Christophe67
Ingénieur
Abonné·e de Mediapart

57 Billets

3 Éditions

Billet de blog 26 mars 2012

INTERNET : un outil qui permet la désinformation et l'information.

Le billet d'André Gunther, paru le 25 mars m'a permis de découvrir l'initiative et l'expérience de ce professeur sur l'utilisation d'internet pour la production d'écrits par ses élèves.Certes le "piège" tendu est aussi "limite" et prête donc le flanc à la critique, au même titre que pourrait l'être dans le domaine de l'enquête policière l'infiltration lorsqu'elle flirte avec l'incitation à commettre une infraction.Néanmoins l'expérience menée par le professeur met en évidence une utilisation de toute évidence inadaptée d'Internet, et de la collecte d'information que l'on peut y faire. Ainsi, hier soir, je laissais un commentaire derrière le billet d'André Gunther.Et ce matin, par un mail automatique, un exemple saisissant de ce type d'utilisation inadaptée m'arrive. Je n'ai donc pas résisté à vous le faire partager.

Christophe67
Ingénieur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le billet d'André Gunther, paru le 25 mars m'a permis de découvrir l'initiative et l'expérience de ce professeur sur l'utilisation d'internet pour la production d'écrits par ses élèves.

Certes le "piège" tendu est aussi "limite" et prête donc le flanc à la critique, au même titre que pourrait l'être dans le domaine de l'enquête policière l'infiltration lorsqu'elle flirte avec l'incitation à commettre une infraction.

Néanmoins l'expérience menée par le professeur met en évidence une utilisation de toute évidence inadaptée d'Internet, et de la collecte d'information que l'on peut y faire. Ainsi, hier soir, je laissais un commentaire derrière le billet d'André Gunther.

Et ce matin, par un mail automatique, un exemple saisissant de ce type d'utilisation inadaptée m'arrive. Je n'ai donc pas résisté à vous le faire partager.

Ce matin, donc je reçois un mail automatique m'indiquant la parution d'un nouvel article sur un blog que je suis.

AMIANTE : La France épinglée dans le dernier scandale de l' amiante au Parlement Européen.

Dans ce billet daté du lundi 26 mars 2012, on  lit que de de l'amiante aurait été utilisé dans la construction du parlement européen, contruit après 1997, et ce malgré l'interdiction totale qui date du 1er janvier 1997.

Il s'agirait d'un "nouveau scandale", dénoncé depuis 2007 par un député européen chypriotes, Marios Matsakis.

Mon métier étant, entre autre, le diagnostic et le repérage d'amiante dans les immeubles, je suis focément très interessé par cette information, et je cherche à en savoir plus.

Un recherche sur un moteur de recherche me donne, outre les liens vers tous les travaux législatifs du parlement européen sur l'hamonisation des réglementation du travail, me donne deux liens qui parlent du sujet et qui semblent confirmer les dires de blog:

- un article de lalibre.be qui annonce la présence d'amiante dans deux bâtiments du parlement;

- un article de cafébabel.fr signé par Marios Matsakis.

Ainsi ce serait donc vrai......

En y regardant de plus près, on se rend compte:

- Que ce billet et cette inforamtion du 26 mars 2012 ne repose que sur ces ces deux informations qui datent d'octobre 2007.

- Qu'aucune autre information sur le sujet ne semble disponible sur internet (là, bien évidemment , début de présomption du complot et de l'étouffement de l'affaire).

- Que Marios Matsakis, n'est plus, selon le site du parlement européen, député européen depuis 2009.

- Que lorsque l'on recherche les documents qui parle d'amiante et de gestion interne des immeubles du parlement européen, on retrouve effectivement deux rapports du 13 octobre 2008 (voir point 23 page 7) et du 23 mars 2009 (voir points 64 et 65 page 16) qui nous apprennent qu'en fait la présence d'amiante a été repérée dans trois immeubles acquis en 2006, et qu'un marché de retrait d'amiante a été attribué en 2009 pour le retrait d'amiante en 2010.

D'où l'auteur de ce billet sur l'amiante tient-il les autres informations, et notamment celles selon laquelle de l'amiante aurait été utilisée après 1997, en contracdiction avec la réglementation, dans la construction bâtiment du parlement européen inauguré en 1999 ?

S'agit-il d'une simple erreur ou de conclusion hâtivement tirées d'informations vraies trouvées sur le web, ou au contraire l'auteur poursuit-il un but particulier en difusant un information qui semble fausse ?

Peut-être le saurat-on un jour... Peut-être pas....

Ainsi, et au delà de cet exemple croisé ce matin, l'intéret pédagogique pour les élèves de cet enseignant me semble clair, et la leçon faite que, dans ce monde où les informations sont profusion et facilement accessibles, le devoir de doute permanent du lecteur est encore plus pregnant. car il est très facile d'être manipulé.

Edité : 26 mars 15h30. Pour l'exemple donné, la réponse de l'auteur en commentaire sur son blog semble confirmer l'hypothèse d'une interprétation rapide, voire d'une extrapollation, à partir d'informations parcellaires recuillies oralement et sur internet, et insuffisamment vérifiées. Merci à lui d'avoir répondu.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette