Pas de justification juste une explication avril 2020 + théorie sur l'hystérie ! ! !

article publié le 25 avril 2020 corrigé aujourd'hui et donc que je remet en ligne après l'avoir supprimé en janvier car je crois qu'il peut éclairer sur mon actualité.

Alors on se prend pour des chauds-gars parce qu'on aime tuer et torturer avec cruauté sans limite sans empathie et sans scrupule ? Moi je vous réponds que le chaud-gars c'est moi et que vous êtes certainement des travelos -et c'est pour ça que j'aime vous mettre l'oignon en choux-fleur, car j'aime bien baiser des travestis : rappelez-vous du bois de boulogne (92) en 2000 quand mes copines ne sont plus venues du jour au lendemain, puis de chirac-. Si il y a un lâche, je ne crois pas qu'il s'appelle Renard.

Une preuve de mon amour du féminin : alors que je suis menacé de passer à la broyeuse (shredder en anglais dans le titre de pink floyd « don't leave me now » ce qui veut dire vous allez voir si je suis jésus ! ! !) en dépit de l'effroi que cette fin me procure, je continue de vous pisser à la raie.

Donc je vous explique encore avec Lacan et Freud : vous êtes comme M. Butterfly ce célèbre MILITAIRE ESPION japonais qui à force d'aimer obéir et se faire obéir est devenu un gros travelo, comme vous qui acceptez tout, de peur de mourir de manière effroyable et qui donc resterez des merdes toute votre vie, malgré la possession du dernier SUV allemand, ce qui prouve le besoin que vous avez de montrer que vous n'êtes pas des merdes de psychopathes sans aucun pouvoir, sans votre pognon salement acquit.

Vous savez d'ailleurs que la majorité des pédophiles inculpés et condamnés au cours de l'histoire, étaient tous mariés car effectivement ils ont besoin d'afficher une apparente probité, de se protéger derrière un faux alibi.

Nota benne : concernant les personnages publics pédophiles, ils aiment mettre à l'épreuve le respect qu'ils inspirent, en dépit de tous leurs crimes, ce qui les excite, (qui se transforme en fantasme d'être un homme qui peut semer la terreur si on le dénonce), en se montrant devant des caméras de télévision ou en meetings durant lesquels ils serrent de nombreuses mains et embrassent de nombreux enfants (généralement et spécifiquement surtout leurs cibles sexuelles favorites).

Fin de ma diatribe personnelle au gouvernement mais pas fin de l'article ! ! !

Explicitation :

De la sélection artificielle :

Encore une différence entre un homme et une femme, mais je l'ai apprise grâce à leur perversité, car ce qui est difficile pour un homme normal, c'est d'accepter n'importe quoi, quel qu'en soit le prix. Ça s'appelle la probité.

Quelques femmes ont aussi montré qu'elles pouvaient rester intègres comme la plupart des hommes, (Simone Veil par exemple en france). Et effectivement la valeur des femmes et de ce qu'elles pensent, donc les valeurs qu'elles s'efforcent de mettre en avant, sont réduites à néant par la plupart des pervers qui croient sérieusement qu'ils sont des hommes.

Et je crois qu'il ne faut vraiment pas connaître la valeur de l'argent, du travail, de l'effort, et donc de la vie, et donc être une merde sans valeur pour se compromettre en détruisant autrui pour le plaisir, afin de thésauriser inutilement de l'argent.

Certains présidents de la république française sont dans ce cas et c'est un jeu pour eux, car ils ne seraient rien sans leur pognon, et seraient même probablement décédés jeunes. Et c'est en raison de cette conscience qu'ils ont de leur débilité, que comme eux, leurs serviteurs sans limite pensent que les pulsions de mort sont naturelles, et donc la cruauté normale, sinon celle-ci n'existerait pas. Il s'agirait de sélection naturelle ! ! ! Mais quelle plante, quel animal, quelle vie croîtrait s'il l'autodestruction intervenait avant la reproduction de l'espèce ? On serait sur la lune si c'était le cas, paysage qui ressemble étrangement au désert provoqué par une explosion nucléaire. D'où leur passion pour le vide morbide cosmique et les armes de destruction massives comme la ritaline, ou les virus (covid , VIH..).

En fait, les pervers pratiquent une sélection artificielle, comme dans toutes les cultures -empires- devenues mortifères où seuls les cas gravement pathologiques survivent, dominent et imposent leurs lois, avant que celles-ci ne périclitent et ne succombent.

