Christophe Patillon
Historien, grand lecteur, militant, chroniqueur pour Alternantes FM, et accessoirement vieux punk
Abonné·e de Mediapart

167 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 mars 2022

Christophe Patillon
Historien, grand lecteur, militant, chroniqueur pour Alternantes FM, et accessoirement vieux punk
Abonné·e de Mediapart

Histoire populaire de la psychanalyse

C’est à une certaine conception de la psychanalyse que s’attaque Florent Gabarron-Garcia dans son "Histoire populaire de la psychanalyse". Ce faisant, il nous fait découvrir ou redécouvrir tout un pan de l’histoire de sa discipline.

Christophe Patillon
Historien, grand lecteur, militant, chroniqueur pour Alternantes FM, et accessoirement vieux punk
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Florent Gabarron-Garcia, Histoire populaire de la psychanalyse, La Fabrique, 2021.

C’est à une certaine conception de la psychanalyse que s’attaque Florent Gabarron-Garcia dans Histoire populaire de la psychanalyse, livre publié par La Fabrique éditions. Ce faisant, il nous fait découvrir ou redécouvrir tout un pan de l’histoire de sa discipline.

Pour l’auteur, le basculement intervient en 1930 lorsque Sigmund Freud publie un livre appelé à faire date : Malaise dans la civilisation. Jusqu’alors Freud s’était montré intéressé par les approches et dynamiques portées par des psychanalystes révolutionnaires, leur souci de la santé mentale des classes populaires, leur critique radicale de l’éducation et du conformisme ; il suivait avec attention les travaux de Vera Schmidt sur la prime enfance, la création des jardins d’enfants, mais aussi les recherches menées par Wilhelm Reich, auteur prolifique et praticien audacieux, marxiste critique, pourfendeur du moralisme, du conservatisme politique et culturel, qui refusait d’expliquer les névroses sans prendre en compte les conditions d’existence du patient, à rebours donc de ceux qui expliquent ces troubles par la structure du psychisme humain qui primerait sur toute autre considération.

Avec Malaise dans la civilisation, c’est un autre Freud que l’on découvre ; un Freud septuagénaire bousculé par ce Reich, de quarante ans son cadet  ; un Freud, pessimiste et conservateur, qui affirme de façon beaucoup plus catégorique qu’auparavant, comme le souligne l’auteur, que « la psychanalyse en tant que science n’a pas à prendre parti politiquement ».

Le mouvement psychanalytique international entre alors dans une crise profonde. Les épigones du maître viennois s’en prennent à ceux de leurs confrères pour lesquels analyse des troubles et névroses, et critique de toute forme de domination doivent aller de pair. Reich est exclu de l’association psychanalytique internationale en 1934, et lorsque le parti nazi s’empare du pouvoir, de nombreux psychanalystes, juifs et souvent communistes, sont poussés à l’exil tandis que d’autres s’emploient à trouver un modus vivendi avec les nouveaux maîtres. Nous verrons ainsi l’« apolitique » Société allemande de psychanalyse, une fois débarrassée de ses juifs et de ses communistes, intégrer l’Institut allemand de science des âmes et de psychothérapie du psychiatre Matthias Göring, cousin d’Hermann et tout aussi nazi.

Marginalisés, les psychanalystes indociles se battent là où ils le peuvent pour défendre une discipline devenue au fil du temps un outil de maintien de l’ordre social inégalitaire. L’auteur nous met ainsi dans les pas de Marie Langer qui a fui l’Allemagne nazie, a rejoint les Brigades internationales pendant la Guerre d’Espagne puis s’est exilée en Amérique du sud où bien vite elle fut confrontée aux dictatures militaires. On suit également le Catalan François Tosquelles, engagé comme thérapeute aussi bien dans l’Espagne de la guerre civile que dans la France occupée ; un Tosquelles révolutionnaire et résistant qui aura une influence majeure sur les fondateurs en 1953 de la Clinique de La borde qui bouleversèrent le monde psychiatrique en rompant avec les pratiques conventionnelles et en mettant l’autogestion au pouvoir. On suit également une nouvelle génération de psychanalystes allemands renouant avec les travaux de Reich et s’en prenant avec virulence à la place de la médecine dans le capitalisme contemporain.

Rappeler ces différentes initiatives est utile nous dit l’auteur parce qu’elles nous rappellent que la coupure des années 1930 dont Wilhelm Reich fut la victime la plus connue n’avait pas pour motif principal des désaccords professionnels mais bien son engagement politique révolutionnaire. Rappeler ces expériences, c’est faire ré-entendre des voix dissidentes à l’heure où, nous dit l’auteur, « la psychanalyse est devenue, pour une large part, profondément et ouvertement réactionnaire ».

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de «L’Internationale»
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, professeur d’études chinoises à Cergy-Paris-Université, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les nombreuses critiques envers le numéro un Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence
Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.
par Marine Turchi
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac