L'essence naturelle des groupes sociaux : le matriacat ! ! !

La vengeance de Huguette ! ! !

Le matriarcat a dominé le monde pendant au moins 2,5 millions d'années depuis la Préhistoire, en tant que système de domination des groupes humains. Ensuite le patriarcat et le matriarcat se sont côtoyés pendant 500 000 ans jusqu'à l'apparition de l'écriture en 3500 avant J-C.

En effet, pour les premiers groupes d'êtres humains l'observation de la nature et l'observation de ses lois a été fertile pour organiser le groupe. Ainsi les fourmis, les abeilles, les termites possèdent une reine. Dans les groupes de félins sociaux, chez les singes, ou les canidés il y a toujours une femelle dominante.

Ainsi les Hommes ont rapidement compris l'utilité de se soumettre, à un groupe restreint de matriarches, qui concentrait tous les pouvoirs. On l'a déjà vu, les chefs avaient seulement le pouvoir d'informer le groupe, comme les médias aujourd'hui. Les décisions étaient débattues collectivement et notamment les guerres, les migrations, le partage des ressources exceptionnelles, les mariages, ou les litiges.

Les liens inter-groupes étaient tissés grâce au mariage et il n'y avait pas de guerre. Le passage à l'âge adulte des adolescents consistait entre autre à être dépucelé par l'une des matriarches, souvent veuves.

Cependant, à un moment donné, un groupe d'hommes mécontents de leur mariage, ou voulant posséder plus de femmes, se sont assemblés pour tuer le groupe de matriarche (c'est là que je ne rejoins pas Freud), et mirent en place un système de domination masculine.

Les guerres apparurent afin de posséder toujours plus de richesses et notamment des femmes esclaves.

Avec l'apparition de l'écriture, le système patriarcal en 3500 avant J-C s'étendit. Pourtant, c'est le matriarcat qui est le système naturel, de groupes sociaux. Et même si aujourd'hui quelques tenants d'un système monothéiste dirigé par les hommes sont prêts à tuer toute contestation réformiste tôt ou tard on reviendra aux origines. C'est le futur de l'humanité qui est en jeu et sa pérennité.
5500 ans de patriarcat (depuis l'apparition de l'écriture) ne constitue qu'une virgule dans le livre de l'histoire de l'humanité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.