Alors que dans une culture vivante, les personnes animées par des pulsions de vie peuvent s'épanouir tranquillement, et ainsi contribuer à la pérennité de la collectivité, et même au fait que celle-ci domine le monde -comme l'Asie bientôt-, ce qui est peu important, sauf si c'est pour favoriser le développement de toutes les autres cultures tant que celles-ci sont vivantes, sans tenter de les écraser.

Donc ils m'ont pris pour une femme de député dans les années 70 qui veut divorcer, et qui finalement renonce, pour cause de menace d'être prostituée dans différents chantiers de centaines d'ouvriers au maghreb, à 10 dirams la passe.

Moi je réponds direct jésus ou l'ante-christ va vous butter car je n'ai toujours pas compris ce que j'étais pour ces pourritures, donc qu'elles se mettent d'accord ! ! !-. Ces connards de pervers me prennent également pour une femme de ménage puisque pas une semaine ne se passe, sans qu’ils me remercient d’avoir lavé tous leurs pêchés….

Enfin, je n'ai pas craint leurs putains de menaces morbides depuis 20 ans. J'aurai peut être un petit moment de stress ou de faiblesse, au moment d'endurer la souffrance atroce qu'ils souhaitent me faire subir par plaisir et pour se venger, avant de filmer ma mort secrètement, mais cette souffrance ne durera pas éternellement, et de toute façon on ne meurt qu'une fois. Enfin 2 fois en ce qui me concerne, car j'espère que mon clone crèvera tôt ou tard, en prison ou de la même façon que moi.

Donc je prends à témoins les facho qui me lisent : si les pervers au pouvoir me tuent, ils ne feront que confirmer que ce sont bien des travelos, maintenant, si jamais ils me laissent tranquille, loin de leur système qui est en train de s'effondrer, alors c'est qu'ils sont en train d'apprendre à se comporter comme des hommes. Mais dans le premier cas je ferai tout pour qu'au moins un pervers succombe avec moi. Qu'on me donne un 38, car même si je n'aime pas les armes la légitime défense est un droit universel.

J'ai été bannie en 2000, et quelle est la conséquence d'un bannissement dans les sociétés « primitives » ? Rien d'autre que la peine capitale, la peine de mort, car dans ces sociétés comment vivre au milieu d'une nature hostile, où chaque rencontre avec un inconnu équivaut à tuer un ennemi ou se faire tuer. Clonage : deuxième meurtre ! ! !

Donc objectivement dans l'intention, à fortiori parce que ces travelos informaient toutes les autorités locales ou nationales du lieu où je me trouvais de mon bannissement, ils ont bien mis ma vie en danger, de plus sans aucune raison valable, ni preuve, sinon j'aurai été arrêté en 2000 en france.

Julien R. d'ailleurs m'a fait pensé un jour à Madonna dans un film, en me disant à peu près une de ses répliques, alors qu'il insistait pour me présenter à ses amis : « ce soir on sort, il faut que je te montre ! ! ! ». Et je crois que c'est ce que ce travelo de chirac, que j'ai fait jouir pour la première fois de sa vie, à repris dans les faits avec enthousiasme, en ayant planifié ma mort auparavant.

Maintenant que j'ai montré que les exécutants auxquels j'ai eu à faire sont bien des cons et des connes souvent divorcés, à cause de leur absence de limite -des cons de barbouzes pédophiles commandés par des politiciens véreux pédophiles hic et nunc-, avec mes idées d'entreprises qu'ils ne m'aident surtout pas à concrétiser, et pour cause puisque après avoir gagné suffisamment, j'aurai mis mon entreprise en auto-gestion par ses salariés devenus propriétaires/actionnaires, (je n’ai pas écrit « MES salariés » intentionnellement), car effectivement je risquerai de vivre, et qui plus est célèbre, je vais m’attacher à dénoncer la réalité de leurs personnalités pathologiques  ! ! !

A propos de personnalités pathologiques, je suppose que des psychiatres corrompus, et donc complètement pétés comme d'habitude, vont théoriser sur le fait que j'aime souffrir et donc me faire violer pour outrager ainsi le Reich.

