Cet homme est fou ?!!

Ce qui se passe depuis le discours de Grenoble dépassse l'entendement.Lorsque le 31 juillet 2010 au matin (ou peut-être était-ce le dimanche?), j'ai entendu parler à la radio de la déchéance de la nationalité pour les meurtriers d'origine étrangère de policiers, j'ai été choqué. Interrogatif sur la notion même de l'"origine étrangère", et choqué par une différence de traitement fondé sur l'origine.Je me rappelle m'être dit : "Cet homme est dangereux !" .

Ce qui se passe depuis le discours de Grenoble dépassse l'entendement.

Lorsque le 31 juillet 2010 au matin (ou peut-être était-ce le dimanche?), j'ai entendu parler à la radio de la déchéance de la nationalité pour les meurtriers d'origine étrangère de policiers, j'ai été choqué. Interrogatif sur la notion même de l'"origine étrangère", et choqué par une différence de traitement fondé sur l'origine.

Je me rappelle m'être dit : "Cet homme est dangereux !" . Je voulais dire que cette idée qu'il mettait en avant était dangereuse, car elle ouvrait la porte à l'arbitraire.

Habitué à ses façons de faire, à surfer toujours sur la vague de l'actualité, à annoncer et promettre des choses à chaud, pour ne pas les faire ou les tenir par la suite, je m'étais dit, à l'époque, qu'il faisait simplement un peu de buzz médiatique, et que le renoncement à suivre ces voies sombres arriverait bien vite devant les grands principes dont la France a été l'un des piliers.

 

Ensuite, l'accumulation de signes et de discours allant dans le même sens, déchéance de nationalité, renvoi des "Roms", m'a fait pensé à une inflexion de stratégie en vue de la Présidentielle, stratégie dont je ne percevais pas vraiment le sens.

 

Mais les derniers évènements et passes d'arme dont la presse se fait l'écho, et les contre vérités éhontées affirmées par le premier d'entre nous, prêtant à l'une des excuses, alors qu'il s'agit de regrets, amalgamant un commissaire européen d'origine luxembourgeoise et la l'état du Luxembourg, se prenant de bec avec nos partenaires européens, allant jusqu'à affirmer des choses fausses sur eux, immédiatement démenties, je me dis qu'il y a là une escalade, un crescendo que l'égo démesuré de l'Homme risque de ne pas maîtriser, et qui s'apparente à un mouvement suicidaire.

 

On sait que la constitution interdit une distinction sur l'origine, mais on balance l'idée d'une déchéance de la nationalité.

On pourrait s'arrêter là, mais non! On va plus loin avec les "Roms".

On pourrait s'arrêter là, mais non, on maintient l'indéfendable, et on se bat avec ces petits camarades, on ment, on tient à sa vérité....

Un comportement de cours de récréation, pour des affaires de grands!

 

Déjà à plusieurs reprises, l'hypothèse d'une pathologie névrotique a été abordée, y compris avant 2007. Par exemple ici, ou , ou encore ....

Je crois qu'à la lumière des évènements actuels, la question de la santé mentale de notre Président, se pose à nouveau. Jusqu'où ira cette escalade ? Saura-t-il s'arrêter à temps ? Ou, encouragé et excité par ces copains de jeu, français ou italien, ira-t-il jusqu'au bout, comme on peut le voir dans certains faits divers ici et ?

Un mois et demi après le discours de Grenoble je me dis maintenant : Cet homme est fou ?!!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.