Sur Cnews l’info toujours extrémiste: «La bêtise insiste toujours» (Albert Camus)

Encore une semaine où l’on a vu se déchaîner certains médias, tout particulièrement Cnews. On pourrait appliquer à cette chaîne info extrémiste l’expression d’Albert Camus: « La bêtise insiste toujours ». Deux affaires ont dominé les débats sur cette chaine tv il s’agit du port d’un voile qualifié abusivement « islamiste » comme s’il y avait un voile « christianiste » ou un voile « judaïste ».

Encore une semaine où l’on a vu se déchaîner certains médias, surtout Cnews. On pourrait appliquer à cette chaîne info extrémiste l’expression d’Albert Camus : « La bêtise insiste toujours ». Deux affaires ont dominé les débats sur cette chaine tv il s’agit du port d’un voile qualifié abusivement « islamiste » comme s’il y avait un voile « christianiste » ou un voile « judaïste ». 

1) Dans le premier cas c’est une jeune étudiante qui présentait sur une chaîne concurrente, BFMTV pour pas la nommer, des recettes de cuisine qui se voulaient à moindre coûts à destination d’un public estudiantin précaire. De suite, il y a eu d’abord un twitt d’une journaliste du Figaro Mme Waintraub qui faisait allusion à cette femme vêtue d’un foulard qu’elle a liée à la date du 11 septembre qui rappelle les terribles attentats de 2001 aux USA. Et de suite sur Cnews dans l’émission « l’heure des pros » on a eu des débats enflammés contre cette présence télévisuelle « voilée » et bien sûr sans la présence de la personne concernée. Autour de Pascal Praud, toujours très remonté quand il s’agit d’islam et de musulmans, on a pu entendre une Mme Lévy déchaînée et M. Godnadel offusqué qu’on donne de la visibilité à cette étudiante qui ne peut être que radicalisée. Concernant cet avocat il fait partie, comme ceux nommés ici, du soutien à Valeurs Actuelles suite à l’affaire des dessins racistes contre Mme Obeno. La députée pourtant concernée n’a pas eu droit de parole sur cette chaîne qui avait consacré pourtant plusieurs heures sur son sujet en donnant exclusivement le temps d’antenne à VA. 

Voici un extrait de la lettre de M. Godnadel à VA: 

« Cette lettre est ouvertement amicale. Je ne compte que des amis à Valeurs actuelles où j'ai l'honneur d'écrire mes chroniques depuis des temps immémoriaux. Je suis fier d'y écrire parce que l'hebdomadaire fondé par Raymond Bourgine représente exactement mes valeurs que l'on peut résumer ainsi : défense sans haine ni complexe de l'État-nation occidental fondé sur des racines culturelles judéo-chrétiennes.*» 

Au passage M. Godnadel oublie sciemment de mentionner que notre société a des racines culturelles judéo-chrétiennes, certes, mais aussi musulmanes en considération de l’immense apport dans plusieurs domaines scientifiques et littéraires transmis à l’Europe par la brillante civilisation arabo-musulmane ce qui avait permis La Renaissance.  

2) Dans le deuxième cas c’est suite à l’intervention d’une députée, Mme Lang, membre d’une commission à l’Assemblée Nationale contre la présence d’une représentante de l’UNEF auditionnée au sujet du Covid en milieu étudiant. Elle reprochait à la jeune femme sa tenue, en l'occurence son voile, alors que dans le même temps était lancé par des lycéens un mouvement pour la liberté vestimentaire. Mme Lang portant l’étiquette LREM après avoir été une élue socialiste, se prévalait des valeurs républicaines et de la laïcité alors même que c’était elle qui les enfreignait et s’opposait aussi au règlement de l’A.N qui n’interdit pas la présence de l’étudiante. On marche sur la tête. En tout cas elle a réussi son buzz bien préparé alors qu’elle pouvait tout simplement ne pas venir à cette audition en cas de désaccord sur la présente annoncée de cette représentante du syndicat des étudiants. Ainsi Mme Lang sous de faux prétextes a déserté une commission parlementaire qui se penchait sur le problème du Covid en opposition avec les consignes de son chef politique le président Macron qui avait dit qu’on était en guerre contre l’épidémie du coronavirus toujours présente.

En tout cas dès le lendemain matin vendredi 18/09/2020 Mme Lang était présente sur Cnews à l’émission « l’heure des pros » de Pascal Praud qui l’avait invitée aussi sec. A côté de cette députée apparaissait en plus de M. Praud un soi disant journaliste qui exerce au Figaro M. Rioufol qui en vérité est un militant extrémiste anti musulmans dont la haine n’est plus à démontrer. Bien entendu, le tout sans la présence de l’étudiante injustement attaquée par la députée au sein de l’Assemblée Nationale lieu où s’expriment en principe les représentants de tous les citoyens quelles que soient leur croyance religieuse ou obédience politique. Les participants sur ce plateau Tv étaient là encore déchaînés surtout Rioufol qui, aidé de Praud, fait tout pour couper la parole en parlant à haute voix afin d’empêcher la moindre expression contradictoire quand celle-ci tente d’exister. On a vu ainsi le timide Laurent Joffrin essayer de modérer certains propos mais il s’est vu vite traité par Praud de « munichois ». Rien que ça ! On est chez les fous.

Un autre député des LR qui avait quitté la commission à la suite de sa collègue était entendu sur LCI où il a pu s’expliquer en long et en large mais toujours pas l’étudiante incriminée. Quant à M. Godnadel, qui soutient VA comme on l’a vu, il était sur une autre chaîne à l’émission « Les grandes gueules » où il intervient habituellement. Un drôle d’avocat qui préfère être chroniqueur improvisé sur les plateaux tv plutôt que dans les prétoires des tribunaux. 

Enfin, il serait opportun de rappeler à ceux qui l’ignorent que Mme Lang fait l’objet d’une enquête révélée par le journal Le Monde avec ce sous titre : « Anne-Christine Lang déjà épinglée sur son indemnité représentative de frais de mandat ».** Il était reproché à la députée de La République en marche de Paris, l’utilisation « ponctuelle de son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour des dépenses discutables. Cette enveloppe d’environ 5 800 euros brut par mois est donnée aux parlementaires pour s’acquitter des dépenses liées à leur activité d’élus. Or, d’après les relevés de compte d’IRFM d’Anne-Christine Lang de février à septembre 2016 que Radio France s’est procurés et que Le Monde a également pu consulter, la députée, alors membre du groupe socialiste, a effectué des paiements à caractère personnel. L’élue a ainsi sorti cinq fois sa carte bleue de députée pour payer des médecins (dont plus de 1 000 euros pour un spécialiste), onze fois pour divers achats en pharmacie (pour 360 euros en tout), ainsi que d’autres petits achats pendant ses vacances. »

Des sommes que nos pauvres étudiants sont loin mais très loin de pouvoir dépenser. Toutefois le journal nous apprend que la députée allait rembourser ces sommes : « Contactée par Le Monde, la députée reconnaît « deux ou trois négligences » et affirme avoir depuis pris contact avec la déontologue et le questeur de l’Assemblée afin de rembourser les sommes indûment payées avec son IRFM. ». A suivre...

Mme Lang devrait peut être aussi prendre « contact avec le déontologue » pour le non respect du règlement intérieur de l’AN et des lois de la République ainsi que de la laïcité, tous ces arguments qu’elle a invoqués abusivement face à l’étudiante qui a été prise à partie par surprise et de manière prémédité. Mme Lang, condescendante, s’était levée de la table de travail une fois son numéro terminé sans laisser le temps à Mlle Pougetoux de répliquer. C’est de bonne guerre.  

 

* Gilles-William Goldnadel est avocat et chroniqueur. https://www.valeursactuelles.com/societe/pas-dexcuses-une-racialiste-sans-excuses-123420

**Pourquoi certains députés ne paient pas d’impôt sur le revenu

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/12/pourquoi-certains-deputes-ne-paient-pas-d-impot-sur-le-revenu_5408319_3224.html

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.