Et j'acquiesce bien-sûr, c'est d’ailleurs pour cette raison que je me suis cassé en australie en 2001, ou que j'ai fait le tour de l'Asie à un rythme effréné, fuyant, dès que trop de travelos violeurs pédophiles meurtriers me provoquaient -excepté lorsque leur stratégie était de me bloquer financièrement afin de me violer-, ou qu'en 2003 lorsque j'ai eu la permission de travailler au cambodge -bizarrement l'un des pays les plus anarchiques de la planète-, j'ai dû fuir de siem reap la période des vacances du jour de l'an 2003, pour cause de menace de mort, car d'après ce que j'ai cru comprendre par la suite, j'allais rencontrer trop de gens, qui souhaitaient trinquer avec moi pour la nouvelle année, pour me témoigner de la reconnaissance, du respect, et de l'affection (des stars?) ! ! !

Mais quel est donc l'étayage théorique de ces psychiatres ? le déni ? C'est pas vrai....

Donc je suis invisible, je suis inconnu et donc il ne m'est rien arrivé donc je délire et donc c'est moi qui fais un déni et je n'existe pas.

Quand j'entends un psychiatre italien sur facebook déclarer le plus sérieusement du monde que macron est un psychopathe parce qu'ayant été séduit à 15 ans par sa femme, celui-ci croit que tout lui est permis. C'est faux. Tout se joue avant 8 ans. Macron est bien un psychopathe mais parce qu'il est amoureux de sa mère depuis le stade anal, et que son père, avec qui il a toujours été en conflit, n'a jamais réussi à lui faire saisir le sens constructif et fertile de la loi.

Déni toujours donc :

Je n'ai jamais fait l'amour à une femme noire car elles font partie du genre dominé d'un groupe dominé. Donc non pas d'érection devant une femme noire.

Par contre j'ai déjà eu deux relations avec des mecs blacks, avant l'an 2000. Je les aime bien car ce sont les seuls hommes, qui à mon avis, aiment et respectent les femmes plus que moi.

Maintenant, je comprends que de la même façon que l'on a réussi à me rendre homophobe, en me violant pendant 20 ans, on essaie de me rendre raciste en faisant en sorte que des blacks, me baisent la gueule, ou encore en tentant de me rendre misogyne de la même façon, grâce à des femmes fragiles sans pudeur ou hystériques, qui me baisent également, puisqu'elles acceptent d'être filmé avec moi pendant mon sommeil, ou avec mon clone ou un de mes sosies en journée, dans des mises en scène –de film de science fiction donc- inhabituelles, par rapport à ce que mes soutiens ont connu de moi pendant des années.

Il me semble que l'objectif de cette vengeance des autorités, est de me faire passer depuis un moment déjà pour un violeur sadique, et en même temps, de se dédouaner complètement des viols que ces dernières m'ont fait subir : chien, âne, chevaux, enfant entre autres.

Je pense concernant des viols mis en scène avec des femmes sans en être sur, à la collaboration corrompue de florence de mon groupe d'échec, martine L. de montauban, avec qui je suis parti en suisse et en italie pendant un mois en 2012, et que je n'ai jamais tenté de séduire avant qu'elle n'ait atteint l'âge de 60 ans, mais également de daniel G. une fille trop fragile pour que je ne reste avec elle plus de 6 mois, ou audrey M. de montauban en 2011, trop jeune et trop ambitieuse pour moi et donc peut être facilement corruptible. Si il y en a d'autres je l'ignore, car ce n'est pas moi le metteur en scène.

Du jour au lendemain ces femmes avec qui je m'entendais bien, ont toutes prises leur distance progressivement avec moi sans aucune raison (comme moi avec Julien R. en fait, mais avec raison en ce qui me concerne), avant de cesser tout contact. Par ailleurs Martine L. m'a souhaité un «bonne chance », au téléphone la dernière fois que je l'ai eu début avril, après un mois de silence de sa part, ce qui m'a fait froid dans le dos.

Je souhaite donc que soit surveillé pendant longtemps, les situations professionnelles et financières de toutes les personnes que j'ai pu citer ci-dessus, certaines étant au RSA, tout comme celles de mon père et de ma sœur, cette dernière ayant notamment une ambition délirante, comparé à son bagage culturel et à ses expériences professionnelles.

Je précise qu'à chaque fois que je conclue avec une femme, je tente de construire une relation qui dure, même si je suis déjà en relation avec d'autres femmes, sans jamais excéder 3 compagnes en même temps.

Stratégie identique concernant d'autres catégories, à l'instar des juifs, que les autorités ont voulu que je haïsse, en oubliant que je sais faire la différence entre un pervers putride, quelle que soit sa religion, ses idées politiques ou ses racines, et un juif ou un black équilibré, idem entre une hystérique et une vraie femme.

Par contre je suis devenu effectivement homophobe dans un premier temps puis misanthrope aujourd’hui, car le conditionnement a fini par prendre, et également à chaque fois que je vois un chien, je regrette de ne pas avoir de briquet et une bouteille d'essence sans plomb ; sans plomb, car le plomb j'aimerai le garder pour un pervers.

Autre déni ?

J'ai bien copulé travestis en femme avec des connards en Asie, notez bien le déni : sous ritaline et hypnose, donc sans être consentant, avec des chiens -j'ignore si j'étais nu ou habillé et comment-, et de la même façon avec des ânes ou des chevaux, aucun souvenir non plus, sinon j'aurai tué le maximum de monde dans une église ou dans une galerie marchande depuis longtemps, avant de me donner la mort. françois hollande a également commandité le fait qu'on me fasse manger des excréments toujours sous ritaline et hypnose. Je n'arrive pas à me persuader qu’une telle déchéance soit possible, mais à force que des fils d'hystériques viennent me rabâcher tout ça, j'ai fini par penser que c'était vrai.

Après les manipulations me concernant, je souhaite continuer à démonter celles qui visent mon public. Ainsi, je soupçonne mon clone ou mes sosies d'avoir fait preuve d'un certain sadisme à l'égard de mon lapin, le tout filmé bien sûre, lorsque je m'absentais de chez moi (y compris juste 5 minutes), même si j'ignore la nature de ce qu'a subis mon lapin, ce que je souhaite ardemment faire payer à ces connards. Désormais mon lapin est en sécurité, car je l'ai confié à mes parents depuis plusieurs mois, et donc je respire mieux.

J'indique, toujours concernant ces manipulations de mon public par les autorités, que j'ai fait un stage dans une entreprise de montauban en mars 2019, suite à une formation en informatique, où il y avait trois bergers allemands, race qui m'effraye au plus au point car j'ai été mordu par ce type de chien, à l'âge de 11 ans en colonie de vacance, (j'ai une cicatrice à la main pour le prouver). Donc j'imagine que des montages vidéos ont été effectués avec une de mes copies sans foi ni loi, en présence de chaque protagoniste de l'entreprise qui m'entouraient en 2019, d'où l'étendue de la corruption qui peut toucher la moindre personne que je rencontre, afin de me discréditer, sans je pense que cela soit devenu extrême car je ne pense pas que mes copies pourries ne soient soumises à une quelconque ignominie sexuelle, copuler avec un animal m'étant réservé bien entendu la nuit sous hypnose.

Ceci dit je me rends compte que maintenant que je signale cette évidence, peut être qu'une de mes copies acceptera moyennant finance de copuler avec un chien, qui plus est devant témoin(s), car les pervers ne reculent en effet devant rien pour broyer la réputation de leur victime. Mais je pense que pour l'instant, le discrédit ne s'est opéré que par le discours ou un comportement équivoque ou provoquant sans aller jusqu'à ce qu'on me réserve la nuit. Je rappelle que je sais depuis 2002, que je suis filmé partout ou je vais, mais j'ai l'impression que je dénonce cela en pure perte.

Dans le même ordre d'idée, mon appartement a heureusement brûlé en février 2020, sinon il est probable que mon clone était prêt me remplacer, et aurait pu laisser croire à mes soutiens que j’ai pu montrer de la sympathie pour des voisins ou des voisines vivant dans ma résidence, en plein jour, ou même la nuit, pour bien entériner le fait que je suis un vrai déséquilibré mental en déni, fabrication de preuves fallacieuses, car personne n'est entré chez moi, à part pascal de mon groupe d'échec, qui venait m'aider à couper les griffes de mon lapin, Mireille C. avec qui j'ai conclu chez moi et qui ne donne plus de nouvelle depuis début 2020, Sarah une amie avec qui je n'ai jamais conclu, mère du DOC Pavageot de Lovin'Fun, que j'ai d'ailleurs rencontré sans rien raconter de ce que je subissais pour sa sécurité, et enfin une de mes amoureuses depuis 2015  : Fougila (110E de tour de poitrine, 42 taille pantalon ! ! !). De plus je n'ai jamais été invité dans un autre appartement, au sein de toutes les résidences où j'ai vécu depuis que je suis à toulouse, pour la bonne raison que je n'y ai jamais eu aucun(e) ami(e)s.

