LA FRANCAFRIC POURSUIT LES MIGRANTS POUR PROTEGER SES DICTATEURS

« Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. » Malcolm X

 LE PROCES DE MOCARES KOUASSI NGUESSAN CONTINUE CE MERCREDI 13 NOVEMBRE A 13H30 AU TRIBUNAL DE PARIS : POUR PROTEGER SES DICTATEURS AFRICAINS ET ECHAPPER A SA RESPONSABILITE DANS LE DRAME DES MIGRANTS ET DE L'ESCLAVAGE EN LIBYE, LA FRANCE ACCUSE DES MIGRANTS IVOIRIENS ET LEURS PROCHES D'ÊTRE RESPONSABLES DES SOUFFRANCES DE CEUX QUI ONT PERI EN MER !

telechargement

Mocarès est l'un de ces milliers d'Ivoiriens qui a choisi de fuir les massacres commis envers les partisans du Président Gbagbo qui ont repris depuis 2011 pour venir demander l'asile politique en France. Il comparaît pour le deuxième jour consécutif de son procès avec deux autres compatriotes pour avoir choisi la route de l'exil avec les siens via la Libye en fuyant le régime criminel de OUATTARA. Sollicité par des membres de son Eglise et d'autres connaissances pour aider des familles à venir en Europe avec sa femme pour échapper à l'enfer ivoirien ou au piège libyen qui s'était refermé sur eux, Mocarès a pu enfin s'exprimer publiquement pour la première fois sur sa responsabilité réelle dans les graves accusations portées contre lui (trafic d'êtres humains en bande organisée, homicides involontaires,...)

Arrêté le 25 septembre 2018, Mocarès Kouassi Nguessan est maintenu en détention préventive depuis plus d'un an. A noter que seul l'Etat français le poursuit et que parties civiles ne sont ni présentes, ni représentées. L'instruction s'est faite totalement à charge et la France dirigeante essaie une fois de plus d'échapper à sa responsabilité dans l'anéantissement du régime de droit qui régnait en Côte d'Ivoire jusqu'au 11 avril 2011. Sans compter que Fatou BENSOUDA n'est pas mécontente de détourner l'attention du véritable problème que pose l'exode massif de millions de migrants via la LIBYE et les trafics d'êtres humains qui l'accompagne depuis que 2 avocats ont décidé de porter plainte contre l'Union Européenne et ses Etats membres France en tête pour crimes contre l'Humanité envers les migrants devant la CPI.

capture-photo-article-plainte-contre-ue

http://www.leparisien.fr/faits-divers/migrants-en-mediterranee-deux-avocats-veulent-poursuivre-l-ue-pour-crimes-contre-l-humanite-03-06-2019-8085618.php

Nous nous inclinons sur la mémoire des naufragés de la Mer Méditerranée et la douleur de leurs familles, mais quand des êtres humains fuient une guerre barbare que l'Occident leur a imposée par servants locaux interposés et qu'ils en viennent même à risquer leur vie en traversant sur des bateaux moyennant toutes leurs économies, est-ce vraiment eux qu'il faille blâmer ou les dictateurs sanguinaires qui les poussent à l'exil ?

Mocarès a pu enfin dire publiquement que lui même n'avait fait que fuir la Côte d'Ivoire en passant par la LIBYE et qu'après il n'avait fait que répondre aux sollicitations de familles ivoiriennes qui lui demandaient de l'aide pour faire venir un ou plusieurs des leurs. Quand il a su l'enfer qu'avaient traversé sa femme et ses compagnons d'exil et que le naufrage du zodiaque qui transportait le reste du groupe avait eu lieu le 8 mai 2017, Mocarès a aussitôt mis tout en oeuvre et déboursé des milliers d'euros pour faire retourner en Côte d'Ivoire les jeunes de sa connaissance qui étaient bloqués dans des camps en Libye.

L'acharnement contre Mocarès ne saurait se comprendre si on ne rappelle pas qu'il a perdu toute sa famille et qu'il s'apprêtait à déposer une plainte en marge du recours de sa femme devant le conseil d'Etat français : sa femme Blanche et ses trois enfants Philanne, Igor, Bellevida ont été sauvagement assassinées à Bouaké par les rebelles qui ont ensanglanté le pays en 2002. En 2011, sa femme et lui font partie des partisans du Présidents Laurent Gbagbo que les FRCI et Dozos pourchassent, arrêtent, torturent et assassinent pour ceux qui ont moins de chance. Après plusieurs arrestations et une incarcération, Mocarès réussit à fuir via la route libyenne. Bien que conscient des risques pour lui et sa famille, il a pris le risque de prendre la mer pour se réfugier en Europe.

QU'IL FAILLE DISSUADER L'IMMIGRATION VIA LA LIBYE AU VU DES RISQUES ENCOURUS PAR LES MIGRANTS D'ACCORD, MAIS EST-CE AUX VICTIMES DE PAYER POUR TOUTES LES SOUFFRANCES QU'ILS ONT DEJA ENDUREES ?

PLUS D'INFOS :

https://blogs.mediapart.fr/christine-tibala/blog/231019/mocares-kouassi-nguessan-pour-l-amour-et-la-memoire-des-siens

https://blogs.mediapart.fr/christine-tibala/blog/080918/il-faut-sauver-elvis-prisonnier-politique-ivoirien

https://blogs.mediapart.fr/christine-tibala/blog/151217/esclavage-en-libye-dictature-en-cote-d-ivoire-l-ofpra-indifferente-ces-crimes

https://contrepoids-infos.blogspot.com/2018/05/nous-tenons-remercier-toutes-celles-et.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.