Encore un dilemme de second tour

Je vais profiter de ma gueule de bois de compétition pour dire quelques mots sur le second tour (sorry c'est un peu haché c'est tiré d'un thread sur Twitter). Notamment parce que je vois passer pas mal de trucs qui me hérissent un peu le poil.

Pour que ce soit clair : J'ai voté Mélenchon au 1er tour. Au second je voterai Macron et pourtant je suis de gauche. Et alors loin de moi l'idée de faire la leçon à celles et ceux qui se regroupent autour du #SansMoiLe7Mai : je peux tout à fait comprendre.

Si cela avait été Fillon contre la fille du borgne, je n'y serais pas allé non plus. 

Hors de question.

Je peux tout à fait comprendre qu'en tant qu'électeur on fasse le choix du vote "POUR" et celui-là uniquement. 

Ça suffit, Ok. 

Y en a marre de se faire avoir à chaque fois Ok.

Et puis on est pas obligé de savoir ce qu'on va faire tout de suite là, surtout quand on s'est beaucoup investi dans une campagne électorale, qu'on a espéré et que l'on est une fois de plus déçu.

Par contre, là où ça me met en colère, c'est quand je lis que de toute façon Macron et Le Pen c'est la même chose.

Non mais OWE ! 

Seriously ? 

Et en plus parfois par les mêmes qui s'offusquent qu'on dise qu'"Extrême droite et extrême gauche c'est pareil" 

MAIS NON JUSTEMENT C'EST PAS PAREIL

Alors je ne dis pas que le libéralisme de Macron ne va pas produire de la violence sociale et bien sûr je m'y opposerai. Je ne contredis pas qu'il est bien entendu prêt à mener une politique favorisant les plus aisés. 

Y a même pas discussion.

Mais OH, en face y'a les nazis, c'est pas la même chose. Tu pourrais même plus t'opposer, la violence est d'une autre échelle là. On est même plus dans l'Etat de droit.

Sauf à dire que tout se vaut.

Ben non, tout ne se vaut pas.

Ou alors faut plus s'étonner que les gens naviguent n'importe comment dans les extrêmes et je ne suis pas sûr qu'il soit vraiment le moment de désigner des coupables quand la fille du borgne fait exploser les compteurs.

Donc si aucun candidat ne vous convient soit, ne votez pas, je me souviens avoir moi-même écrit qu'on ne m'y reprendrait plus.

Et je ne culpabiliserai personne mais BORDAYL NON le FN ce n'est pas un parti comme les autres et NON ce n'est pas la même chose que Macron.

Voilà. 

Deal with it et on en reparlera sans doute.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.