseau qu’il cite comme étant la vice-présidente de l’université de Lille et il égratigne au passage les « nids de gauchistes » et « d’ultra gauche » dans les universités… Des propos tenus comme souvent dans le dos des concernés que Praud n’ose jamais affronter et leur dire en face ce qu’il vocifère à l’antenne. 

Au cours de cette émission il faudra attendre la fin vers 10h18 pour que soit abordé le phénomène majeur à savoir la sortie du rapport Sauvé. Du nom de l’enquêteur sur les abus et agressions sexuels et les viols d’enfants garçons et filles par des religieux et des religieuses, par des clercs ou des laïcs au sein des institutions de l’Eglise. C’est une honte absolue irréparable et le nombre de 330000 victimes est un chiffre calculé à minima  Ces actes ignobles, qui eux portent vraiment atteinte aux valeurs de la civilisation se sont produits depuis les années 1950 jusqu’aux années 1970 avec une diminution dans les années 1980/90. Pour le rapport Sauvé, les crimes sexuels se maintiennent dans les années 2000. On a appris que les prédateurs pédocriminels dont beaucoup de prêtres s’en sont pris aux garçons à 80% et aux filles à 20%. L’Eglise aura du mal à s’en remettre et le rapport dénonce son « indifférence cruelle ». Ces chiffres sont à multiplier car il existe tout autant de prêtres pédophiles dans les autres pays du monde. 

Mais lors de ces moins de 10 minutes d’échanges consacrés à ce terrible fléau, on a cherché à minimiser l’horrible. On a entendu un écrivain présent sur le plateau dire : « Dans toutes les religions il y a ce phénomène ». Cette généralisation trop facile reste à prouver. Praud renvoie à la pédophilie dans l’Education Nationale et dans les familles. Quant à l’égérie de Valeurs Actuelles, pour elle ce fléau serait la conséquence de la « liberté sexuelle » et le fait que la pratique de la pédophilie a été « défendue dans la société ». Elle ira jusqu’à évoquer le « relativisme moral ». 
En attendant, que va dire Zemmour suite à ce fléau de la pédophilie qui touche en profondeur les institutions de l’Eglise ? Va-t-il soutenir que « le catholicisme n’est pas compatible avec la République » ? Qu’il est « une menace sur la civilisation européenne » ? Et que pensera-t-il de la proposition de la Conférence des Évêques qui appelle à la mise en place  à l’image des tribunaux ecclésiastiques déjà existants, d’un Tribunal Canonique National ? Donc, la loi de la République ne s’applique pas ? On attend sa réaction.

Après Praud arrive l’émission de Morandini et alors là, on n’y va pas de main morte. En effet, on a dépassé Zemmour et son éloge de Pétain et la défense du régime de Vichy à propos de la déportation des juifs. D’ailleurs, suite aux réactions réprobatrices dans la communauté juive, le chroniqueur habitué des écrans de télévision depuis 15 ans, devenu homme politique, ne parle plus de Vichy préférant ne s’attaquer qu’à l’islam et aux musulmans, mal représentés, sans défense ni droit de réponse.

Sur le plateau de « Morandini live! » trône le maire de Charlon-sur-Saône, vice-président du parti LR, M.Gilles Platret qui a réponse à tout et qui annonce péremptoire et sûr de lui: « Il y a une épuration ethnique dans des quartiers ». Sans être stoppé par l’animateur Morandini. Pourtant ce dernier avait coupé la parole à juste raison à un général invité quand celui-ci avait laissé entendre que les médias étaient aux mains d’une certaine communauté. Mieux, le maire LR va poursuivre sans fin ses diatribes extrémistes qui rappellent les heures sombres de Vichy à l’égard des juifs. Voici quelques expressions répétées sans arrêt par celui qui dit « exprimer son estime à Zemmour ». Parlant des quartiers M. Platret affirme : « On pousse dehors par la violence des gens non musulmans », « ceux qui n’appartiennent pas à l’islam ou au monde musulman ». Il a aussi martelé « l’islam n’appartient pas spontanément à la civilisation de l’Europe ». Encore un qui ignore comment s’est formée l’Europe aux sciences arabo-musulmanes et aux nombreuses interactions avec la civilisation musulmane durant tout le Moyen-Âge. Interactions qui, rappelons-le, ont permis l’avènement de La Renaissance. Le philologue Ernest Renan ne s’est pas trompé quand il a écrit que « sans les philosophes musulmans Avicenne et Averroès il n’y aurait ni Albert Le Grand ni Saint Thomas d’Aquin » ceux-là même qui sont les pères de la scolastique chrétienne.

D’autre part, ce soi-disant « maire » ignore que des habitants quittent ces quartiers pour diverses raisons notamment la promotion sociale et ça concerne tout public quelle que soit la confession réelle ou supposée des personnes. De plus, nombre de « musulmans », selon l’expression de M. Platret, préfèrent vivre ailleurs quand ils le peuvent financièrement parlant.

Deux femmes politiques présentes sur le plateau télé de l’émission tenteront en vain de modérer l’ardeur et les propos limites racistes de ce politique vice-président LR. Ce monsieur a un vrai souci avec la religion musulmane. On se rappelle la décision du Conseil d’Etat qui avait rejeté son arrêté de 2015 visant à interdire les repas de substitution dans les cantines scolaires de sa ville. Les pauvres enfants se voyaient ainsi privés du choix de leur menu. Affligeant !  

Des accusations qui en principe tombent sous le coup de la loi si une plainte était déposée. On verra alors comment cet « élu de la République » assumera sa responsabilité. 
On peut aussi se demander ce qu’en pense le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) l'autorité de régulation de l´audiovisuel. 

Décidément, en cette période pré-électorale des présidentielles les citoyens dit de confession musulmane n’ont pas fini de trinquer surtout du fait du harcèlement et de la surenchère par la fachosphère médiatico-politique. Comme dit une sagesse orientale « on tue l’innocent à cause du coupable ». A suivre …

PSPlatret a récidivé de nouveau ce mercredi matin invité illico presto par Praud après ses propos scandaleux de la veille tenus en toute impunité chez Morandini. Mais cette fois le maire de Chalon-sur-Saone, qui décidément préfère passer son temps sur les plateaux télés de Cnews qu’à la gestion de sa ville, est encouragé directement par Zemmour. On voit la collusion des extrêmes néo-réacs. 
Et  là on est en plein délire d’harcèlement islamophobe contre les citoyens musulmans.
Quand va cesser cette spirale infernale anti-musulmans de la fachosphère qui fracture la société ?

-Article : Épuration ethnique : le tweet promo surréaliste d'un intervenant chez Pascal Praud 

Extrait : « Avant d'intervenir dans l'émission de Pascal Praud, Gilles Platret a reçu un message de soutien de la part d'une autre figure à l'aura sulfureuse : Eric Zemmour. "Voilà un LR courageux", a lancé le polémiste (et potentiel candidat à l'élection présidentielle de 2022). Il a alors réagi à de récents propos du maire, prononcés dans Morandini Live, selon lesquels "nous assistons à une véritable épuration ethnique, (...) »

https://fr.news.yahoo.com/épuration-ethnique-tweet-promo-surréaliste-120340395.html

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi