Bal masqué tragique à l’Elysée faute de masques, des milliers de morts.

Il paraît M. le président (je ne mets pas de majuscule, vous ne le méritez pas) qu’aujourd’hui, vous avez programmé une visite dans une usine française de fabrication de masques. M. Le président, vous êtes désormais illégitime et mort politiquement. Vous êtes désormais démasqué. Le drame c’est que nos héros soignants le sont eux aussi. Par votre faute. Responsable et coupable.

Bal masqué tragique à l’Elysée faute de masques, des milliers de morts.

Il paraît M. le président (je ne mets pas de majuscule, vous ne le méritez pas) qu’aujourd’hui, vous avez programmé une visite dans une usine française de fabrication de masques. Nous savons tous qu’il ne s’agit absolument pas d’une de ces énièmes opérations de « com’ » dont vous raffolez et que vous usez jusqu’à la corde. Attention de tout de même à trop tirer sur celle-ci, elle pourrait très vite rompre l’illusion de la pièce de théâtre que vous jouez tragiquement depuis 3 ans bientôt.

A ce sujet, assez vite en apprenant votre initiative, je me suis demandez de qui vous moquiez-vous ?

Oui, le quotidien Le Monde, annonce que le chef de l'Etat visite aujourd'hui en fin de matinée l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d'Angers (Maine-et-Loire), le plus gros des quatre producteurs français, a annoncé l'Elysée, en pleine polémique sur le manque de masques face au coronavirus. Cette usine de masques FFP2 et chirurgicaux, située à Saint-Barthélemy-d'Anjou, tourne désormais vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour accroître sa production après avoir recruté 35 CDD.

A l’issue de la visite, un peu après 13 heures, clou du spectacle, vous ferez, une déclaration. Allez-vous là aussi raconter des mensonges ? Allez-vous approfondir la logique de la propagande gouvernementale et du culte de votre personnalité ?

Bal masqué tragique à l’Elysée qui fait des milliers de morts…

En novembre 1970, l’hebdomadaire satirique Hara-Kiri avait subi les foudres de la censure après avoir titré suite à la mort du grand, de l’immense Charles de Gaulle : bal tragique à Colombey, 1 mort.

Allez-vous continuer à nous jouer du violon à chacune de vos allocutions télévisées ? Les violons d’un bal tragique à l’Elysée qui fait des milliers de morts faute de masques, des morts que vous avez en partie sur vos mains.

Bal masqué tragique à l'Elysée faute de masques © Christophe Lasterle Bal masqué tragique à l'Elysée faute de masques © Christophe Lasterle

Le mensonge en stratégie de communication vous exonérer des manques…

En mars 2020, nous n’avons pas envie de rire du tout face au désastre provoqué par votre incurie et celle de votre gouverne-ment dans votre gestion calamiteuse de la crise sanitaire qui secoue gravement le pays et la Planète. Vos mensonges réguliers (voir cette coute vidéo ici :    ), vos écrans de fumée déversés depuis 3 ans ou presque par le pire porte-parole du gouvernement de toute l’histoire de la V° République dans le seul but de faire diversion, sans oublier vos multiples conférences de presse quotidiennes, allocutions en tous genres  jusqu’à l’overdose dont le but n’est pas d’e tenir informé la population, mais au contraire de la désinformer. De lui mentir. De chercher à mettre sous le flot perpétuel des mots et d’un jargon incompréhensible, vos responsabilités sous le tapis de l’histoire. Mais tout cela ne changer rien. Des mensonges, mensonges et mensonges…. De la part de votre gouvernement. N’est-ce pas vous qui avez nommé les ministres ? Leurs mensonges sont donc les vôtres. Une petite vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=GCSjpYVC9Dw&feature=emb_logo

Où sont les masques © Pangolin production

 

Si vous avez réussi à passer les mois précédents au chaud, c'est grâce au service public des forces de l'Ordre qui ont fait le boulot. Et il ne manquait alors pas une seule matraque, pas une seule grenade Gli F4, pas de cartouches de gaz lacrymogène à leurs costumes pour aller au bal chaque samedi.

