Fillon le filou sur le grill. Au menu : confitures, avocat, salades, canard...

Fillon le filou voulait nous mettre au régime sec en nous racontant ses salades habituelles et bien le voilà sur le gril !!!! Au menu : Melon, confitures, salades, avocats et canard... Si Fillon le filou paye l'addition comme il faut, nous ouvrirons le champagne !!!!

Fillon le filou ou le ripou qui fait ripaille  !!!  Au menu,  casseroles,  melon, canard, confitures, oseille,  beurre, épinards,  avocats, ragoût, perdreaux, salades, moutarde, radis, cerise, bananes, pommes et mauvaise mayonnaise.

Drôle de cuisine sarthoise dans la famille du filou Fillon. Aux casseroles ? François le ripou et Pénélope.

Au menu ? Melon, Canard, confitures, perdreaux, lièvre, oseille, salades,  vinaigre, radis, andouillettes, melon, pommes, cerise  et mayonnaise.  Entrées, plats de résistance, viandes, fromage, desserts, vins et condiments…. Tout y est.

C’est que depuis novembre et son succès par KO aux primaires de la droite et du centre, contre Sarkoléon, Juppé et toute la clique, le sarthois avait pris un petit peu le melon…..  Rien ne pouvait lui arriver dans sa quête de l’Elysée.

François Fillon le filou qui filoute voulait nous mettre au régime sec (travailler plus, 500 000 fonctionnaires en moins, démanteler la respectable Sécurité Sociale, poursuivre l'austérité.....), à présent, le voilà sur le grill !!! 

Car, c’est une véritable  soupe impopulaire qu’il nous sert à la place du  repas de fête tant espéré par  sa conquête de l’Elysée.   François Fillon le flou  voulait faire ripaille. Le candidat auto proclamé de l’intégrité, le catholique, le bon père de famille, l’époux comblé, vient de se faire épingler par un article du canard (enchaîné) dont voici la Une du 25 janvier :  http://www.lecanardenchaine.fr/la-une-du-25-janvier-2017/ Il s’est fait épingler comme un bleu cette semaine pour avoir payé sur l’enveloppe parlementaire (aux frais de la princesse et donc sur de l’argent public ) pendant 8 ans son épouse pour un travail d’assistante parlementaire pour la bagatelle de plus de 500 000 € au total.  Pénélope avait un contrat à 3900 € au début qui termine à 7900 €….. Elle sait sacrément négocier ses augmentations Pénélope. Mais il y a un lièvre. C’est que personne (ou presque) ne dit l’avoir vu bosser au Palais Bourbon. Elle-même n’hésite pas à dire dans un article du Bien public publié en octobre 2016 : « que jusqu’à présent elle ne s’était jamais impliquée dans la vie politique de son mari… ». Au moins, les choses sont claires, puisque l’intéressée elle-même le dit. A lire ici : http://www.bienpublic.com/cote-d-or/2016/10/21/penelope-fillon-bat-la-campagne-en-cote-d-or 

L’autre hic, c’est que dans l’interview qu’elle a donné au  quotidien anglais The Telegraph, elle confie en 2012 qu’elle vient tout juste de commencer des cours universitaires sur la littérature anglaise et Shakespeare afin de « se remettre au travail ».  Ses enfants ne l’ayant vu que telle une mère tout en «  regrettant que le travail intellectuel lui manque ». Alors Pénélope, tu as travaillé ou pas ? D’après le canard, on sait au moins qu’il fait de délicieuses confitures.  Mais on va vite apprendre qu’elle se fait aussi pas mal d’oseille.

En effet, car  s’y ajoutent 2 notes de quelques lignes à 100 000 € de la vieille Revue des Deux mondes de l'ami de François… Cette vieille revue installée dans le VII° arrondissement de Paris à quelques encablures de l’Assemblée nationale, est dirigée par l’ami Marc Ladreit de la Charrière bien placé au TOP 50 des fortunes de France. Il est cette semaine parait-il à la 32° place. Et c’est pas Marc Toesca qui dirait le contraire… C’est en 2012 que Pénélope est embauchée, soit au moment même  où son mari François le filou ripou qui voulait faire ripaille quitte Matignon. Un bon contrat à l’appui. 5 000 €/mois pendant 20 mois. Soit la coquette somme de 100 000 € pour 2 malheureuses notes. Mais il faut dire que Pénélope lit beaucoup, qu'elle est très compétente… et elle s’y connaît. Mais tout de même 100 000 € pour quelques malheureuses lignes, c’est une sacrée négociatrice. Alors que son mari fait la chasse aux assistés et aux fainéants, elle négocie bien ses contrats.  Pensez donc, 100 000 €, c’est l’équivalent de  4 années de travail d’un professeur de français certifié échelon 7…. par exemple. Je vais en profiter pour envoyer mon CV moi, des fois que la revue embaucherait…..  100 000 €, rien que ça. Au moins ça me payera la moitié de la barraque achetée à crédit. De quoi mettre du beurre dans les épinards. Un petit lien utile : http://www.marianne.net/voici-les-2-notes-100000eu-penelope-fillon-revue-deux-mondes-100249455.html

Et puis au menu, il y a aussi de l’avocat. Quand François le filou ripou annonce en guise de preuve de sa bonne foi sur TF1 qu’il a même payé 2 de ses enfants  en leurs qualités d’avocats en raison de leurs compétences et pour des missions précises, lorsqu’il était sénateur entre 2005 et 2007. On finirait presque par y croire. Mais à cette époque là, les deux rejetons  n’étaient pas encore avocats… Il est alazheimer françois ou il nous prend pour des quiches   Selon l’annuaire du barreau de Paris, son fils Charles  a prêté serment le 29 juin 2011. Sa fille Marie, le 14 novembre 2007, alors qu’il n’était déjà plus sénateur.  Bref, il nous fait un vilain ragoût et nous raconte des salades le François.  Mais qu’importe,  selon ses défenseurs il ne s’agit que « d’une imprécision de langage »… D’ailleurs comme de bien entendu, depuis 2013, c’est empressé de préciser le cuisinier François le filou « il n’y a plus de membre de sa famille qui travaille pour lui… ». C’est assez marrant de constater que c’est depuis cette date et cette même année que les parlementaires doivent rendre public le nom de leurs collaborateurs…

Bon, à ce stade du dossier Fillon le filou, j’ai la moutarde qui monte au nez et le sang qui tourne en vinaigre.  Car tu nous sers une horrible piquette.

Mais ce n’est pas fini. Non, car il y a le dessert.

Car cerise sur le gâteau ou millefeuille de mensonges, le François Fillon le filou, nous parle dans son programme électoral de travailler plus (car c’est bien connu les français ne bossent pas assez…). Sa femme est manifestement (très bien) payée à ne rien foutre (ou presque). Mais lui qu’en est-il au juste de son assiduité au Palais Bourbon qu’il fréquente depuis 1981 ? Et bien là aussi, si on se fie au Collectif RegardCitoyens  (http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/27/francois-fillon-un-depute-pas-tres-assidu_5070001_4355770.html) qui jette un coup d’œil sur l’activité et l’assiduité du député Fillon pendant cette législature (2012-2017), on va de surprise en surprise. Et on découvre que François le filou filoute aussi au palais Bourbon où il n’use guère le siège de l’hémicycle. Quand la présence moyenne des députés est autour de 125 semaines d’activité/an, le député Fillon le filou, lui fait partie des 70 députés les plus absentéistes de l’hémicyclique avec une moyenne proche de 21 semaines/an ….soit 97 semaines d’activités sur la législature.  Et il est payé quand même. C’est là qu’il est très très très fort.  Au fait François, tu te foutrais pas un peu trop de notre gueule des fois ??????

Quelle mayonnaise dégueulasse il nous sert le François !!! Et en prime il nous prend pour des andouillettes ou pour des  perdreaux de l’année en venant clamer son innocence et son intégrité au journal de 20h sur TF1. Son entourage va sans doute parler de peaux de bananes glissées opportunément sous ses chaussures en crocos par les sarkozystes ou par l’Opposition. Mais « boules puantes » ou pas, ça sent le roussi et le pâté d’autant plus que selon Médiapart, François Fillon le filou aurait même tapé dans la caisse au Sénat comme bon nombre de ses petits copains sénateurs UMP de la Ripoublique. A lire ici : https://www.mediapart.fr/journal/france/280117/francois-fillon-beneficie-de-fonds-publics-detournes-au-senat  Après un tel menu, il y a de quoi faire une belle indigestion et avoir envie de vomir les professionnels de la politique qui se présentent tels des chevaliers blancs vertueux aux suffrages du Bon peuple qui n’a pas un radis mais qu’il promet de mettre plus encore sur la paille. 

Je ne lis pas dans le marc de café, mais comme à présent, une enquête est en cours selon le quotidien Le Parisien : http://www.leparisien.fr/politique/affaire-penelope-fillon-le-parquet-financier-ouvre-une-enquete-25-01-2017-6617373.php#xtor=AD-1481423553 que la justice fasse son boulot et que les masques tombent. Pour M. Fillon le filou, il est grand temps de passer à table.  Et j’espère bien que les juges te mettront un bon uppercut au menton, un solide crochet au foie et que tu finiras dans les pommes.  Il faut bien un jour ou l’autre payer l’addition. Et une bien salée. Et  n’oublie pas les pourliches.  J’ai tout de même l’impression que ta défense (« si vous vous en prenez à ma femme, je serais sur votre chemin….) ressemble à un bon gruyère : elle est pleine de trous… Mais il a le cuir solide François le filou ripou. il n'a pas du jus de navet dans les veines. Alors il va se battre pour lutter contre les calomnies..... C'est marrant, c'est le genre de ligne défense qui tombe comme un soufflet assez rapidement. 

Au fait, y a des logements sociaux dans la Sarthe ? Non parce que rendre d’un pet  500 000 €, ça va pas être facile.

 

Une chose est certaine François. Si nous autres, gens ordinaires sur lesquels tu vomis tous les jours, avons depuis  longtemps l’habitude de trinquer, quand tu auras payé l’addition,  nous sabrerons le champagne à ta santé. Escroc !!!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.