De la même façon, même si j'ai déclaré à une femme, à une terrasse de café de toulouse, que certaines cliniques psy étaient des baisodromes, et non pas les hôpitaux, dans les faits à chaque fois que j'ai été hospitalisé dans un hôpital – 3 fois depuis 20 ans-, j'ai été abstinent, et notamment de 2006 à 2009, ce qui va à l'encontre d'une soit disant théorie officielle scientifique, concernant mon impossibilité de me passer de relations sexuelles quotidiennes, c'est à dire étayant une perpétuelle obsession de copuler de manière incontrôlable, ou d'assouvir des pulsions toujours plus dégradantes ou criminelles, à l'instar de certains fonctionnaires lubriques perpétuellement sous viagra et autres drogues.

Tout ce que je viens de dénoncer sera de plus sûrement invalidé et contredit, par les discours fallacieux -filmés cela va de soit- de mon clone ou de mes sosies, chez mon psychanalyste de toulouse, monsieur bousseyroux, que mes harceleurs ont réussi à corrompre, je ne comprends toujours pas, ni pourquoi ni comment, -grâce à l'argent?-, et dévoyer, malgré les dénégations de celui-ci, dénégations qui concernaient également le fait que des caméras avaient été installées dans son cabinet et sa salle d'attente.

En ce qui concerne mon voyage en australie, car en fait je réalise que le champ des possibles est énorme avec un clone obéissant. L'unique biais est que ces images, peut être récente, sont censées avoir été enregistrées il y a 18 ans, mais ne sont pas apparues en temps réel (en 2001 donc pour l'australie), c’est à dire seulement aujourd'hui, ou alors dans un futur proche si j’ai anticipé sur les projets du gouvernement, c'est à dire des années en théorie, après avoir été soit disant tournées... On peut extrapoler de la même façon la réécriture de mon vécu également en Asie... Et pourquoi pas une fois que j'aurai disparu, continuer le film dans le futur avec mon clone je ne sais où, en faisant croire que je continue à vivre peut être de manière paisible, avec un bon traitement médicamenteux, ce qui mettra l'accent sur une évidente bienveillance des autorités mondiales, qui m'auraient pardonnées, d'avoir juste traversé un épisode délirant.

Je reprécise donc que si des vidéos sortent 1 ans, 5 ans ou 10 ans après, ou plus, me concernant, ce sont des montages qui visent à m'isoler en me discréditant un peu plus. Je l'ai déjà dit rien ne vaut le direct pour limiter la portée des manipulations des violeurs sadiques que j'ai sur le dos. Mais visiblement ils se contrefoutent de ce biais épistémologique.

Par contre, j'ai réalisé qu'aucune personnalité ne rencontrera jamais ce clone, - car abandonnons mes sosies trop grimés-, que ce soit pour un simple dialogue, ou à fortiori pour construire une relation de longue durée, excepté si elle est corrompue et duplique, et donc qu’elle joue un jeu -filmé? Encore ! ! !-, puisque mon double n'a aucun de mes grains de beauté ni sur le visage, et ni, je le postule, sur le corps. Il est donc nécessaire de le remaquiller à chaque fois qu'il tourne, ou peut être plus simplement comme cantelou sur TF1 d’incruster mon visage à la place du sien ! ! !

En fait, tout comme les pratiques avec des animaux ou les pratiques extrêmes commencées en Asie uniquement la nuit, mes harceleurs multiplient les témoins avec qui je me discréditerais complètement en plein jour, -par une corruption tous azimuts-, grâce à mes copies malsaines, car effectivement dans la bible il est écrit qu'un mensonge répété mille fois (en l'occurrence mille vidéos) devient une vérité. Cependant la bible ou un adage populaire m'a t-on dit, indique que si tout le monde est d'accord pour condamner une personne, c'est qu'elle est probablement innocente. Et il n'y a pour l'instant, que certaines élites qui ont été d'accord pour me juger et me condamner à mort, en maintenant une Omerta, qu’elles font respecter en organisant le meurtre de toutes personnes revêches qui tenteraient de trahir le discours officiel.

