De la difficulté à adhérer à la couleur du moment

Réaction à chaud à l'article de Samizdat. J'entends son invitation à adhérer au "jaune". Mais Samizdat me donne comme "arguments et actions" pour le jaune des trucs de syndicalistes - la grève, des trucs à l'américaine - le boycott, des trucs utopistes, du Guy Debord, etc. Tout ça n'est pas très jaune !!! Seuls les ronds-points semblent jaunes, ça prête à penser ! Alors on y va !

 Article de Samizdat.

Mais revenons sur les couleurs militantes telles que je les ait vécues.

En 1967 je suis assis sur la Place de la Préfecture à Grenoble tandis que les Gardes mobiles "balayaient" la place.

J'ai eu comme enseignant d'histoire, au Lycée, Jean Beaupère et j'ai une idée :
- du sens de mes indignations - justice, respect des gens, sur fond de "liberté, égalité, fraternité"
- du côté où se situent mes indignations - à gauche
- de la couleur de mes indignations - du rouge, du noir antifa + si affinités

En 2108 surgissent les Gilets jaunes.

Quelles indignations ?

Un patchwork d'indignations où j'ai du mal à me retrouver.

Des indignations contradictoires

+ de service public et moins d'impôts.
Je sais, c'est facile, mais c'est quand même impressionnant quand tu es au Grand débat de Monsieur Macron.
C'est pas des pauvres qui prennent la parole - même pas des Gilets jaunes.
Sachant que le gros des impôts est payé :
- par tout le monde : TVA, etc.
- par les classes moyennes
Sachant que la France a été moins touchée par la crise de 2008 parce qu'elle a + d'état = + de service public ET + d'impôts.

Alors je suis plutôt OK pour payer mes impôts de classe moyenne et contre la privatisation idiote du service public.

Nota bene : Combien de Français ai-je entendu disqualifier le service public ET y "mettre" leur filleul ou leur neveu pas doué pour l'entreprise !!!
Si l'on démonte le service public tous ses "filleuls" et ces "neveux" vont être à la rue et l'on va demander ... des services publics pour s'occuper d'eux !!!

Quelle couleur pour mon indignation ?

Depuis juin 2018, je me bats pour que le Ministère de la santé ne laisse plus crever les patients atteints de bactéries multirésistantes.

Les ministres de Sarkozy les ont déjà laisser crever et ceux de Hollande aussi.

Mon combat n'est donc ni contre la droite ni contre la gauche mais contre la connerie et l'inhumanité !!! 

Je l'ai dit au Grand débat - qui n'était ni grand ni un débat.

Alors, cher Samizdat, ça va être dur pour moi de mettre un Gilet jaune.

Le coeur y serait - après la retraite on retrouve ses réflexes adolescents.

Mais ... je viens de te dire mes "mais" ... 

P.S. : Samizdat, tu nous dit aussi : " ...vous indigner et à utiliser votre pouvoir, celui des mots, de la musique et de l’art, pour soutenir le mouvement des Gilets Jaunes. Cela est louable. Mais tellement insuffisant ..."
Merci pour le compliment ! Mais ça n'a pas de sens !
Pierre qui n'a pas le pouvoir des mots est sur son rond-point .
Paul qui a le pouvoir des mots est sur son clavier.
Et ça n'a aucun sens de mettre Pierre sur un clavier et Paul sur un rond point.
Mao Zedong a essayé et ça a été un massacre ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.