Avenir de l'homme et de son environnement. Au-delà de l'opposition nature/culture

AVENIR DE LA PLANÈTE & URGENCE CLIMATIQUE AU-DELÀ DE L’OPPOSITION NATURE/CULTURE Editions Lignes, 128 pages, 14 € (dècembre 2015)


CLAUDE CALAME


AVENIR DE LA PLANÈTE & URGENCE CLIMATIQUE
AU-DELÀ DE L’OPPOSITION NATURE/CULTURE

 


Au terme d’une brève et intense réflexion sur la
représentation, des Grecs à aujourd’hui, de la nature
et de la culture par la pensée, l’helléniste Claude
Calame plaide pour une indispensable transition
vers un écosocialisme altermondialiste. À l’âge de
l’anthropocène, les indispensables rapports des
hommes avec leur environnement sont à concevoir
non pas en termes de relations avec un écosystème
divinisé en Terre, mais comme interaction sociale avec
des écologies modelées par les pratiques techniques
et sémiotiques des hommes.


Editions Lignes, Décembre 2015, 128 pages, 14 €

 

C’est au xviie siècle que naît le concept moderne de « nature » : nature-objet soumise à la raison de l’homme. Une autre généalogie permet de le confronter au concept grec ancien de phúsis. Entendue comme disposition et processus, la phúsis sert ici de point de départ à une critique serrée de l’idée occidentale d’une nature opposée à la culture. En effet, le principe de la domination et de l’exploitation par les hommes de ce que nous avons constitué en nature est au coeur du modèle idéologique, économique et financier imposé par le capitalisme néolibéral. Désormais, ce modèle façonne et détruit aussi bien les communautés des hommes que l’environnement dont elles dépendent. L’urgence climatique aussi bien que le caractère limité de ressources qui n’ont rien de « naturel » exigent la transition vers un écosocialisme altermondialiste. La confrontation anthropologique avec la phusis grecque nous invite à rompre avec un capitalisme technologique et productiviste destructeur pour prendre en compte, dans toute leur complexité, les nécessaires interactions entre les sociétés des hommes, leurs pratiques techniques et leurs milieux. Il en va de la survie des uns et des autres. En somme, la nature ne peut être que culture.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.