Je rappelle qu'en 1943, Manouchian, fusillé par les nazis, a été victime d'une propagande féroce de la part de ces derniers, via une campagne d'affichage qui le faisait passer pour un meurtrier psychopathe, rendue nécessaire par l'aura incroyable dont son groupe bénéficiait auprès du public. C’était « la belle époque » des affiches.

Pour finir avec le déni, je crois que l'on en a jamais observé un de ce type, de mémoire de psychiatre, ni dans toute l'histoire de la psychiatrie, ni non plus le fait de dénoncer autant de méfaits tellement improbables, mais avec tellement de témoins, tout en portant plainte...en vain.

Maintenant, je vais quand même dire ce que j'apprécie en matière de pratiques sexuelles,car je ne suis pas sûre que mon clone ou mes sosies au garde-à-vous, aient pratiqué les mêmes  :

- je n'aime pas faire de fellation du tout, ou alors pas trop longtemps et seulement si mon partenaire me plaît vraiment, et s'il insiste en me respectant.

- Je n'aime pas non que l'on me fasse une fellation, ou pas trop longtemps alors, et pareil si ma partenaire en a besoin.

- Par contre j'adore le cunnilingus -pas le même goût qu'une bite- que je pratique systématiquement si ma partenaire m'inspire.

- Je n'aime plus non plus avoir de la merde sur le sexe depuis 2004, donc je ne sodomise plus personne depuis cette date j'ignore pourquoi.

- Par contre j'ai deux nouveaux fantasmes depuis que j'ai été harcelé à savoir : faire un cunnilingus à une vierge sans la déflorer, et me faire sodomiser par une femme si un jour j'arrive à ne plus culpabiliser de me servir de mon anus à des fins sexuelles.

Concernant mon supposé sadisme :

Je me suis souvent battu en légitime défense avec ma sœur jusqu'à 18 ans, âge de mon départ du logement de mes parents à cause de cette violence, et cette dernière hurlait, me griffait notamment au visage, m'arrachait les cheveux, me mordait, me tapait avec ses pieds et ses poings, et tout cela avec rage. (Depuis elle est devenu étrangement calme, car effectivement je pense qu'elle a appris la technique des élites : faire agresser autrui par des fous manipulables, c'est à dire détruire par procuration, car effectivement non seulement elle risque encore moins de se prendre une baffe, mais en plus elle éprouve le pouvoir jouissif de se faire obéir, tellement vital pour le pervers).

Parallèlement, elle me demandait de la défendre contre les garçons déçus qu'elle allumait de manière compulsive, avant de les recaler sans ambages, au sein de  toutes les institutions scolaires que l'on a fréquentés ensemble. Et donc je me battais avec eux bien qu'ils avaient généralement 2 ans de plus de moi, parfois plus.

J'ai su par la suite que son comportement rageux -belliqueux- envers moi et mes parents, pouvait être identique à un comportement défensif d'une femme victime de violence sexuelle, d'où la dimension sexuelle du conflit hystérique et le fait de parler d'érotisation de la violence lorsque qu'une hystérique attaque. On ne parle pas bien sûre d'érotisation de la violence lorsqu'une femme subit un viol car effectivement elle se défend.

Par ailleurs, une femme avec qui je travaillais au sein de l'association AIDS, m'avait raconté que souvent un violeur continuait d'utiliser la violence lors d'un abus sexuel, même après la soumission de la victime, car en fait les muscles vaginaux de cette dernière sont généralement contractés d'où l'impossibilité pour le violeur de la pénétrer. Ce type de viol, excepté pour quelques marginaux, est d'ailleurs en voie de disparition puisque maintenant il y a la ritaline ou la ketamine avec l'hypnose .

Donc si jamais j'ai violenté une femme soit disant, sans que cela soit de la légitime défense, ou une enfant, je pense que celle-ci aurait eu au début de l'agression, ce type de comportement défensif violent, à l'instar de ma sœur quand elle nous agressait, et c'est exactement pour avoir vécu ce type de violence que je ne la recherche pas ni ne la provoque, ce qui fait que théoriser sur le fait que je suis un violeur sadique est vraiment dégueulasse. Combien de boxeurs cherchent à agresser les gens partout où ils vont dans leur vie quotidienne ? Combien de militaires continuent de tuer des gens dans le civil entre deux opérations militaires ?

