Autour du festival - Entretien avec le groupe Papaya Republik (+ extrait vidéo)

« RÉPUBLIQUE PAPAYÈRE »Le groupe colombien Papaya Republik propose une musique festive aux consonances électro, fortement influencée par leurs racines afro-latino-américaines. Ils se définissent comme un groupe « folk-core » comme un clin d’œil à leur passé de rockeurs hardcore.

papaya-republik
« RÉPUBLIQUE PAPAYÈRE »

Le groupe colombien Papaya Republik propose une musique festive aux consonances électro, fortement influencée par leurs racines afro-latino-américaines. Ils se définissent comme un groupe « folk-core » comme un clin d’œil à leur passé de rockeurs hardcore.
Sur un ton ironique, leurs chansons dénoncent avec humour les travers de la société : corruption, misère, mafias, religion, massacres. Les Papaya se saisissent de ces thèmes et leur « dan papaya », une expression colombienne qui signifie faire preuve d’insolence, bousculer l’opinion, être à contre-courant. Car si « la puce ne tue pas le chien » comme le souligne leur chanteur – et fondateur - Mauricio Batori, elle peut l’incommoder sévèrement. Par leur musique entêtante, les PR se posent en contre-pouvoir et espèrent réveiller les consciences.

Le nom Papaya Republik fait référence à la dénomination colonialiste de « république bananière » (en anglais Banana Republik) pour désigner les ex-colonies d’Amérique du Sud, « Las Bananas Republik dan papaya » plaisante Mauricio.

Retrouvez-les pour danser sur leurs rythmes tropicaux et vous enivrer du son des cuivres et des percus, mercredi soir à 18h30 dans le jardin du Capitole.

Clémentine Delarue et Pauline Foucher

Retrouvez-les en téléchargement gratuit sur www.papayarepublik.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.