Disparition imminente et remplacement par mon « frère » comme ils disent !!!!

je remercie sègoléne royal de me soutenir et de ruer dans les brancards mais comme moi aussi je met la pression au violeur pédophile meurtrier internationaux ils sont en train de paniquer je crois derrière le sourire apparent de certains et notamment des français que je croise dans leur voiture.

par contre les suisses et les anglo-saxons piétons sont d'un sérieux qui en dit long sur leur projet à mon encontre..Il ne faut pas qu'ils échouent... du coup ils ne me lâchent pas d'un centimètre sans me harceler depuis deux jours -bien que la nuit dès que je suis dans mon fourgon j'ai droit à des rires morbides à n'en plus finir entre deux insultes par des passant(e)s jusqu'à deux ou trois heures du matin mais j'ignore si toutes ces interactions intragroupe de jeunes souvent me concernent-...

 

donc pour faire le bilan et raccrocher les wagons toujours avec du retard :

 

1 j'ai garé mon fourgon dans la même rue que d'habitude hier soir mais pas à la même place -à 20 mètres- pour cause de harcèlement des flics qui me verbalisaient et me menaçaient depuis trois jours.... du coup est ce que mon « frère » a eu la possibilité de faire une connerie ?

 

2 j'ai tagué dimanche matin deux de mes sites internet sur mon fourgon avec avec une bombe de peinture -notamment capitanomisme.fr- premièrement pour informer les suisses qui venaient me voir et qui sont contre la perversité de la réelle nature des enjeux et de la machination dont je suis victime, deuxièmement pour que les caméras de la ville filment bien les liens vers mes travaux, et troisièmement pour différencier mon fourgon de celui de mon « frère » en attendant que macron me fasse disparaître...

 

3 j'ai mis un lien vers mes articles mediapart sur tous mes sites internet.

 

4 j'ai contacté avec protonmail.com -emails non cryptés avec une clés volontairement malgré la demande insistante d'une ONG qui m'a répondu- toutes les maisons d'édition suisses et toutes celles qui sont libertaires et indépendantes en europe -une vingtaine au total- afin de publier deux des trois livres que j'ai écris. Je me suis inscrit sur trois sites de business angel pour trouver des investisseurs pour mon projet d'extincteur à incendie innovant. En attendant que je concrétise j'ai contacté une vingtaine d'associations et entreprises qui recherchent des bénévoles. Et enfin j'ai contacté une soixantaine d'ONG qui luttent pour les droits de l'homme. La rencontre physique n'a rien donné j'ai à chaque fois été bloqué par des secrétaires qui ne voulaient pas prendre les fichiers informatiques de mes livres. Elles ont quand même pris mon numéro de téléphone pour retenir ma candidature en tant que bénévole parfois mais je n'ai eu aucun retour depuis une semaine.

J'ai contacté deux lignes d'urgence de protection de personne en danger pour raison politique ... j'ai bien dit que j'étais en danger de mort et mes interlocuteurs – de deux ONG suisses différentes- m'ont déclarer ne rien pouvoir faire pour moi sans me demander aucun renseignement personnel ou sur la nature de l'activité ou du travail qui me met en danger. A croire que je m'étais trompé de numéro.

Donc tout cela je crois est gênant pour les autorités en plus de la pression de ségoléne royal en france.

 

Ces connards de fonctionnaires pédophiles sans limite -si je crois ce qu'ils m'ont fait subir en me filmant les gens pourront aisément imaginer ce qu'ils sont capables de faire à des enfants- m'ont laissé savoir que ma disparition en secret était imminente comme en espagne, que mon rôle était terminé et que mon « frère » allait prendre ma place afin de continuer le film mais cette fois en commettant des exactions mortifères quotidiennes et en surjouant le schizophrène à plein temps et peut être en devenant SDF...

car j'ai de nouveau du soutien et il ne faudrait pas que cela dure au quel cas il faudra tuer -le coronavirus tombe à point nommé- et violer tout azimuthe ce qui va finir par se voir et peut gêner certains facho au garde à vous qui n'en peuvent déjà peut être plus après un tel massacre.

 

Le problème c'est que les pervers comme macron hollande ou feu chirac ont un un complexe de supériorité et que étant issus d'une famille ou le père et parfois aussi la mère ont une situation professionnelle élevées c'est à dire socialement supérieures, ceux-ci pensent que cette supériorité ils en héritent naturellement alors qu'il s'agit surtout de narcissisme délirant.

 

D'ou une propension à détruire tout ce qui remet en cause cette omnipotence narcissique et notamment tous ceux qui sont meilleurs qu'eux... (georges mickael, prince, micheal jackson... et bien d'autres personnes célèbres et adulés comme moi jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que s'ils ne me faisaient pas passer pour un fou, j'aurai toujours du soutien en dépit de tout ce qu'ils ont fait comme montage vidéo et filmé : j'ai calculé 7200 jours de tournage soit 172800 heures de films mais ils n'ont pas tout montré comme les viols ou ils avaient trop forcé sur le mélange shit, alcool, cocaine, LSD et ou ils m'ont fait pissé le sang par le cul (ce sont leurs déclarations)

combien de fois ceux qui me harcelaient m'ont dit aussi que j'étais une merde, que j'étais un musicien de merde, que mes idées c'était de la merde, comme tout ce que je faisais... donc j'ai compris que c'était moi la merde mais aussi le lâche, l'eunuque, l'impuissant, le psychopathe sans limite et harceleur duplique, le destructeur anomique, le fou, hitler, le fasciste, le tueur, la petite bite, et donc le violeur pédophile et comme je refusais de faire du mal à une femme ou à un enfant notamment au cambodge mais jusqu'à aujourd'hui j'étais et je suis aussi accessoirement une femme ou un travellos. Donc tout ça c'est moi. C'est quoi leurs problèmes en fait ????

et moi je peux pas leur dire que ce sont des cons et des fous parce que je projette donc je leur montre avec mes idées d'entreprise. Par ailleurs je pense être sécure car je n'ai pas besoin de je ne sais combien de garde du corps pour aller boire un café le matin.

 

Tout ça me rappelle ma soeur et sa première décompensation à 14 ans pendant l'été -j'ignorais que s'en était une alors- lorsqu'en revenant d'andorre j'avais dû l'insulter suite à une de ses provocations régulières et de rage elle avait tenté de me casser une bouteille neuve de 2 litres de pastis sur le crâne. Bloqué par mes parents elle s'était quand même ruée sur moi pour me lacérer le dos avec ses ongles en me mordant pendant que ma mère tentait de la protéger de ma riposte en me tenant les bras. Je me souviens aussi de sa deuxième décompensation à 16 ans lorsqu'un jour elle déclara à mes parents qu'ils n'étaient rien pour elle, pour s'enfermer pendant une semaine après le lycée en écoutant en boucle jusqu'à tard dans la nuit « petite princesse» des rita mitsouko. dèjà toute petite elle m'ennuyait -par exemple en me confiscant mes voitures majorette ou mes soldats en plastique pour la eniéme fois  ce qui me faisait pleurer, alors ma mère lui disait de me laisser tranquille et  elle répondait en souriant: "c'était pour voir sa réaction lol"... et elle n'était pas puni.

 

Il ne suffit pas d'avoir eu une pute comme mère pour devenir pervers la preuve avec ma soeur mais il est sure que son érotisation de la violence (battue par mon père puis par moi puis par tous ses fiancés...) cela n'aide pas et c'est pour cela qu'elle collabore avec mes harceleurs. Le fait de n'avoir jamais été puni également comme macron hollande ou chirac je pense, cela joue aussi je pense pour le formatage d'une duplicité perverse.

 

Et je crois que contrairement à ce qu'a écrit une psychologue récemment sur l'hystérie perverse : l'hystérique ne cherche pas un maître pour le faire déchoir, mais elle cherche un leader complice pour s'adonner à la destruction d'autrui.

 

Depuis le temps que je croise des pervers pédophiles qui me harcèlent je constate qu'ils sont soit laids soit cons soit vieux et que leur femme qui leur sert d'alibi si jamais elle semble potable ce qui est rare elle est encore plus stupide que leur mari ou compagnon de perversité, leur rire morbide forcé masquant une frigidité assumé détourné par le plaisir de détruire tout ce qui vit et une certaine cupidité.

 

Ça suffit pour aujourd'hui je vais essayer de faire mieux demain ou après demain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.