Manchester : Tolérance contre violence. Ne plus vivre les yeux grands fermés. Enfin ?

Europe, France, ouvrons enfin les yeux !!! C’est un vrai combat contre notre civilisation qui se joue à travers ces attentats ignobles. Arrêtons de trouver des raisons raisonnables à ces actes ignobles. Cet Islam de combat mène une guerre (croisade ?) de l’intérieur de nos territoires dans lesquels il s’est implanté pour détruire notre mode de vie. L’enjeu, c’est Tolérance contre Violence.

Manchester – France – Europe, combat contre notre civilisation. Tendre la joue ou résister et s’opposer ?

Europe, France, ouvrons enfin  les yeux !!! C’est un vrai combat contre notre civilisation  qui se joue à travers ces attentats ignobles. Arrêtons de trouver des raisons raisonnables à ces actes ignobles. Cet Islam de combat mène une guerre (croisade ?) de l’intérieur de nos territoires ans lesquels il s’est implanté pour détruire notre mode de vie. L’enjeu, c’est Tolérance contre Violence.

Va-t-on continuer à vivre les YEUX GRANDS FERMES - et à dire sur tous les tons - pas d'amalgame, pas de vagues – au prétexte de ne pas stigmatiser tous les français et étrangers de confession musulmane ???? Un individu de confession musulmane ne naît pas  terroriste, mais aujourd'hui, tous les actes terroristes (à peu de choses près) sont en Europe le fait de musulmans.

Il y a peu au nord de l’Angleterre, à Manchester 22 innocents ont trouvé la mort et des dizaines d’autres sont blessés. A-t-on oublié que l’année 2015 a été marqué par  plus de 250 victimes en France.... et ça continue en Angleterre. Hier Madrid, Bruxelles, Paris, Toulouse, Montauban, Nice.....Demain où ? A la question du pourquoi nous connaissons la réponse. Les adeptes de cet Islam de combat, ces fanatiques, ces nihilistes, des malades font la guerre à notre mode de vie, notre civilisation. Ils la haïssent et nous haïssent tout autant. Il s’agit d’une guerre menée par des fanatiques contre notre tolérance, notre mode de vie, notre civilisation. Ni plus, ni moins. Une énième croisade menée contre l’infidèle et le mécréant.

Le mode opératoire du terroriste qui se fait exploser le buffet ressemble trop aux martyres de la cause d'un islamisme suicidaire et de combat contre une Europe qui a le tort d'avoir des "racines chrétiennes" et le goût pour les libertés, les loisirs, les arts, la culture, la tolérance…. Et je suis athée. Mais je ne supporte plus que nous soyons sous la menace de fanatiques, de malades pour lesquels la vie ne vaut rien. Ces nihilistes religieux nous font la guerre et ce n’est plus en nous apitoyant sur les causes de la leur folie que nous les combattrons. Retrouvons la fierté de nos  cultures, de nos racines, de nos identités, de nos histoires, retrouvons un minimum d’amour de nous-mêmes et cessons de ne regarder l’autre qu’à l’aune de ses souffrances. Il y a une fois de plus des enfants parmi les victimes (source TV française). C'est insupportable. Les dieux ont toujours soifs écrivait Anatole France en 1912, que de crimes on commet encore en leurs noms ….

Cet islam conquérant, suicidaire, meurtrier fait la guerre sur notre continent avec une forme de STRATEGIE du CHAOS. Il faudra une réponse ferme et cesser définitivement de penser qu'il y a dans la pauvreté, le colonialisme jadis, ou les guerres au Proche-Orient des raisons suffisantes pour légitimer des actes aussi odieux. C’est une  "guerre" qui est faîte aux peuples d'Europe et à leur brillante civilisation. N’en déplaise aux pourfendeurs de cette idée.

Désormais, il  va falloir avoir un discours et des actes fermes. Reconsidérer le sens des termes d’autorité, d’héritage, de racines, d’identité(s), notamment dans nos programmes scolaires et dans l’éducation familiale. Cesser de  tendre la joue à nos ennemis et de leur trouver des circonstances atténuantes.  Comme l’écrivait le grand humaniste français Castellion (qui s’est opposé à l’intransigeant Calvin à Genève) à propos de la religion : «  les vérités de la religion sont mystérieuses par mature, et sont encore après plus de mille ans, l’objet d’une lutte sans fin, où le sang ne cessera de couler si l’amour n’éclaire pas les esprits et ne finit pas par avoir le dernier mot […] c’est pourquoi la tolérance mutuelle est le premier des devoirs ».  Ces fanatiques n’aiment pas leur religion, ils haïssent ceux qui ne la confessent pas et les mêmes parce qu’ils n’ont pas leur mode de vie. Et Castellion rajoute : « Tuer un homme, n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme ». Oui, ces fanatiques de cet Islam de combat, de conquête, ne défendent pas leur doctrine religieuse. Pourquoi parlons d’eux comme des martyrs ? Ce sont avant tout des assassins.

En France lors de la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de janvier 2015, nous avons accepté que des jeunes se désolidarisent de cet hommage dans certains lycées et collèges au prétexte de ne pas créer de tensions....Pas de vagues, pas de vagues. Ce comportement lâche est inacceptable. Comment peut-on désaimer la France à ce point ? 

Arrêtons de  nier une évidence : Une rupture clé entre cet Islam nihiliste de combat et la civilisation européenne.

Et notre Ministre de l'Intérieur qui n'a rien d'autre à dire que "la solidarité avec le peuple britannique et pensées pour les familles des victimes". A l’écouter j’ai l’impression d’entendre un curé bienveillant. Sa conférence de presse m’est apparue d’une mollesse affligeante.  Il faut de l’ardeur dans ce combat qu’on nous livre.

A  l'heure qu'il est, tout  laisse à penser à travers le "mode opératoire" qu'il s'agit d'un attentat perpétré par un terrorisme de cet islam de conquête, de cet islam dévoyé en contradiction avec l'idée de tolérance chère aux européens.

Certes un musulman n'est pas un terroriste potentiel, mais aujourd'hui, tous les actes terroristes (à peu de choses près) sont en Europe le fait de musulmans

Une fois de plus, l'Europe  prend le culte du progressisme et ses avatars de multiculturalisme et autre diversité en pleine figure. Nos élites nous vendent un idéal progressiste béat dans lequel les différences culturelles, religieuses n'auraient plus de place. Or l'anthropologie démontre que les peuples ne sont pas faits "naturellement" pour disparaître et être absorbés dans un homme transnational mutant  longé dans une culture - monde. Nous avons besoin de savoir qui nous sommes. Et nous devons aussi défendre notre civilisation qui n’a pas enfanté que colonisation, génocides, nazisme, impérialisme…..Elle a su aussi faire naître démocratie, rationalisme, raison critique, des arts et des cultures de génies, des avancées scientifiques et médicales d’exception…. Encore faut-il arrêter avec le culte de la pénitence qui nous assaille. Et si on réapprenait à aimer notre civilisation européenne, nos cultures, nos langues, nos Histoires nationales. Et si n on réapprenait à – transmettre cet héritage – au lieu de l’abandonner ? Autre élément fondamental, la stricte application de la – Laïcité -  et en finir à ce sujet avec les trop nombreux « accommodements raisonnables » qui sont en fait des preuve de faiblesse. C’est valable à l’Ecole, à l’Hôpital public, dans l’espace public. La Laîcité est tolérance (des croyances et des incroyances), liberté (de culte), neutralité (dans l’espace public) et neutralisation (du rôle politique des religions). Aujourd’hui en France (et en Europe) sauf à vivre les yeux grands fermés, c’est une guerre qui est faîte par les adeptes de cet Islam de conquête,  aux « infidèles », ni plus ni moins. Et cela a aussi une influence chez les adeptes raisonnables de cette confession qui subissent une pression.

Il est donc urgent de nous réapproprier notre culture, notre histoire et d’en être fier. Au passage, « A Rome, on fait  comme les romains » disait Saint-Augustin. Ces terroristes veulent nous imposer leur vision du monde. Ils s’attaquent à un mode de vie qu’ils haïssent et à ceux qui l’adoptent. Y compris en Europe terre de tolérance, de libertés, d’esprit critique et d’égalité hommes-femmes (malgré l’écart entre la théorie et la réalité). Lorsque je vois ces tweet sur la toile qui assimilent les jeunes filles adolescentes présentes au concert à des « putes »…. Je me dis que cet Islam de combat (Salafistes, Taglib) n’a rien à faire en Europe. Et ce n’est pas uniquement en concentrant tous les efforts au Mali, contre Daech, l’Etat Islamique, en Libye  et eau Proche-Orient  que nous parviendrons à nous protéger.  Il faut retrouver l’usage des mots devenus tabous, assimilés à des gros mots honteux, tels les mots nation, patrie, histoire, identité. On a abandonné leur usage au point de permettre au FN de prospérer sur cet oubli de nos élites depuis 40 ans.  Tout laisse à penser que nos élites en nous vendant de l’Europe à foison, de la mondialisation à loisir et de l’ouverture à l’autre ont programmé la mort des Etats, des Nations, des peuples et des cultures.

Relisez l’exceptionnel ouvrage de la philosophe française Simone WeilL’Enracinement – et vous verrez qu’à avoir oublié ce besoin vital, nous avons laissé le champ libre à ceux qui veulent nous soumettre. Michel Houellebecq est à ce titre une lecture utile. Finkielkraut aussi. Nul doute que les bien pensants parmi les « progressistes » vont  trouver de quoi redire à ces références. Mais c’est chez Stefan Zweig dan son lumineux – Conscience contre violence – que je trouve la lecture la plus aboutie.

Notre civilisation basée sur l'expression des libertés, l'idéal (bien malmené) démocratique, la tolérance, la raison critique, la liberté de pensée, est attaquée par des fadas qui veulent imposer par la violence leur idéal de civilisation dans lequel tout ce qui fait la civilisation européenne n'a pas sa place.  Et il n’y a aucune islamophobie dans mes remarques, et cet argument est avancé à tous bouts de champs et sur tous les tons par ceux qui veulent esquiver la question et éluder le problème essentiel qui fond sur nous depuis des années. Juste une conviction. Et les convictions sont libres, car elles sont du domaine des idées. On ne tue pas les idées. On les défend.

Il faut de toute urgence défendre la laïcité et être intransigeant quant à son application.                                                                                                                                                          Il faut de toute urgence retrouver l’amour de notre pays, de notre riche histoire et redonner au mot nation son caractère sacré d’idéal politique unificateur.  Il faut arrêter de croire à l’illusion du multiculturalisme comme solution. C’est u contraire devenu un « problème » qui conduit au communautarisme.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Il faut de toute urgence défendre la civilisation qui est la notre, ses arts, sa culture, ses idées, et chérir notre langue. Enfin et quand bien même le sujet n’est guère consensuel ne plus hésiter à défendre notre identité (multiple et singulière) appelée malgré nous à se dissoudre dans la mondialisation et l’européisme.

Il nous faut ré-aimer la France.

 

Allons-nous regarder la réalité en face ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.