Lorsqu'on est confronté à une situation stressante ou violente régulière, on l'évite normalement autant que possible. Par ailleurs si j'étais violent avec les femmes ce serait systématiquement, alors qu'on m'a filmé respectueux et cordiale avec la majorité des femmes que je rencontre. Donc c'est comme tout le reste du film, j'ai deux modes, deux interrupteurs, un qui disjoncte et un qui est tranquille. Un clone ? Des sosies ? Non c'est pas possible ! ! !

Et effectivement j'évite toute violence lors de la moindre interaction, si on ne m’agresse pas, que ce soit avec des hommes ou des femmes, d'ailleurs la meilleure preuve est la politesse -donc l'absence de provocations- dont je fais preuve dans la vie de tous les jours, mais qu'effectivement j'abandonne sur internet quand je dénonce des connards de sadiques annaux qui me font vivre toutes leurs pratiques inavouées, et notamment tous leurs fantasmes d'avilissement oniriques. Je ne suis pas la seule victime, tous mes soutiens le sont également -cette implication d'autrui rendant caduque un supposé délire-, ces pervers souhaitent en fait être à ma place, c'est à dire être célèbre et être aimé, en dépit de tout ce qu'ils m’attribuent comme travers asociaux et autres ignominies.

Donc si je suis un violeur sadique, comment cela se fait-il que je n'ai jamais eu de cicatrices sur le visage depuis 10 ans, sans compter les traces ADN (cheveux, peaux, sang, sperme…) que je n'aurai pas eu peur de laisser, et le fait que personne n'aurait réagie à d'éventuels hurlements, et le fait que je sais que je suis filmé partout où je vais, et donc que fait la police depuis 2003, date de la première utilisation la nuit, dans le monde de la ritaline ou de la ketamine en association avec l'hypnose ? ? ?

Cette accusation de viol à mon encontre est vraiment dégueulasse je le redis, mais il y a des personnalités importantes, car médiatiques, qui sont témoins pour avoir vu les vidéos fabriquées par les autorités, donc je suis prêt pour un procès public et ça m'étonnerait que je le perde. Mais je désespère de cette omerta et de la programmation par les autorités de ma disparition subite en secret.

Alors qui dénit ? ? ?

J'ajoute que de la même façon, les autorités façonnent la criminalisation (voir le meurtre), de toutes personnalités intègres dont j'ai le soutien, la preuve en lisant « du goudron et des plumes » de Philippe Pascot (ou les actualités suspectes qui se multiplient depuis 2001 : christian kesada, MHD, Dupond De Ligonés...), cet ouvrage (étrangement publié sauf si l'on sait qu'il sert en fait les intérêts des pervers au pouvoir, à l'insu de son auteur, qui je n'en doute pas, est de bonne foi), étant un florilège de personnalités politiques criminalisées, justement pour leur attachement à la justice et donc à la démocratie, et donc préoccupées par mon sort.

C'est une technique de pervers : si on dénonce leur totalitarisme, ils feront en sorte que les gens croient que nous sommes totalitaires. Si on dénonce leurs pratiques sexuelles extrêmes, ils feront en sorte que les gens croient que l'on aime les pratiques sexuelles extrêmes, et pareil pour le harcèlement et ainsi de suite.....

Donc on peut aisément constater l'ampleur des manipulations dont sont victimes les personnalités qui me soutiennent, et la puissance de la corruption sur les personnes -y compris les groupes- que je peux rencontrer, et plus il y en aura et plus la fiction paraîtra vraisemblable, même si je ne pense pas que qui que ce soit puisse adhérer à ces conneries, à moins d'être stupide ou d'être un pervers lubrique satisfait du film, dans la mesure où cela fait 20 ans, que les autorités essayent d'étayer par des vidéos à visées destructrices psychologiques mais surtout sociales, le discours qu'elles ont eu me concernant dès janvier 2000. Ainsi, on comprendra que je n'ai plus confiance en personne aujourd'hui, excepté envers les personnalités médiatiques qui ont des soucis.

