Sur Cnews on s’attaque aux musulmans et à Mediapart

On a appris que l’enseigne Décathlon a décidé de retirer ses spots publicitaires de Cnews tv une chaîne info connue pour diffuser depuis des mois et des années la propagande de thèses extrémistes ciblant surtout les citoyens musulmans et tous ceux qui seraient tenter de les défendre comme Mediapart.

On a appris que l’enseigne Décathlon a décidé de retirer ses spots publicitaires de Cnews tv une chaîne info connue pour diffuser depuis des mois et des années la propagande de thèses extrémistes ciblant surtout les citoyens musulmans et tous ceux qui seraient tenter de les défendre comme Mediapart. Le tout sans aucune réaction des pouvoirs publics ou du CSA bien qu’un des chroniqueurs de ce média M. Zemmour soit toujours à l’antenne répétant pratiquement les mêmes propos pour lesquels il a déjà été condamné plusieurs fois par la justice. Ainsi M. Zemmour multirécidiviste se permet de ne pas respecter les lois de notre droit ni les valeurs de la République. Par contre, en totale hypocrisie, il ose reprocher cette intention au texte religieux musulman qui d’après lui ne serait pas compatible avec la République sans l’étayer d’aucune preuve. Selon la théorie de M. Zemmour on pourrait faire le même procès d’intention aux textes du christianisme et du judaïsme qui professent le même dogme que l’islam. 

Attaques contre les citoyens musulmans 

Vendredi soir sur Cnews à 19h une heure de grande écoute le judéo-berbère tel que se revendique M. Zemmour était face à M. Cambadélis, d’origine grecque, ancien chef du PS sur le retour avec un livre. Ce dernier s’est opposé comme il a pu aux thèses extrémistes inchangées du chroniqueur névrosé M. Zemmour qui a de nouveau défendu les « identitaires ». On peut lire ci-dessous (1) les liens avec ces extrémistes et les conséquences jusqu’au meurtre comme s’en était revendiqué le terroriste qui avait assassiné 50 personnes dans deux mosquées en Nouvelle Zélande où comme celui qui avait commis l’attentat par balles contre des fidèles d’une mosquée de Bayonne. Prenant prétexte des problèmes posés par l’immigration légale ou clandestine M. Zemmour cible les musulmans français dans leur ensemble. Il a qualifié l’islam comme étant le terreau de l’islamisme et du terrorisme, et toujours ce mensonge répétitif chez lui celui de « l’islamisation de la France ». De même, qu’il a affirmé que le droit musulman la « charia » avait établi une « alliance » avec les dealers de drogue dans les quartiers. Comme si on disait que le droit Canon ou la loi Talmudique feraient « alliance » avec tels ou tels comportements répréhensibles d’individus prétendus chrétiens ou juifs. 

Ça devrait être assez suffisant pour qu’une association comme le Cfcm dépose un recours en justice ou qu’elle demande aux organisations anti raciste de le faire. Tout au moins écrire à Cnews aux fins de demander un droit de réponse avec un temps d’antenne équivalent pour répondre sur cette chaîne chaque fois que l’islam et les musulmans seraient injustement accusés. Vu le temps d’antenne consacré à ces deux sujets ces responsables d’associations musulmanes, s’ils venaient à obtenir le respect du principe du contradictoire, pourraient occuper l’écran durant des mois. 

Il est aussi impératif d’informer le CSA et le ministère de la culture, qui subventionne la chaîne Cnews, sur ces dérapages devenus quotidiens qui incitent à la haine religieuse et raciale. D’autant plus, que dans le débat il a été abordé de manière scandaleuse la question du renvoi des « 5 millions de musulmans » donc y compris des français. Le fait même qu’une telle « solution finale » soit discutée c’est déjà une atteinte aux lois et aux valeurs de la République car il s’agit de citoyens français qu’on voudrait renvoyer on ne sait où.  

Pour ne pas être en reste la presse proche des identitaires dès ce lundi a sorti des articles dans le sens des thèses anti musulmans erronées de Zemmour. 

-Le premier à publier la vidéo du débat avec des commentaires en appui au chroniqueur c’est Valeurs Actuelles. On se rappelle que Zemmour avait défendu et soutenu cette revue quand elle avait publié des dessins racistes représentant la députée Obono en esclave, nue et enchaînée. (voir le lien ci-dessus (2)). 

-Le deuxième c’est le site extrémiste Causeur qui revient sur le lien supposé entre islam et l’islamisme (voir ci-dessous (3)). Même si l’appellation du deuxième est tiré de la racine du premier rien ne justifie ce lien dans les actes terroristes commis en France dont de nombreux citoyens de confession ou de culture musulmane en sont les victimes. 

