Autour du festival - Soutien au cinéma

DÉCLENCHEUR DE RENCONTRESINTERVIEW DE MARIA ISABEL OSPINAMaría Isabel Ospina, réalisatrice colombienne qui a présenté en 2009 en Compétition documentaire Y estarán todos, livre son expérience en tant que lauréate du Prix TLT décerné à son nouveau projet lors du Cinéma en Développement 2012. Proposée par l’ARCALT, cette plate-forme professionnelle, réunissant réalisateurs et professionnels de la production, permet  à des réalisateurs de financer la phase en développement  d’un long-métrage de fiction ou d’un documentaire : écriture du scénario, repérage, recherche des moyens techniques.

Soutien au cinéma
DÉCLENCHEUR DE RENCONTRES

INTERVIEW DE MARIA ISABEL OSPINA

María Isabel Ospina, réalisatrice colombienne qui a présenté en 2009 en Compétition documentaire Y estarán todos, livre son expérience en tant que lauréate du Prix TLT décerné à son nouveau projet lors du Cinéma en Développement 2012. Proposée par l’ARCALT, cette plate-forme professionnelle, réunissant réalisateurs et professionnels de la production, permet  à des réalisateurs de financer la phase en développement  d’un long-métrage de fiction ou d’un documentaire : écriture du scénario, repérage, recherche des moyens techniques.« Tu es invité au festival, tu peux montrer ton film et tu as la possibilité de rencontrer des professionnels pour présenter ton projet de film. »

Primé, le projet de María, intitulé El director, a ainsi été soutenu par la chaîne TLT : 8 000€ ainsi qu’un apport en industrie estimé à 30 000€ (TLT met à disposition de l’équipe de tournage sa caméra et son studio de montage). De plus, « ça ouvre des portes d’avoir le soutien d’une chaîne – même locale. On peut demander des subventions au Centre National Cinématographique par exemple. Et on est assuré de voir son film diffusé sur la chaîne qui a acheté les droits. »

Clémentine Delarue

En savoir plus

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.