Cinelatino
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse - Cinémas d'Amérique latine
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

2 Éditions

Billet de blog 19 mars 2013

Cinelatino
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse - Cinémas d'Amérique latine
Abonné·e de Mediapart

Compétition - Buscando al huemul

A LA RECHERCHE D’UNE UTOPIEJuan Diego Kantor, Argentine, 2012, 1h18Mer 20 18h10 ABC 1Le huemul est un cerf autochtone du sud de la Cordillère des Andes voué à l'extinction. Ladieslao Orozco, un métis de sang indien tehuelche, un homme de la Patagonie, part à la recherche du huemul qu’il n’a jamais vu. Dans le cadre de montagnes imposantes, de déserts de rêves, en somme de paysages magiques, Ladislao et son camarade Nazareno recherchent, en même temps que le huemul, leurs identités, leurs racines et tout ce qui peu à peu est en train de disparaître.

Cinelatino
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse - Cinémas d'Amérique latine
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


A LA RECHERCHE D’UNE UTOPIE

Juan Diego Kantor, Argentine, 2012, 1h18
Mer 20 18h10 ABC 1

Le huemul est un cerf autochtone du sud de la Cordillère des Andes voué à l'extinction. Ladieslao Orozco, un métis de sang indien tehuelche, un homme de la Patagonie, part à la recherche du huemul qu’il n’a jamais vu.

Dans le cadre de montagnes imposantes, de déserts de rêves, en somme de paysages magiques, Ladislao et son camarade Nazareno recherchent, en même temps que le huemul, leurs identités, leurs racines et tout ce qui peu à peu est en train de disparaître. Le huemul n’est qu’un symbole. Ils s’enfoncent dans la montagne vierge, le Cordón del Ñirihuau, à 25 kilomètres au sud de Bariloche et le film, avec très peu des paroles, dévoile la pensée des protagonistes, leur naïveté, leur refus de la propriété privée, leur amour de la nature, leurs liens avec la famille et même leur opposition à l’industrie touristique et à la destruction de l’environnement qui les entourent.

Pino Jose Cuesta

Bonus :
Nous voulions faire une fiction, un film où les personnages ont une grande importance. Nous avons offert à Ladislao un livre sur le huemul avant de partir, et c’est ainsi qu’il l’a vraiment découvert, par une lecture assidue tous les soirs. Ce livre et un dictionnaire Mapuche sont nos deux sources sur ce film.

Fiche film

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte