Dimanche, il est probable que je m'abstiendrai

En région Bourgogne Franche Comté, le deuxième tour de l'élection régionale verra s'affronter trois listes, celle du FN arrivée en tête au premier tour, et celles du PS et des républicains au coude à coude derrière, avec un léger avantage pour celle du PS. Aucune de ces trois listes fut mon choix au premier tour, et la question de mon vote au second tour se pose.

Force est de constater pour moi que mes idées et choix politiques de société ne sont pratiqement pas représentés dans l'offre politique traditionnelle.

Mon vote au premier tour s'est décidé sur la lecture des professions de foi, et sur leur "notation" point par point, en comptant un point sur les positions qui me convenaient sur un sujet discriminant pour moi, un point négatif pour des positions que je rejete ou que je combat sur des sujets discriminants pour moi, et 0 point sur les sujets non discriminant pour moi, ou sur des positions neutres acceptables par moi sur les sujet dicriminants.

Le nombre de points obtenus était ensuite ramené au nombre de notes distribuées.

Et bien, sur les dix listes qui se présentaient à nos suffrages, seules deux listes ont obtenu tout juste la moyenne, et mon choix s'est porté sur celle qui était la moins professionnelle de la politique, car je n'en veux plus de ces représentants qui ne représentent pas leurs concitoyens mais des intérets bien autres, entre leur propre intéret (garder leur job), ou l'intéret des puissants, des puissances, et des riches, et très souvent même pas des personnes physiques, qui peuvent payer pour rendre leurs volontés audibles à leurs oreilles.

Au second tour, tous les discours entendus sont aujourd'hui tournés vers la nécessité d'un vote républicain de barrage au Front National. Serais-je obligé de choisir entre la peste et le choléra ?

Non, je suis maintenant sûr que j'aurai l'une ou l'autre des maladies. Et je ne souhaite pas choisir entre celle qui me tuera peut-être, ou celle qui me rendra invalide à coup sûr.

Celle qui me tuera parce que je suis athée, parce que mon nom sonne italien et est d'origine berbère, parce que je suis de nature à ne pas me soumettre, et donc qu'il est fort possible qu'une société telle que celle dessinée par le FN me tue, à terme.

Celle qui me rendra invalide à coup sûr, c'est celle, la même finalement, défendue par les deux autres listes, avec quelque nuances subtiles, mais les deux en complet décalage avec la vision du monde que je souhaite, et qui se plie aux exigences du monde tel qu'il existe, et qui osent encore pour certains se dire progressistes....

Comment par exemple ne pas prendre la mesure du fait que la croissance c'est fini, et que toute politique qui repose sur la croissance est vouée à l'échec à terme, et un échec violent, avec dans l'interval une augmentation des inégalités.

Comment ne pas prendre la mesure du fait que tout le système qui fait les décisions aujourd'hui, le sytème monétaire, le système économique, le sytème financier, repose sur le postulat impossible d'une croissance potentiellement infinie.

Comment ne pas prendre la mesure du fait que la compétition mène à la guerre, et que seule la coopération mène à la paix. Comment donc dans ce contexte ne pas refuser la compétition européenne organisée entre grandes régions, entre pays, au détriment de la coopération. Comment donc dans ce contexte être d'accord avec la compétitions organisée entre personnes pour l'emploi, en appuyant la lutte contre le chomage contre la seule formation, sans à aucun moment envisager le partage du travail.

C'est cette politique qui me laissera invalide, invalide social, parce que potentiellement "chomeur" de temps en temps, parce qu'avec un revenu trop faible pour envisager la réfection de la toiture de ma maison, qui pourtant part en lambeaux, invalide social parce que je n'ai pas un sou de coté pour fincancer les études supérieures de mes enfants, et trop de revenus pour obtenir la moindre bourse ou aide.....

Ainsi je devrais voter PS pour contrer le FN ? Je devrais voter pour ceux qui ont instauré collectivement un état d'urgence de 6 mois, espérant ainsi peut-être voler le débat politique des régionales, de la COP21, et préparant pierre après pierre, décret après décret, décision après décision, un état d'urgence permanent, une surveillance généralisée et auomatique de la population.

Je devrais voter pour ceux qui ont menti. Ceux qui ont menti au Bourget, et trahi ce discours dès leur arrivée au pouvoir avec un pacte de responsabilité aberrant, puis régulièrement après ? Je devrais voter pour ceux là même qui ont fait la politique à l'origine de la montée acutelle du FN et de ses positions identitaires, et qui aujourd'hui n'ont même pas un début de mise en cause de leur propre responsabilité ?

Ou je drevrais voter pour Les Républicains, pour contrer le FN ? Je devrais voter pour ceux qui ne respectent pas les règles de la démocratie en dépensant plus que de raison dans les campagne électorales, pour ceux qui ne respectent que l'argent, quelle que soit la façon dont il a été gagné ?

Je devrais voter pour des voleurs de mots, des truandeurs de principes ?

Non je ne crois pas.

Pour le second tour, je ferai comme pour le premier. Je noterai les professions de foi. Et aucune des listes encore en lyce n'avait obtenu la moyenne au premier tour. En l'état, elle seront toutes recalées pour moi au second tour, et je voterai blanc. Parce que c'est sûr que j'irai voter. Et que j'irai dépouiller.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.