En Orient, en Asie et en Afrique ces actes criminels se pratiquent à grande échelle dans l’indifférence internationale par des dictatures à bout de souffle, des bombardements opérés par plusieurs pays étrangers et sur le terrain on assiste à des attaques meurtrières de groupes dits djihadistes de Daesh et autres extrémistes. Le tout fait des centaines de milliers de victimes en presque totalité des civils musulmans. Rien que pour la Syrie on est à plus de 600000 morts selon les ONG. Mais ces chiffres ne semblent guère émouvoir l’opinion publique tellement c’est devenu banal. Il est vrai que ces civils sont des musulmans qui ont tellement mauvaise presse qu’inconsciemment on a du mal à les considérer comme victimes. On a vu guère d’empathie pour le peuple musulman Rohingya alors qu’il subissait un terrible génocide comme le reconnaîtra en 2018 un rapport de l'ONU qui accuse l'armée birmane de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité provoquant la fuite de plus de 700000 rohingyas vers le Bangladesh. Les enquêteurs de l'ONU font état de meurtres en masse, d'esclavage, de viols collectifs, de violences contre les enfants, de déportations et d'incendies volontaires de villages et de mosquées. Peu de réactions aussi à l’actuelle implacable répression et à l’emprisonnement dans des camps de concentrations que subissent des millions de ouïgours, là aussi même chinois ils restent des musulmans. Voilà où nous ont mené ces propagandes.  

Attaques contre Mediapart 

Cible des identitaires et des revues indiqués ci-dessus, qui participent à la fachosphère, Mediapart n’échappe pas aux invectives et aux dénonciations de toutes sortes comme celle « d’islamogauchiste ». Ou encore de « collabos » expression dont vient faire l’objet une journaliste de l’émission Quotidien sur TMC suite à un reportage sur une messe devant une église par un groupe de chrétiens. Une utilisation abusive d’un terme historique surtout quand on sait que les collabos avec les nazis dont il est question dans les années 40 professaient une idéologie proche de celle de ces milieux extrémistes et un antisémitisme qui a des similitudes avec l’anti musulmans d’aujourd’hui.

Ce lundi matin sur Cnews à « l’émission l’heure des pros » l’animateur névrosé M. Praud était entouré des habituels présents Mme Lévy de Causeur et l’immigré franco-égyptien M. Messiha dont on ne sait à quel titre il s’exprime puisqu’il a été écarté par le RN après avoir été recadré par ce parti pour ses propos extrémistes dangereux. D’ailleurs, alors que le sujet était le procès qui s’ouvrait devant le Tribunal Correctionnel de Paris devant lequel devait comparaître l’ancien président de la République alias « Bismuth » après avoir épuisé tous ses recours, M. Messiha la mine sévère s’en est pris aux islamistes « radicalisés fichés S ». Un langage populiste qui met en cause l’autorité de la police et de la justice.

En effet, faisant le parallèle avec M. Sarkozy poursuivi pour « corruption » et « trafic d’influence » que sur des « intentions » selon Messiha, acquiescé par Praud, l’ancien délégué du RN visage fermé se pose la question qu’en est-il « des milliers de fiches S » qui pourraient eux aussi avoir « l’intention » de commettre des actes de terrorisme ? Fidèle à son obsession, comme Zemmour, cet ancien immigré devenu français utilise son fond de commerce constitué des seuls sujets qui le tourmentent : l’islam, les musulmans et inversement. Sorti de là c’est le vide sidéral.  

Face à lui Mme Lévy, souvent excitée (rappelons-nous ses cris de bravo ! bravo ! au sujet de la banderole déployée par des identitaires lors du rassemblement contre l’islamophobie), rebondit pour accuser Mediapart. 

Pour la directrice de Causeur « les juges sont en symbiose avec Mediapart » et elle enchaîne pour dire sans gêne « y a plus de secret de l’instruction, y a plus de justice ». 

Pas moins que ça ! Et bien sûr sans intervention de M. Praud qui dirige la discussion et la prise de parole. 

On attend la réaction du Garde des sceaux sur ces propos qu’on entend en principe avec légèreté dans les comptoirs des bars de bistrots mais qui sont en ce moment fermés pour cause de Covid mais pas les plateaux tv de Cnews. 

En vérité, Mme Lévy est jalouse de Mediapart dont elle envie le travail de révélation mené par ses journalistes d’investigation qui œuvrent pour la liberté d’information ce qui permet d’éviter que des affaires soient dissimulées à l’opinion publique. 

Heureusement qu’on a aussi des juges qui ne s’exhibent pas dans les médias mais qui font un travail conséquent considérable, malgré les attaques et les pressions dont ils sont l’objet, pour rendre dans la sérénité des décisions de justice prononcées au nom du peuple français. 

Sur une chaîne concurrente de Cnews, BFM on a eu droit il y a quelques jours à une longue interview de M. Sarkozy impliqué dans ce qu’on appelle « l’affaire des écoutes téléphonique » et qui a pu s’expliquer longuement sur ce qui lui était reproché. Le ferait-on pour un autre justiciable sûrement pas. 

Encore ce lundi matin à 11h avant l’ouverture du procès tant attendu il y avait de nouveau sur BFM TV l’ancien secrétaire général de l’Elysée sous Sarkozy dont il est proche, M. Guéant. Il est venu sur ce plateau pour exprimer son soutien à son ancien patron et pour fustiger les juges. M. Guéant a déclaré par exemple que « la justice veut s’ériger en pouvoir » et il a rajouté que « c’est un recul démocratique grave ». 

Comment va réagir le récent ministre de la Justice lui-même ancien avocat alors que l’indépendance des juges et des tribunaux est mise directement en cause sur des chaînes info qui manifestement ne respectent pas l’obligation de leur code déontologique ?

On ne peut accuser sans preuve ni démonstration mais juste sur des suppositions la Justice ou des citoyens musulmans en raison de leur religion vraie ou supposée. Il y a depuis quelques temps un emballement médiatique extrémiste grave qui risque de devenir irrémédiable si on ne met pas fin à ces propagandes savamment entretenues. 

Imagine-t-on un instant des sujets médiatiques incessants sur le « christianisme, les chrétiens et les christianistes », le « judaïsme, les juifs et les judaïstes » sans nuances et sans arrêt durant des mois et des années ? Non c’est impensable. Mais pourquoi le fait-on sur l’islam et les musulmans sans intervention du CSA, des politiques et des intellectuels en nombre. Les seuls qui s’y aventurent deviennent l’objet de campagnes insidieuses comme on l’a vu plus haut et se faire traiter « d’islamogauchistes » ou de « collabos ». A titre de comparaison, c’est la même méthode utilisée avec d’autres termes contre ceux qui osaient s’opposer à la propagande antisémite dans les années 30/40. Il y a maintenant plusieurs générations françaises d’enfants, d’adolescents et d’étudiants qui depuis leur naissance n’entendent en permanence que des actualités et des sujets négatifs sur une croyance, une culture dont ces jeunes s’identifient plus ou moins. C’est pour eux d’une extrême violence difficile à vivre même si par la pudeur qui émane de leurs âges ils le dissimulent.

Récemment, on pouvait lire ici sur Mediapart un article traitant de la presse étrangère qui s’inquiétait du « risque de stigmatisation des musulmans, l’impasse faite par le gouvernement français dans la lutte contre le racisme et les discriminations. ». Sera-t-elle entendue ?

https://www.mediapart.fr/journal/international/211120/la-presse-etrangere-s-inquiete-du-virage-autoritaire-d-emmanuel-macron?onglet=full

 

1) Terrorisme de suprémacistes  

Article : Christchurch: la théorie complotiste du "grand remplacement" français, obsession du terroriste 

L'auteur de l'attentat en Nouvelle-Zélande aurait décidé d'agir après un voyage en France et la défaite de Marine Le Pen face à Macron.

Extrait : « Mais aussi par Éric Zemmour qui a régulièrement évoqué "le grand remplacement" ces dernières années, comme n'ont pas manqué de rapidement le noter plusieurs personnalités sur Twitter. "Pensée particulière pour le pyromane le plus amplifié de France", écrit notamment le journaliste Olivier Tesquet à l'adresse de Zemmour après avoir découvert le manifeste du terroriste australien. Edwy Plenel rappelle pour sa part que Mediapart s'était justement penché sur cette "idéologie potentiellement meurtrière" dont Zemmour "se fait le propagandiste". »

https://www.huffingtonpost.fr/2019/03/15/christchurch-la-theorie-complotiste-du-grand-remplacement-francais-obsession-du-terroriste_a_23692843/

2) Valeurs Actuelles :

-[Vidéo] Eric Zemmour : “Les Identitaires sont des patriotes qui défendent valeureusement leur pays. Je suis à leurs côtés” | Valeurs actuelles

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-eric-zemmour-les-identitaires-sont-des-patriotes-qui-defendent-valeureusement-leur-pays-je-suis-leurs-cotes-125893

3) -Causeur :

Article : L'islamisme, le surmoi de l'islam ? - Causeur

Extrait : « Après des décennies de violence on ne peut plus dire que l’islam n’a rien à voir avec l’islamisme. Chaque attentat met en évidence une cascade de complicités allant de la relativisation à l’apologie, de l’indulgence à la justification, le tout enrobé d’un complotisme victimaire. »

https://www.causeur.fr/islamisme-le-surmoi-islam-186898

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.