Sinon j'ai menti 2 fois dans mes articles précédents, et comme d'habitude je me sens obligé de rétablir la vérité après coup :

Mike Brant n'a pas tenté de se suicider lors de sa deuxième défenestration. Il a été jeté de force par dessus le balcon par ses violeurs. Il ne faut jamais faire de raptus auto ou hétéro-agressif en france, car il y a de forte chance pour que cela permette à des barbouzes, de vous faire reproduire votre raptus, à votre insu ou non, en toute impunité, et dans le cas de Mike Brant, de causer la mort d'un gueux qui plus est juif, devenu malheureusement pour lui, trop célèbre, mais pas pour les viols qu'il a subis lui, ce qui est effectivement gênant dans mon cas, car il ne faudrait pas que le peuple soit informé des distractions usuelles des élites, et de leurs progénitures, depuis 50 ans. (ce n’est pas grave, ce n’était encore qu’un gueux qui voulait prendre notre place ! ! !)

Egalement, à force de me faire insulter, et même si j'avais bien conscience que ce dénigrement n'était qu'une projection, comme je l'ai déjà indiqué, de quelques grandes gueules qui connaissaient les représailles physiques que je subirais si je pétais un câble, il est vrai que je suis devenu un peu orgueilleux.

Je veux dire en effet, qu'on ne sort pas presque indemne de 20 ans de camp de concentration, ou de 20 ans de jeux dans les arènes de Rome presque seul contre tous, sans une certaine fierté ! ! ! Je ne me suis battu que 5 fois depuis l'an 2000, toujours en légitime défense, mais à ces occasions, j'ai été agressé effectivement physiquement par des adversaires solitaires, la dernière fois dans un restaurant d'une chaîne de hamburger à genève en mars 2020 -ce qui peut s'avérer plus dangereux qu'un groupe : CQFD nettoyeur-, et à chaque fois ils se sont soumis rapidement. (sauf une fois, la seule où j'ai été tabassé par un groupe de 3 agresseurs en mongolie, qui ne m'ont rien dérobé alors que j'ai eu le coccyx fêlé, ce qui fait que je n'ai rien compris à cette agression). 

La lutte était en fait plus cérébrale et psychologique en l'occurrence, voire psychiatrique, car j'aurais aimé que des psychiatres honnêtes et rationnels -je sais ça n’existe pas-, prescrivent du rivotril et du tercian aux commanditaires de mes viols et de mon harcèlement. (oui juste à chirac, c'est ça ! ! !)

Maintenant un peu de Théorie sur l'hystérie ou le pervers :

De la même façon que le discours manifeste de l'hystérie masque un signifié latent, conscient contraire, du fait du mode de pensée duplique, divisé, double, fendu, donc schizo en fait , le comportement manifeste de l'hystérique cache lui aussi un signifié contraire. Je propose en tant qu'éminent spécialiste agrégé du ramassage d'ordures, qu'on rebaptise le pervers ou l'hystérie : cupidoschize (désir en latin fendu) ou épithymoschize (désir en grec fendu).

Ainsi une réponse violente au début de l'agression chez la femme violée est normale , mais les agressions violentes régulières de l'hystérique sont provoquées par son souhait d'être satisfaite dans son désir de détruire ou d'être détruite, sans qu'elle ne prenne beaucoup de risque car elle sait jusqu'où elle peut aller, et elle parie (c'est un jeu pour elle, mais crucial, car il met à l'épreuve l'exercice de son pouvoir délirant) sur le bon fond de sa victime, bonté dont elle profite.

Comme le Socius la respecte et ne l'agresse pas, l'hystérique va agresser autrui ou faire agresser autrui, en lui reprochant la paix et l'amour qu'elle ne supporte pas de voir chez l’autre, amour qu'elle ne ressent qu'en cas de conflit à répétition, c'est à dire qu'en cas d'état de guerre permanent (on se rappelle aimer = détruire), état qu'elle va provoquer pour enfin jouir, ou éprouver du plaisir, et donc se sentir vivante, puisque qu'elle détruit les autres, ou quand l'hystérique est un homme au pouvoir, et donc un pervers, il va détruire l'ensemble du Socius, le lien social pouvant être anéanti, et donc le Socius succomber. Plus le nombre de personne sacrifiée sera important et plus l'hystérique ou le pervers jouira, se sentira vivant, infatué par la concrétisation de son fantasme de pouvoir sans limite.

Prochain article : la formation réactionnelle -je vais parler des gens qui aiment les armes notamment- et comparaison paranoïa/hystérie vis à vis de la destruction.

Christophe renard 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.