Dans notre histoire masquée, nous connaissons le masque de fer, le masque vénitien, le masque des super-héros, le masque de Zorro, désormais, il y aura le masque de la honte, du mensonge et de l'ultra libéralisme et ce n'est pas le bal masqué de la si généreuse et dansante Compagnie créole, non, c'est un bal masqué tragique. Car chaque jour depuis des semaines, les personnels des hôpitaux, urgentistes, réanimateurs, infirmiers, brancardiers, ambulanciers, les pompiers, les médecins, les personnels de santé des EPHAD, les caissières, même les forces de l’Ordre réclament à cors et à cris des masques. Nous assistons quotidiennement au « bal des soignants » qui au prix d’un engagement exceptionnel qui suscite l’admiration de la population, portés par une conscience professionnelle admirable et un courage inouï pour assumer la lourde tâche de mener ce que vous nommez une « guerre ». Mais ils sont désarmés, ne portent pas de masques en nombre suffisant par votre faute et celle de votre gouverne-ment.

Pourtant, ces mêmes personnels soignants ont pendant des semaines et des semaines de manifestations auxquelles vous répondiez par du mépris ou  des coups de matraques et des lacrymogènes administrées par vos pandores (désormais eux aussi nus, sans masques pour faire face au virus), vous ont alerté sur la casse de l’hôpital public et la baisse des moyens. Voir ici la vidéo du 17 décembre 2020 : https://www.francetvinfo.fr/economie/greve/greve-du-5-decembre/greve-du-17-decembre-les-personnels-de-l-hopital-mobilises_3748977.html

Une autre içi :

Hôpitaux en lutte : Manif à Caen Non à l'Hostérité © Oziel1996

 

Ils vous imploraient de préparer les costumes. Vous étiez trop occupés vous et votre sinistre ministre de l’Intérieur à mener une autre guerre au peuple. Et dans celle-ci, ils ne manquaient pas d’armes pour éborgner, mutiler, parfois même tuer comme en témoigne tragiquement la mort de Cédric Chouviat…

Pourquoi vous être occupé en priorité de nous balancer un minable 49-3 pour imposer votre réforme inique et enterrer le débat parlementaire sur les retraites après avoir passé des semaines à taper sur la gueule des manifestants matraques, grenades et gaz lacrymogène en bandoulière des pandores qui tenaient la rue sans manquer des armes nécessaires pour mâter le peuple ? Pourquoi tout cela quand la priorité des priorités était à la lutte contre l’épidémie. Pourquoi le jeudi 12 mars, annonciez-vous la fermeture des établissements scolaires pour le lundi 16 tandis que vous laissiez se dérouler le 1° tour des élections municipales et les 47 millions d'électeurs potentiels prendre des risques ? Pourquoi le dimanche 15 mars, c’est jour d’élections et le lendemain, nous sommes « en guerre » ?

Ils manquent des masques partout, mais le vôtre tombe….

Quand les masques manquent aux personnels soignants si dévoués, ces « héros » d’aujourd’hui que vous méprisiez hier, le vôtre tombe. C’est celui du mépris, de la honte, d’une idéologie ultra-libérale funeste et criminelle dont témoigne votre politique depuis des mois.

Tandis que le pays pleure ses morts quotidiennement à coups de centaines, que la grande faux de la camarde fait des ravages, vous et votre gouverne-ment vous agitez pour préserver un système pourri jusqu’à la moelle, celui du capitalisme libéral qui ne recherche que le profit et parle de coût à chaque occasion pour mieux asséner des coups à toute la population à grand renfort de stratégie et de thérapie de choc  (avec tout l’arsenal des politiques ultra-libérales des Chicago boy’s telles que les privatisations, la baisse des crédits des services publics, la démolition de ceux-ci, la baisse des impôts, la casse du droit du travail, les violences policières, l’usage du sentiment de peur, l’usage régulier de l’article 49-3, les mensonges, la saturation de l’espace médiatique tenu par une poignée d’oligarques, la lente érosion des digues de la protection sociale, et l’exploitation du sentiment de peur pendant les périodes de crises majeures et de choc psychologiques tel la pandémie…. Tout y est.). Le film de Naomie Klein en explique les fondements.

La Stratégie de choc, © Naomie Klein

https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=Mm8PZFz9T-E&feature=emb_logo

Si c’est toujours à la fin du bal qu’on paye les musiciens et le chef d’orchestre dans notre tradition de la baloche française, les comptes, ce sera à vous M. le président de les rendre. Mais d’ores et déjà, une chose est sûre :

M. Le président, vous êtes désormais illégitime et mort politiquement.

Votre modèle de société, de la Start Up Nation, dévoreur de ressources est mort aussi.

Votre idéologie ultra libérale, du chacun pour soi, du toujours plus est lui aussi mort.

Et les milliers de morts sont aussi les vôtres.

Vous êtes désormais démasqué. Le drame c’est que nos héros soignants le sont eux aussi. Par votre faute. Incompétent, Menteur, Responsable et Coupable.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.