Etre politiquement con : un art !

Pourquoi ce thème surgit-il sous mes doigts ce 10 mai 2020 ? Mystère ! Ou bien est-ce que les "cas" se sont multipliés sous mes yeux avant et pendant le CoViD. Mes champs d'observation vont du local au national voire un peu plus loin. Mes thèmes favoris sont "manger" "habiter" "se soigner" "éduquer les petits d'homme" "pourrir la planète".

Tuer les premiers de cordée : un art

En France, un brillant dirigeant se blesse à la main, infection par bactérie multi-résistante. Hôpital. On lui coupe la main.

En Géorgie, un musicien de rue a une infection par bactérie multi-résistante. Pharmacie. Phages thérapeutiques. Tout va bien.

Nous sommes un certain nombre a avoir écrit à Emmanuel Macron qu'il tuait ses premiers de cordée.

Sans résultat. 

Installer la folie au plus haut de l'Etat : un art 

Pour un responsable politique solidement ancré dans un corpus de valeurs et d'expériences il est difficile de prendre des décisions justes.

Emmanuel Macron a inventé le politicien sans corpus de valeurs et d'expériences.
Buzyn totalement incompétente politiquement.
Un recruteur d'Auchan, etc. 
Buzyn consultant des "experts" qui ont des liens d'intérêts trop forts avec BigPharma.
Où bien des experts totalement incompétents.

Local : voter contre ses intérêts : un art

J'habite à l'ouest d'une grande ville.
A l'ouest il y a les gens qui ont une femme de ménage et un jardinier.
Enfin, qui voudraient avoir.
Car ils ont refusé l'implantation de logements sociaux nécessaires pour héberger les femmes de ménage et les jardiniers.

Habitat participatif : prendre les militants pour des cons : un art 

Y-a plus de sous pour l'habitat social, y-a plus de sous pour les équipements sociaux, etc.
Y-a des militants qui travaillent très dur pour réaliser des habitats participatifs.
Par exemple 12 maisons avec une maison commune.
Les 12 foyers payent la maison commune qui remplit donc une fonction sociale pour l'habitat participatif mais aussi pour les maisons alentour - 100 personnes ?
Génial ! Les habitants participatifs vont faire le boulot que ne fait plus l'Etat ni les collectivités locales.
Cherchez l'erreur !

Remplacer la "santé publique" par la "morgue publique" : un art

Le phénomène pandémie annoncé bien longtemps avant.
La solution test + masques clairement décrite et planifiée.
Une France bicéphale où ni Macron ni Philippe ne savent trouver les bons experts en santé publique - c'était pareil avant mais ils nous ont promis un "nouveau monde" !!!
Un monstre qui vend les masques.
Les productions pharmaceutiques stratégiques en Inde, en Chine, etc.
Tout un art de ... la morgue.

Inventer le déficit de l'Assurance maladie : un art

Créer un système hospitalier qui produit des actes totalement inutiles - examens voire opérations inutiles.

Avoir un système de prévention quasiment absent.

Pénaliser l'usage des drogues ce qui crée des chaines infectieuses dramatiques.

Une éducation à la santé famélique.

Une non-information du consommateur (de sucre qui tue, de gluten qui rend malade, de produits laitiers toxiques, etc.)

Des médecins généralistes méprisés ...

Inventer une police qui tue les gens : un art

Il fut un temps où un flic ça s'appelait un "agent de la paix". 

En 2020, quand tu croises un flic tu te demandes si toi, ton fils ou ton petit-fils ne va pas être la prochaine "bavure".

C'est beau un "monde nouveau" ! 

.

.

.

 
 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.