Message de soutien aux exilées et exilés occupant l'Université de Paris 8

Depuis le mardi 30 janvier 2018, des exilées et exilés occupent plusieurs salles de l’Université Paris 8 à Saint-Denis. Les membres de la Section EHESS de la LDH et du Collectif de soutien de l'EHESS aux sans papiers et aux migrant-es se déclarent pleinement solidaires d'une occupation rendue nécessaire par les lacunes d'une politique d'accueil fondée sur le tri, la répression et le renvoi.

D'une part les dizaines de migrantes et de migrants, hommes, femmes et enfants, condamnés chaque jour à la rue parce que les capacités du Centre de premier accueil institué par la Mairie de Paris sont insuffisantes, d'autre part la menace d'une réforme du CESEDA qui, sous le titre "loi asile et immigration", renforce les mesures répressives à l'égard de toutes les catégories d'exilés passibles d'un renvoi confrontent les personnes engagées dans enseignement et recherche universitaires à l'exigence d'une pensée critique et au devoir de solidarité.
Dans cette mesure, nous, membres de la section EHESS de la LDH, nous, membres du collectif de soutien de l'EHESS aux sans papiers et aux migrant-es, nous nous déclarons pleinement solidaires des exilées et exilés réfugiés dans quelques salles de l'Université de Paris 8. Nous leur apportons notre soutien pratique, politique et moral.

 

Ce message de solidarité est associé à celui formulé en date du 14 février par les membres de l'IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux);

voir: https://blogs.mediapart.fr/gkrikorian/blog/140218/soutien-aux-exile-e-s-refugie-e-s-paris-8

http://www.vacarme.org/article3116.html  (avec la liste des signataires)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.