plainte auprès du procureur de montauban pour empoisonnement

nouvelle plainte pour laquelle je n'attend aucun aboutissement positif mais puisque le gouvernement souhaite que j'écrive sur mediapart c'est chose faite.

Monsieur,

 

J’ai l’honneur de vous contacter afin de porter plainte contre l’état français pour empoisonnement en 2006 (aux barbituriques ayant entaîné un raptus hétéroagressif intrafamilial). Je souhaite également porter plainte contre l’hôpital de Montauban et mon médecin psychiatre monsieur Repingon pour diagnostic fallacieux et hospitalisation arbitraire et illégale, en 2006 et en 2020.

 

En effet je remets en cause le diagnostic de schizophrénie paranoïde versant négatif, et pour ce faire je suis le président de l’association international schizophrénie, dont les adhérents militent pour une révision de la nosographie et la nosologie internationale. Aussi, cette association dont je suis le président s’associe à ma plainte en se portant partie civile. Ensuite, après le passage à l’acte que j’ai fait en 2006, j’ai été hospitalisé deux ans et demi sans avoir rencontré initialement de juge pour statuer sur mon état mental, mon mobile et mes motivations, et organiser un procès le cas échéant, chose que je souhaitais ardemment, même si j’ignorais à cette époque que l’on m’avait fait ingérer des barbituriques à forte dose.

 

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer monsieur le procureur l’expression de mes sentiments distingués.

christophe renard

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.