Cinelatino
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse - Cinémas d'Amérique latine
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

2 Éditions

Billet de blog 22 mars 2013

Cinelatino
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse - Cinémas d'Amérique latine
Abonné·e de Mediapart

Autour du festival - Cinémalab

Eva Morsch KihnCoordinatrice de la plateforme professionnelle>> Comment est né le projet CinémaLAB ?À partir d’une rencontre entre trois personnes qui représentent trois structures de trois secteurs différents de l’industrie cinématographique : Europa Distribution, CICAE et le festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse avec Cinéma en Construction. Nous nous sommes rencontrés et au même moment, l’Union Européenne a créé un programme intitulé Media International, action préparatoire devenue depuis Media Mundus. C’était la première fois qu’il y avait un appel à projet concernant ce que l’on appelle la « cinématographie des pays tiers ».

Cinelatino
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse - Cinémas d'Amérique latine
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Eva Morsch Kihn
Coordinatrice de la plateforme professionnelle

>> Comment est né le projet CinémaLAB ?
À partir d’une rencontre entre trois personnes qui représentent trois structures de trois secteurs différents de l’industrie cinématographique : Europa Distribution, CICAE et le festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse avec Cinéma en Construction. Nous nous sommes rencontrés et au même moment, l’Union Européenne a créé un programme intitulé Media International, action préparatoire devenue depuis Media Mundus. C’était la première fois qu’il y avait un appel à projet concernant ce que l’on appelle la « cinématographie des pays tiers ».

De cette rencontre et du contexte favorable créé par ce nouveau programme de financement qui ne concernait pas seulement la distribution européenne mais les échanges avec la cinématographie des pays tiers, nous avons monté un projet. Celui-ci consistait en une formation destinée aux distributeurs et aux exploitants dans le cadre de deux festivals : à Toulouse pour tout ce qui concerne la cinématographie latino-américaine en Europe et, à l’époque, à Mexico avec le FICCO pour le cinéma européen en Amérique latine conçu dans le cadre d’un bénéfice réciproque.


>> Cette année, c’est la cinquième édition. Quel bilan faites-vous de tout ce travail ?

Le bilan, c’est avant tout les films distribués : Las Marimbas del infierno en Lituanie, en Bulgarie, en Croatie, en Italie et en Espagne ; Historias en Hongrie et De jueves a domingo probablement en Italie, en Croatie et en Espagne.


>> Quel est l’intérêt pour les différents intervenants dans ce projet ?

Une mobilité parce qu’on les invite à Toulouse et à San Sebastián, où ils voient des films européens. Ils sont dès lors mieux formés, mieux informés, grâce aux échanges avec leurs collègues. En effet, ils ont ainsi accès à des films qu’ils n’auraient pas pu obtenir. Ils auront donc une plus grande liberté de programmation, offrant à leurs publics une diversité de films accrue, autant par leurs contenus que leur origine nationale. On aboutit ainsi à une véritable diversité culturelle.

>> CinemaLAB est un projet soutenu financièrement par le programme Media Mundus qui va être modifié l’année prochaine. Comment voyez-vous l’avenir de ce projet ?

Nous sommes actuellement en attente mais ce qui est sûr c’est qu’un tel projet a du sens en Europe dans la mesure où, dans les autres pays, il n’y a pas d’accès à des contenus culturels autres que ceux des États-Unis… Au-delà de la nécessaire et incontournable diversité culturelle, il faut aussi permettre aux professionnels européens de pouvoir faire leur métier dans les meilleures conditions possibles.

Laura Sol et Cédric Lépine

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal
Harcèlement, violences, faux en écriture publique : des policiers brisent « l’omerta » 
Dans un livre à paraître jeudi 1er décembre, six fonctionnaires de police sortent de l’anonymat pour dénoncer, à visage découvert, les infractions dont ils ont été témoins et victimes de la part de leurs collègues. Une lourde charge contre « un système policier à l’agonie ». 
par Camille Polloni
Journal — Énergies
Une livraison d’uranium russe repérée à Dunkerque malgré la guerre en Ukraine
Mediapart a assisté mardi, sur le port du Nord, au déchargement de dizaines de conteneurs et de fûts de substances radioactives en provenance de Russie. C’est la première fois depuis février 2022 qu’une cargaison d’uranium naturel russe est photographiée en France. 
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma