christian andreo
Dirigeant associatif (c'est pas mon association qui écrit c'est moi, gnagnagna)
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 juil. 2019

Vasectomie mon amie: acte 2

Devant le peu de témoignages disponibles sur la vasectomie, j’ai décidé de relater mon parcours en quelques billets. Par la même occasion, si cela peut contribuer à faire sauter le pas à quelques messieurs, soulager quelques dames et éviter quelques naissances ce sera toujours ça de gagné. Voici la deuxième étape du parcours : le rendez-vous avec l'urologue...

christian andreo
Dirigeant associatif (c'est pas mon association qui écrit c'est moi, gnagnagna)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voilà déjà un mois que mon généraliste a rédigé la lettre de recommandation et que rendez-vous a été pris avec un des services d'urologie de l'APHP.

Ca passe certes vite, mais comme vous allez le voir, ça finira par faire long.

Me voici donc muni de toutes mes pièces justificatives (qui seront inutiles parce que le service d'encaissement était fermé, bref...) avec un peu d'appréhension tout de même, parce que j'ai pris le premier rendez-vous disponible avec une praticienne que je ne connaissais pas, puisque je n'en connaissais de toute façon aucun-e.

C'est là que je voudrais faire un aparté : on ne répétera jamais assez à quel point les conditions dans lesquelles travaillent les personnels de l'Assistance Publique - de l'hospitalisation publique en général confinent à l'indignité. Quand on voit l'état des locaux, des équipements, les équipes sous-staffées et la misère - puisque c'est de ça dont il s'agit, qui se déverse à l'hôpital, on se dit que quelque chose ne tourne pas rond dans notre société. En attendant mon tour et regardant autour de moi, je me dois d'être honnête ; je me suis demandé ce que je faisais là avec mon problème qui n'en est pas un : est-ce que je prenais le tour de quelqu'un ? Est-ce que je ne pouvais pas faire autrement et éviter cette intervention en plus à un personnel déjà surchargé ?

Bref, je n'ai évidemment pas trouvé de réponse à ces questions et j'ai patiemment attendu. Même pas tant que ça, d'ailleurs.

Mon tour est donc venu et j'ai été reçu par une médecin très agréable qui m'a posé des questions d'usage car : "les hommes qui viennent pour une vasectomie sont en général plutôt bien informés". L'entretien s'est donc essentiellement focalisé sur le caractère définitif de l'intervention "contrairement à ce que l'on trouve ici et là sur internet", le mode d'anesthésie - LOCALE PLEASE et la remise de la notice d'information de la Société d'Urologie... Pas de grand scoop dans la notice, là aussi on insiste sur le caractère définitif et les complications diverses et variées (mais surtout hypothétiques) de l'intervention. quelques informations utiles tout de même sur le caractère non immédiat de la stérilisation : il faudra en effet attendre 12 semaines et une quarantaine d'éjaculations (nan tu commentes pas) pour être sûr du succès de l'entreprise. Non sans avoir fait un ultime spermogramme, bien entendu (je cache ma joie).

Voilà.

Il ne reste plus qu'à attendre... 4 MOIS jusqu'au prochain rendez-vous, muni de mon formulaire de consentement et des informations relatives à mon tiers de confiance. La prochaine fois, nous programmerons la date de l'opération qui devrait, si tout va bien, se dérouler juste avant Noël.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon