Les larbins du peuple-classe, appui des riches du 1%

Les larbins du peuple-classe, groupe d'appui des riches du 1%

Les larbins du peuple-classe, groupe d'appui des riches du 1% 

Initialement sous le titre : La classe d’appui des riches du 1% et des grands patrons et les larbins

Un article a traité sur Médiapart du "larbinisme" (J Dugenet - 1), d’ou ce rebond.

XX

On sait que la ou plutôt les classes dominantes sont dans le 1% d’en-haut (renvoi texte du CADTM - 2). Il s’agit bien d’une classe sociale en-soi et pour soi . Elle existe objectivement et subjectivement même si il y a des niveaux de richesses et de pouvoirs en son sein. Elle serre les coudes pour défendre ses intérêts et ajuster sa stratégie .

Le peuple-classe ramené globalement au 99% d’en-bas est l’ensemble populaire qui subit le classisme mais il n’a pas pour autant d’existence subjective du fait de son hétérogénéité . Mais il est bon de poser ce peuple comme peuple-classe pour activer des alliances de classes en son sein ou, à minima, pour éviter les notions par trop englobantes qui noient dans une même communauté les dominants et les dominés.

Le peuple-classe est l’ensemble social hétérogène des groupes sociaux subissant les méfaits du capitalisme productiviste et s’agissant des femmes du capitalo-patriarcat ! Mais certains et certaines subissent moins que d’autres ces méfaits, d’ou l’existence d’une classe sociale d’appui en générale située en-haut mais pas seulement.

Classe d’appui

Les 4% d’en-haut sous le 1% sont objectivement la classe d’appui du 1% car ils ont profité des politiques économiques de Macron. Quid alors des 9% d’en-haut sous le 1% ? Pour une large fraction c’est certain qu’il y a soutien mais rien d’automatique. Il existe dans ce décile d’en-haut des intellectuels opposés au déploiement du capitalisme et de ses logiques de profit, de son productivisme, de sa liberté d’entreprendre sans limite, de sa propriété privée des moyens de production et de distribution, etc

Il y a souvent le petit patronat moins riche comme soutien mais là encore rien d’automatique

Il y a aussi et surtout tous les larbins du peuple-classe - et ils sont nombreux - qui acceptent et même valorisent la soumission à la classe dominante : cf 2 l’article « Le larbinisme » de Jean Dugenet sur Médiapart qui renouvelle le Discours sur la servitude volontaire de La Boétie.

Pour atténuer la critique il importe de souligner la force des « appareils d’influence idéologique » (Patrick Tort) afin de conformer les esprits et les consciences à l’acceptation de la soumission classiste comme d’ailleurs à d’autres soumissions (pluri-domination - pluri-émancipation). Patrick Tort rappelait jadis qu’ « il devrait être acquis qu’une politique de droite ne saurait se passer d’un discours de gauche ». Ce qui signifie que l’hypocrisie est absolument nécessaire à la perpétuation de l’ordre hiérarchisé du monde. On va - par exemple - plaider pour l’égalité (thème de gauche d’émancipation) mais pour une égalité formelle qui ne va surtout pas vers l’égalité réelle.

Christian Delarue

1) Le larbinisme de Jean Dugenet
https://blogs.mediapart.fr/jean-dugenet/blog/050121/le-larbinisme ?

2) du CADTM
 La concentration de la richesse en faveur du 1 %
http://www.cadtm.org/La-concentration-de-la-richesse-en-faveur-du-1

 L’évolution des inégalités de patrimoine au cours des deux derniers siècles
http://www.cadtm.org/L-evolution-des-inegalites-de-patrimoine-au-cours-des-deux-derniers-siecles

 Penser l’oligarchie, la classe dominante et le peuple-classe
https://www.cadtm.org/Penser-l-oligarchie-la-classe-dominante-et-le-peuple-classe

3) Je citais P Tort dans un Doc ATTAC « Propos sur la démocratie »(Alterdémocratie) sur le web

Fiscalité. Et si on arrêtait de tout donner aux riches ? | L’Humanité
https://www.humanite.fr/fiscalite-et-si-arretait-de-tout-donner-aux-riches-649195
A l’intérieur des 5% des revenus les plus élevés (gagnant plus de 6 900€), et surtout des 1% les plus riches (gagnant plus de 14 000€), les taux d’imposition se mettent très nettement à décliner, et ne dépassent guère les 35% pour les 0,1% des Français les plus aisés (50 000 personnes sur 50 millions).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.